logo site

Année francophone internationale 2016-2017

GUINÉE ÉQUATORIALE - Coordonné par Suzana Da Rocha

GUINÉE ÉQUATORIALE - Coordonné par Suzana Da Rocha

Année Francophone Internationale 2016 - 2017



POLITIQUE

Par Onésimo Sima Mba Oyana

La Guinée Equatoriale face à son destin
L’année 2016 a été marquée par la tenue de l’élection présidentielle en Guinée équatoriale, au mois d’avril. Un scrutin qui s’est notamment soldé par la réélection du président au pouvoir pour un cinquième mandat, le 28 avril : Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. Un septennat qui s’annonce décisif pour lui, puisqu’il s’agit de son dernier mandat présidentiel. Il n’entend pas « mourir au pouvoir » a-t-il affirmé lors de sa tournée nationale.
En dehors du Parti Démocratique de Guinée Équatoriale (PDGE) et des Citoyens pour l’Innovation (CI), d’autres formations politiques ont pris part à cette élection, à l’instar de la Convergence pour la Démocratie Sociale (CPDS) et l’Union Populaire(UP), pour ne citer que les principaux.
Quelques semaines après sa réélection à la magistrature suprême, le 24 avril, le président a (re) formé le gouvernement avec lequel il souhaite mener à bon port le peuple de la Guinée Équatoriale. Une équipe qui est constituée de 80 membres, à savoir un Premier ministre en charge de la coordination administrative, trois vice-premiers ministres, 31 ministres, 22 ministres délégués et vice-ministres et 23 secrétaires d’État.


JPEG - 149.3 ko
Pendant le scrutin présidentiel (Ph : guineaecuatorialpress.com)

L’investiture qui s’est tenue dans la ville de Sipopo, baptisée « la ville de l’union africaine », a compté avec la présence de bon nombre de chefs d’états africains qui sont venus assister leur frère et homologue équato-guinéen. Jean-Marie Le Pen, fondateur du Front National en France, était également présent lors de ladite investiture.
Par ailleurs, comme n’importe quel peuple du monde entier, celui de la Guinée équatoriale a aussi une histoire à raconter à ses fils et à ses voisins. Le 3 août 1979 constitue un temps fort sur l’évolution de ce pays d’Afrique centrale. Une date mémorable qui revêt plusieurs significations de par un fait historique : le « coup de la liberté ». Une opération qui était dirigée par l’actuel chef de l’exécutif, qui avait le grade de capitaine des forces armées à cette période-là. Trois ans plus tard, un conseil militaire s’est tenu et avait pour principal objectif d’instaurer un processus de démocratisation dans le pays. Chaque année, cet événement est commémoré dans un endroit différent du pays et c’est au Palais des Congrès et Conférences Internationales de Bata que la célébration a eu lieu en 2016.

ÉCONOMIE

Par Reginaldo Nguema Eba Owono

À l’aube d’une économie diversifiée
Le défi est considéré comme un propulseur majeur en Guinée équatoriale. Une Guinée équatoriale très ambitieuse sur tous les plans au point que le gouvernement en place s’est lancé le défi de faire de cette nation un pays émergent pour l’horizon 2020.
Malgré la chute du prix du baril de pétrole, principale voire unique source dont dépendait le pays, le gouvernement a décidé de diversifier son économie en développant les secteurs de l’agriculture, l’élevage, l’aquaculture et de rentabiliser également le secteur minier et énergétique.
Depuis 2014, le ministère de l’Agriculture a mis à disposition des terrains pour développer le secteur agricole dans le pays. Cette initiative s’est concrétisée en juin 2016 par des crédits offerts par le gouvernement via une banque nationale, aux coopératives qui exercent dans l’agriculture et l’élevage, non seulement pour soutenir ces micro-projets mais aussi jouer le rôle de partenaire fiable.
Les secteurs minier et de l’énergie ne sont pas restés en marge de cette vision, puisque le gouvernement a récemment étendu sa production en gaz domestique à travers la Société Nationale de Gaz (SONAGAS) en construisant en août 2016 une autre usine d’approvisionnement en gaz dans la capitale économique du pays : Bata. Tout cela dans l’objectif de relancer l’économie nationale.
La Guinée équatoriale, c’est aussi sa superficie d’eau exploitable. Une commission nationale du ministère de la Pêche a soumis au gouvernement le 3 mars 2016 un projet de pêche qui se fera sous deux formes : artisanale et industrielle. Cela s’est concrétisé par le lancement de la construction d’un port artisanal dans la ville de Bata, chargé de conserver et de commercialiser le poisson. Ce port devrait ouvrir ses portes en 2017.


