logo site

Expression

RUSSIE / FRANCE - Un directeur d'Alliance française en accusation (...)

RUSSIE / FRANCE - Un directeur d’Alliance française en accusation !

Par Thierry Guidet, président du comité de soutien.



Plaidez-vous coupable ou innocent ?

JPEG - 62.8 ko
Yoann Barbereau (Ph : aimablement prêtée par le comité de soutien)

A cette question rituelle, le 22 juin, lors de l’ouverture de son procès à Irkoutsk, en Sibérie, Yoann Barbereau a crânement répondu à ses juges : « Je plaide en tant que victime. Je suis victime d’une machination, et vous le savez. L’affaire qui a déclenché ce procès a été entièrement fabriquée avec la participation active des autorités de police. Là est le problème et le scandale que vous ne pouvez ignorer. Dans un pays où la justice ne serait pas un vain mot, j’aurais pu me constituer partie civile et les fonctionnaires de police qui ont fabriqué des faux, maltraité un enfant de 5 ans, battu et menacé un homme, intimidé sa femme, ces hommes-là seraient assis sur le banc des accusés aujourd’hui. Dans un pays ou la justice ne serait pas une farce cruelle, ma fille âgée de 6 ans aujourd’hui ne serait pas représentée par un fonctionnaire qui ne l’a jamais rencontrée. N’y voyez rien de personnel mesdames les juges. Vous appartenez à un système détestable fait pour broyer les hommes, les femmes et les enfants, un système au service des puissants et d’intérêts mafieux, un système qui ronge la Russie de l’intérieur. Pardonnez-moi, je ne jouerai pas selon les règles du rôle qui m’est assigné. Je suis ici pour accuser, non pour me défendre. Ma fille Héloïse, âgée de 6 ans, a confié à sa mère récemment qu’elle souhaitait devenir juge. « Quand je serai juge, c’est moi qui déciderai, je mettrai les méchants policiers en prison et on m’écoutera », a-t-elle déclaré. Je ferai honneur à sa jeune vocation. Je suis ici pour accuser, non pour me défendre. »

Cette hallucinante affaire commence le 11 février 2015. Un peu avant 9 h, Yoann Barbereau, le directeur de l’Alliance française d’Irkoutsk (Sibérie) est brutalement arrêté à son domicile par une dizaine d’hommes, en présence de son épouse ainsi que de la fille du couple, âgée de 5 ans. Certains des hommes ont le visage masqué, aucun ne porte d’uniforme. Yoann Barbereau est menotté, son visage est recouvert d’une cagoule. Il est transporté dans un endroit tenu secret. On le frappe, on l’insulte. Dans le même temps, le domicile du couple est perquisitionné. Yoann Barbereau est finalement conduit vers 12 h dans un commissariat. Il apprend qu’on lui reproche d’avoir mis en ligne, sur un site dédié aux jeunes parents trois photos intimes de lui-même et de son épouse ainsi qu’un selfie pris au sortir de la douche où lui-même et sa fille apparaissent nus. 


Ces photos personnelles lui ont été volées. Leur mise en ligne relève du piratage de données informatiques. Yoann Barbereau pourrait déposer une plainte, cependant c’est lui que les enquêteurs accusent, contre toute logique. Comment imaginer qu’une personnalité en vue comme Yoann Barbereau se livre à un acte aussi absurde ? En outre, il a pu prouver qu’il était absent au moment où il est censé avoir mis en ligne ces images.

JPEG - 106.4 ko
Yoann Barbereau est né en 1978 à Nantes. Après de brillantes études de philosophie, il dispense des enseignements à Polytechnique et à Sciences-Po Paris. Sa passion pour la Russie, le pays dont son épouse est originaire, l’a conduit à Irkoutsk où il a efficacement œuvré à mieux faire connaître la langue et la culture françaises. Des écrivains de renom comme Pierre Michon, Olivier Rolin ou Philippe Forest ont d’ailleurs rejoint son comité de soutien. (Ph : aimablement prêtée par le comité de soutien)