JPEG - 153.3 ko
Une économie en phase de diversification (Ph : Flickr - jorge alvaro manzano)

SOCIÉTÉ

Par Pilar Obono Maňana

Un nouvel élan dans l’éducation en Guinée équatoriale
La politique gouvernementale en matière d’éducation a remis en place pour cette année académique 2016 un système de primes de motivations destinées aux étudiants de l’Université Nationale de Guinée Équatoriale (UNGE) de la 1re à la 3e année de licence, dont la moyenne se situe au-dessus de 7/10. Une initiative qui a été reçue comme un encouragement de la part des étudiants bénéficiaires.
Pour l’enseignement secondaire, l’année académique 2016 a été un échec inquiétant pour l’avenir du pays puisque les résultats enregistrés au baccalauréat ont été catastrophiques : seulement 6 % de réussite.
De ce fait le ministère de l’Éducation pour cette année académique, 2016-2017 exige une réglementation et plus de rigueur d’abord par l’arrêt temporaire d’exercice de certains établissements privés et ensuite par la suspension définitive de classes de terminal dans des établissements privés et publics. Seuls les établissements de référence tels que Carlos luanga, Padre Sialó, Resurrección, Madre Catalina, Bisila, Misión, Lasalle de Lea, Colegio español ainsi que les centres éducatifs intégrés à l’ACEGE (Association des Centres Éducatifs de la Guinée Équatoriale) pourront continuer de proposer un enseignement jusqu’à la terminale.

En ce qui concerne l’enseignement primaire, pour faciliter les déplacements des élèves qui étudient loin de leur maison, un service de transport scolaire a été mis sur pied dans la ville de Malabo et bien entendu à Bata en janvier 2016. Cet heureux événement s’est concrétisé à travers une cérémonie d’inauguration des nouveaux bus scolaires où la présence des autorités du ministère de l’Éducation et science a été notée.

CULTURE

Par Suzana Da Rocha

L’année 2015-2016 a été marquée par l’ouverture de la Guinée Équatoriale vers d’autres communautés linguistiques et culturelles : la lusophonie, avec l’inauguration du siège de la CPLP à Malabo en juin 2015 et la 1e célébration de la journée de la langue portugaise et de la culture lusophone le 5 mai 2015, la culture anglo-saxonne avec la rencontre en juin 2015 entre l’Ambassadrice de Guinée Équatoriale au Royaume-Uni et le Directeur du développement économique de l’Université de Chichester pour discuter de la création d’un centre culturel britannique et enfin le monde sinophone, avec l’inauguration de l’Institut Confucius le 25 janvier 2016 à l’UNGE de Malabo.

La francophonie n’a toutefois pas été en reste : le français, 2e langue officielle du pays depuis 1998, reste néanmoins la langue la plus répandue dans le pays après l’espagnol. La diffusion de la langue française et des cultures francophones se fait à travers l’Institut français de Malabo et la Maison de la francophonie de Bata, inaugurée en novembre 2013 et mise à la disposition de la France par l’État équato-guinéen. À l’image d’une Alliance française ou d’un Institut culturel, le rôle de cette Maison de la francophonie est de promouvoir les cultures francophones et de proposer un enseignement de qualité. Depuis son ouverture, de nombreux événements culturels ont été proposés tels que la célébration de la langue française et de la francophonie en mars 2015 et 2016 et la Fête de la musique en juin 2015 et 2016. Également lieu d’échanges et de formation, la Maison de la francophonie propose des cafés linguistiques depuis janvier 2016 ainsi que des formations destinées aux enseignants de français de la partie continentale du pays et des diplômes internationaux de langue française.
La langue française en tant que vecteur de culture a également été mise à l’honneur dans les médias, à travers des émissions de télévision telles que « L’école championne », émission culturelle, éducative et de divertissement créée par Maiga Aboubacar en collaboration avec la Maison de la francophonie en avril 2015 à Bata ou encore des émissions radiophoniques telles que « Reggae vibration », relancée en 2015 et animée par Onésimo Sima Mba Oyana, qui a pour objectif d’introduire et de promouvoir le reggae en Guinée équatoriale.


JPEG - 97.8 ko
La Maison de la francophonie (Ph : Suzana Da Rocha)

Le cinéma à l’honneur
Du 23 au 28 novembre 2015, la capitale du pays a accueilli la 4e édition du Festival de cinéma itinérant Sud-Sud, organisée par la Direction générale des centres culturels et du cinéma, avec pour objectifs cette année de promouvoir le 7e art dans le pays et de faire revivre les tout premiers films équato-guinéens devenus cultes : « El limpiabotas », « El tesorero » ou encore « Consejo inmortal », de Bony et Kanuto Edjang.
La Guinée équatoriale a été source d’inspiration pour deux grands films espagnols : « Palmeras en la nieve », de Fernando González Molina, sorti en salles en février 2016 et «  Los últimos de Filipinas », de Salvador Calvo, dont le tournage vient de se finaliser en mai 2016, tournés tous deux sur l’île de Bioko.

SPORT

Par Suzana Da Rocha

JPEG - 99.9 ko
Le taekwondo en pays ami ! Karim Oulachgar et ses troupes... (Ph : Suzana Da Rocha)

Tout le monde a entendu parler de l’organisation de la CAN 2012 et 2015 en Guinée équatoriale. Mais qui aurait pu parier qu’il y avait aussi une Fédération de taekwondo dans ce petit coin d’Afrique ? En 2016, cet art martial a été remis à l’honneur avec l’arrivée à Bata de Karim Oulachgar, 5e dan. À l’issue de divers échanges avec le ministère des Sports équato-guinéen, une association sportive rassemblant toutes les Fédérations de Guinée équatoriale verra bientôt le jour. Cette association nationale, qui a été baptisée « Djibloho Sport » (« Écho, qui sonne », en langue fang), comprendra dans un premier temps le taekwondo et le foot en salle. En attendant la finalisation des démarches juridiques de l’association, la Fédération de taekwondo est, elle, belle et bien active. Entre autres, Maître Karim propose des cours 3 fois par semaine à Bata. En mai 2016, à Malabo, s’est tenu une compétition coorganisée par la Fédération et l’Ambassade de Corée du Sud et a remporté un vif succès. De nombreux projets sont en cours de réalisation... préparez-vous à entendre parler de Maître Lorenzo Massoko, Ignacio Matala Evita, Jimmy et bien d’autres !

JPEG - 46.5 ko
Onésimo Sima Mba Oyana
Animateur de l’émission "Reggae vibration"
et présentateur tv à la RTVGE
JPEG - 55.3 ko
Reginaldo Nguema Eba Owono
Présentateur tv à la RTVGE,
enseignant de français

JPEG - 70.8 ko
Pilar Obono Manana
Présentatrice tv à la RTVGE,
enseignante de français
JPEG - 61.8 ko
Suzana Da Rocha
Conseillère pour l’enseignement du français et la francophonie
auprès de la Maison de la francophonie de Bata.
suzanadarocha.francophonie@gmail.com

Photo du logo : Suzana Da Rocha

Même thématique


RÉPUBLIQUE DU CONGO - Par André-Patient Bokiba

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


UKRAINE - Par Zenon Kowal

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


NOUVELLE-CALEDONIE - Par Pascal Dumas

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


TCHAD - Par Fidel Mingar Monodji

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


SENEGAL - Par Moustapha Tamba

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


CÔTE D’IVOIRE - Par Kanaté Dahouda

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


POLOGNE - Par Józef Kwaterko

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


HAÏTI - Par Fritz Calixte

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


MACEDOINE - Par Katica Janeva et Anne Lemoine

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


LA DOMINIQUE - Par Jean-Yves Bonnaire

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


MALI - Par Jean Baptiste Epelekou

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE du CONGO - Par Patient Sebiguri Bamu