Le lendemain, la fillette du couple Héloïse est à son tour interrogée. « Si tu veux revoir ton papa, réponds "oui" ». L’enfant finit par acquiescer aux policiers qui suggèrent des attouchements sexuels du père sur la petite fille. Dès la sortie du commissariat, l’enfant explique à sa mère avoir eu la tête « embrouillée » et revient sur ses déclarations. Yoann Barbereau n’a d’ailleurs jamais été interrogé à ce sujet. Il est jeté en prison pendant 71 jours puis séjourne deux semaines en hôpital psychiatrique. Depuis, il est assigné à résidence, muni d’un bracelet électronique. En octobre 2015, la juge chargée de l’affaire ordonne sa mise en liberté. Elle est aussitôt blâmée, dessaisie du dossier tandis que le président du tribunal est muté. On se perd en conjectures sur les raisons de cet acharnement.

Agent du ministère des Affaires étrangères, Yoann Barbereau est pleinement soutenu par son administration, totalement convaincue de son innocence. L’ambassadeur de France à Moscou Jean-Maurice Ripert est fréquemment intervenu auprès des autorités russes. Ces dernières semaines, Jean-Marc Ayrault, le ministre des Affaires étrangères, a évoqué la question à plusieurs reprises en tête-à-tête avec son homologue russe, Sergueï Lavrov. Au-delà de la personne de Yoann Barbereau cette affaire pose la question de la protection des acteurs de la diplomatie culturelle française dans de nombreux pays. Elle montre la fragilité de leur situation.

Pour l’heure, les espoirs d’une solution diplomatique sont déçus. Le gouvernement russe montre davantage d’ardeur à défendre ses hooligans, fauteurs de rixes pendant l’Euro de football, qu’à faire d’équité envers un innocent. Le procès de Yoann Barbereau s’est ouvert. Il encourt vingt ans de prison. C’est pourquoi la famille et le comité de soutien ont résolu de rompre le silence qu’ils s’étaient imposés. Ils ont décidé d’alerter l’opinion et les médias français et russes.

En pratique

On peut signer et faire signer une pétition en quatre langues mise en ligne sur change.org « François Hollande et Vladimir Poutine : Liberté pour Yoann Barbereau ! »

On peut rejoindre le comité de soutien : comite.soutien.yoann.barbereau@gmail.com

On peut s’informer sur les développements de l’affaire sur le site bilingue (français-anglais) www.liberte-pour-yoann-barbereau.fr ainsi que sur la page facebook bilingue (français-russe) « Liberté pour Yoann Barbereau ! »

On peut alerter personnalités et journalistes pour éviter une incroyable injustice.


Photo du logo : aimablement prêtée par le comité de soutien

Même thématique









Francophonie - Brique par brique

Par Jean-Benoît Nadeau- Chroniqueur - Québec


Haïti - Culture, pauvreté, politique

Par Lyonel Trouillot - écrivain









Mali - Une jeunesse indignée

tente de s’organiser


Ile Maurice - La menace et le salut

Par Ramanujam Sooriamoorthy - pt de l’Association mauricienne des enseignants de français


Afrique - « Il faut en finir avec le mariage forcé des fillettes »

Angélique Kidjo - est chanteuse, musicienne et comédienne - Ambassadrice de bonne volonté de l’Unicef depuis 2002


Afrique de l’Ouest - Le développement plutôt que le tout sécuritaire

Par Mohamed Ibn Chambas - chef du bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel


Maroc - Pourquoi les filles ont-elles la cote sur les bancs des écoles ?

Par Hassan El Mahir - Inspecteur en orientation scolaire


Cameroun - "Il faut réhabiliter l’utopie"

Par Achille Mbembe, philosophe et professeur d’histoire et de sciences politiques à l’université du Witwatersrand à Johannesburg (Afrique du Sud)


Algérie - Être noir en Algérie

Par Kamel Daoud - écrivain


Algérie - "On peut se sentir berbère ou non, arabe ou non, musulman ou non et être, néanmoins, algérien"

Par Yassine Temlali - journaliste, traducteur et chercheur en histoire et en linguistique


Francophonie - « Do you want coffee ? »

Par France Hamonet - contributrice au réseau AGORA - ZIGZAG - AFI.


Maroc - Ta vie en l’air. Et maintenant où on va ?

Par Fatym Layachi - chroniqueuse Tel Quel - Maroc


Algérie - Non Bouteflika n’est pas malade, son peuple l’est...

Par Mounira El Bouti - journaliste indépendante - Algérie


Europe - Face à la terreur, répondre par la culture

Par Constantin Chariot - contributeur la Libre Belgique


Rd Congo - Intellectuels serviles de Kinshasa

Par Anicet Mobé, contributeur au réseau AGORA - ZIGZAG - AFI.


Mali - 25 années de démocratie : le parcours du combattant

Par Amadou Coulibaly - chroniqueur Journal du Mali


Belgique - Les attentats à Bruxelles nous obligent à nous responsabiliser

Par Ikram Ben Aissa - chroniqueuse Huffington Post Maghreb


Burundi - J’ai fait le choix de la vie à celui de la haine

Par Emelyne Muhorakeye - journaliste - Burundi


Cameroun - Le pillage biologique de l’Afrique qui nous indiffère

Par Michel Lobé Etamé - journaliste - Cameroun


Ile Maurice - De l’attachement au français

Par Ramanujam Sooriamoorthy - pt de l’Association mauricienne des enseignants de français



Québec / Allemagne - Ce que l’on dit (ou pas) sur Cologne

Par Rima Elkouri - chroniqueuse Le Soleil - Québec


Sénégal - Réduction du mandat du Président Macky Sall : histoire d’un rêve fou

Par Madiambal Diagne - chroniqueur Le Quotidien - Sénégal


Monde et Religions - Islam et laïcité, l’insoluble solubilité ?

Par JN Cuenod - rédacteur en chef La Cité - Suisse


Maroc - Ta vie en l’air. Vie consignée

Par Fatym Layachi - chroniqueuse Tel Quel - Maroc


Liban - Blocage

Par Chibli Mallat - choniqueur L’Orient le Jour - Liban


Tunisie - Djerba est encore douce, mais Djerba est triste

Par Zouhair Ben Jemaa - choniqueur Réalités - Tunisie


La Francophonie économique

Par Jean-Benoît Nadeau - journaliste le Devoir - Québec



Photographie de presse / Dessin de presse

©http://www.patriciawillocq.com/
ouvrir la galerie RD CONGO - Blanc Ebène par Patricia Willocq
Ph : Flickr - luc mercelis
Ph : Flickr - luc mercelis
ouvrir la galerie BELGIQUE - Bruxelles - les humeurs d’une ville
Ph : Baptiste de Ville d'Avray - www.baptiste-dva.fr - 10
Ph : Baptiste de Ville d’Avray - www.baptiste-dva.fr - 10
ouvrir la galerie MAROC - les photos de Baptiste de Ville d’Avray
2017 - Ph : Arnaud Galy - Agora
2017 - Ph : Arnaud Galy - Agora
ouvrir la galerie MOLDAVIE - Instantanés 2007 - 2017 - Arnaud Galy
Cambodge - Ph : nate q (Flickr) - 9
Cambodge - Ph : nate q (Flickr) - 9
ouvrir la galerie CAMBODGE - les photos de nate q (Flickr)
cristian munteanu - bucarest 2 - 2014
cristian munteanu - bucarest 2 - 2014
ouvrir la galerie ROUMANIE - instantanés - FaceBook : Street View Photography Romania
Lausanne - Ph : Flickr - gustave deghilage - 2
Lausanne - Ph : Flickr - gustave deghilage - 2
ouvrir la galerie SUISSE - Des villes, de l’eau et des montagnes...
Mounir Saeed (Egypte)
Mounir Saeed (Egypte)
Ph : Arnaud Galy - Agora francophone
ouvrir la galerie MAROC - Festival "On marche" à Marrakech - GRAND TOUR 2017
www.leilaalaoui.com - 2
www.leilaalaoui.com - 2
ouvrir la galerie Photographies de LEILA ALAOUI - victime des attentats de Ouagadougou - 01 2016
ouvrir la galerie AFRIQUE - Les 10 ans d’Afrique in visu - www.afriqueinvisu.org