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


NIGER - Par Auguste Kaboré

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


MOLDAVIE - Par Maria Neagu

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


LAOS - Par Marie-Thérèse Atséna-Abogo et Marie-Rosalie Sagna

Année Francophone Internationale 2016 - 2017



THAILANDE - Par Yann Roche

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


VIETNAM - Par Steve Dery

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


BENIN - Par Léonce Houngbaji

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


CROATIE - Par Nataša Laporte

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


COMORES - Par Mahmoud Ibrahime

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


LITUANIE - Par Giedré Cibulskaité-Versinskiené

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


ESTONIE - Par Vincent Dautancourt

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


SUISSE - Par Benjamin Philippe et Loriane Pédurant Drillot

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


DJIBOUTI - Par Ismaël Mahamoud Houssein

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


MAROC - Par Ahmed Ismaïli

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


MEXIQUE - Par Haydée Silva

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


AUSTRALIE - Par Peter Brown

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


AUTRICHE - Par Hélène Czyhir

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


NOUVEAU-BRUNSWICK - Par Pascal Raiche-Nogue

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


RÉPUBLIQUE TCHÈQUE - Par Petr Kylousek

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


ALGÉRIE - Par Hamid Nacer-Khodja

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


GUINÉE - Par Raphaël Lambal

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


ESPAGNE - Par Rosa de Diego et Carmen Mata Barreiro

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


MAURITANIE - Par Ndiaye Sarr

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


CHYPRE - Par Yiannis E. Ioannou

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


WALLIS et FUTUNA - Par Christian Jost

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


LIBAN - Par Wassim Manssouri et Pascale Asmar

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


SAO TOME et PRINCIPE - Par Edson Costa

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


GEORGIE - Par Mirian Méloua

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


ILE DE LA REUNION - Par Yvan Combeau

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


ÉMIRATS ARABES UNIS - Par Anouchka Sooriamoorthy

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


ALBANIE - Par Alba Frasheri

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


ALLEMAGNE - Par Peter Klaus

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


MAYOTTE - Par Mlaili Condro

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


BRÉSIL - Par Cristina Casadei Pietraroia

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


QUEBEC - Par Anne-Marie Pilote et Arnaud Montreuil

Année Francophone Internationale 2016 - 2017



URUGUAY - Par Stefania Émiliani

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


VANUATU - Par Christian Jost

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


COSTA RICA - Par María Gabriela Vargas Murillo

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


GHANA - Par Gregory Nutefe Kwadzo

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


HONGRIE - Par Dávid Szabó

Année Francophone Internationale 2016 - 2017


Photographie de presse / Dessin de presse

Tunisie - Tozeur
Tunisie - Tozeur ©Arnaud Galy
ouvrir la galerie TUNISIE, instantanés !
©Ramzy Bensaadi
ouvrir la galerie ALGERIE - la vision noire et blanche de Ramzy Bensaadi.
©http://www.patriciawillocq.com/
ouvrir la galerie RD CONGO - Blanc Ebène par Patricia Willocq
Ph : Flickr - ashley bayles
Ph : Flickr - ashley bayles
ouvrir la galerie BELGIQUE - Bruxelles - les humeurs d’une ville
ouvrir la galerie MAROC - les photos de Baptiste de Ville d’Avray
La grande famille des Dix mots de 7 à 77 ans, ou presque !
La grande famille des Dix mots de 7 à 77 ans, ou presque !
Photo : Arnaud Galy - Agora Francophone
ouvrir la galerie FRANCE - Dis-moi dix mots à l’Académie française - GRAND TOUR 2017
Ph : Laurent Catach - http://laurentcatach.wixsite.com/photos - (...)
Ph : Laurent Catach - http://laurentcatach.wixsite.com/photos - 10
ouvrir la galerie VIETNAM - les photos de Laurent Catach
Dédicace décontractée...
Dédicace décontractée...
Photo : Arnaud Galy (2017)
ouvrir la galerie FRANCE - Le Festival International de la BD - Angoulême - GRAND TOUR 2017
Exprimez, exprimez... il en reste toujours quelque chose !
Exprimez, exprimez... il en reste toujours quelque chose !
Ph : Arnaud Galy - Agora
ouvrir la galerie POLOGNE - Théâtre francophone - Résidence à Zabrze - GRAND TOUR 2017
©Arnaud Galy / ZigZag
ouvrir la galerie SÉNÉGAL - Balade dans Saint-Louis
Cambodge - Ph : nate q (Flickr) - 2
Cambodge - Ph : nate q (Flickr) - 2
ouvrir la galerie CAMBODGE - les photos de nate q (Flickr)
Ph : DEAL - MNHN / Madibenthos
Ph : DEAL - MNHN / Madibenthos
ouvrir la galerie MARTINIQUE / France - Les photos de l’expédition Madibenthos
mirela momanu - bucarest - 2015
mirela momanu - bucarest - 2015
ouvrir la galerie ROUMANIE - instantanés - FaceBook : Street View Photography Romania
Genève - Ph : Flickr - vincent ader
Genève - Ph : Flickr - vincent ader
ouvrir la galerie SUISSE - Des villes, de l’eau et des montagnes...
Chorégraphie féline
Chorégraphie féline
Ph : Arnaud Galy - Agora francophone
ouvrir la galerie MAROC - Festival "On marche" à Marrakech - GRAND TOUR 2017
Uroplatus phantasticus
Uroplatus phantasticus ©Frank Vassen / Flickr
ouvrir la galerie MADAGASCAR - éloge de la diversité ! (Ph : Frank Vassen / Flickr)
www.leilaalaoui.com - 8
www.leilaalaoui.com - 8
ouvrir la galerie Photographies de LEILA ALAOUI - victime des attentats de Ouagadougou - 01 2016
Balade et rencontres photographiques aux Comores
Balade et rencontres photographiques aux Comores ©Ilya Varlamov
ouvrir la galerie COMORES - Photographies de Ilya Varlamov.
Ph : Antoine Boureau - www.antoine-photos.com - 7
Ph : Antoine Boureau - www.antoine-photos.com - 7
ouvrir la galerie SAO - TOME et PRINCIPE - les photos d’Antoine Boureau
ouvrir la galerie AFRIQUE - Les 10 ans d’Afrique in visu - www.afriqueinvisu.org
Monstres, On ne danse pas pour rien - Ph : C. Péan
Monstres, On ne danse pas pour rien - Ph : C. Péan
ouvrir la galerie FRANCE - Festival les Francophonies en Limousin - GRAND TOUR