Agora francophone | l'information revitalisée

Infolettre 123 - mars 2017

Marrakech, dans un taxi entre l’Institut français et la médina.

Le tableau de bord est recouvert d’une décoration en laine. Le courageux véhicule grince à chaque virage pris sur l’aile, à chaque virage donc, mais le compteur fonctionne ! Le chauffeur a la trentaine, porte lunettes et moustache. À ses côtés, un homme bien plus âgé, costumé, cravaté, casquetté. Les deux Marocains parlent vivement et ne se préoccupent guère de la présence d’un client installé sur la banquette arrière. Ils s’expriment en arabe. Le chauffeur ne pose ses mains sur le volant que pour faire hurler son klaxon. Son passager enlève sa casquette et la repositionne presque aussi souvent que le chauffeur martyrise son avertisseur sonore ! La discussion, bien qu’animée semble courtoise. Soudain, entre deux déposes et poses de la casquette, l’homme en costume interrompt l’utilisation de l’arabe et glisse un « démarche participative » au cœur d’une longue phrase ! Dans la foulée, il poursuit par un « démocratie participative » tout aussi inattendu... Bigre, la discussion paraît bien citoyenne. Le chauffeur immobilise la voiture devant le portail d’un bâtiment de l’université. L’adepte de la « démocratie participative » s’apprête à s’extirper de l’habitacle, hésite une fraction de seconde, reprend la conversation en arabe et lâche enfin un définitif « covoiturage ». La langue française ne fut utilisée qu’avec parcimonie, certes, mais quel panache ! Merci Monsieur.

Arnaud Galy
Rédacteur en chef d’Agora Francophone


TOGO - Festival International des Lucioles Bleues - Filbleu

La francophonie de terrain est chez elle au Togo ! Le Grand Tour l’a bien compris en faisant étape au pays des lucioles bleues... Ce festival éclectique bien que très littéraire traverse le pays, pénètre jusque derrière les portes d’une prison, rencontre les plus jeunes... La langue française est dans son élément, elle fait plaisir, elle transmet, elle enrichit les esprits ! Le reporter d’Agora, Anani Agboh, est de la partie... en mars les lucioles bleues du Togo seront francophones !

BURKINA FASO - FESPACO - « Le cinéma africain se portera mieux avec la coproduction entre pays »

Présente à Ouagadougou dans le cadre de la 25ème édition du FESPACO, la directrice de la Diversité culturelle de l’Organisation internationale de la Francophonie regrette l’absence d’accords de coproduction entre les pays africains. Selon Youma Fall, l’effectivité de ces accords pourrait permettre au cinéma africain de mieux se porter. (Ph : Arnaud Galy - Agora)

Le Soleil (Sénégal)

FRANCE - « Mettre en avant l’humanité et la dignité » - le Printemps des poètes

C’est une 19e édition qu’on pourrait placer sous le signe de la tolérance. Comme l’annonce si bien la ministre de la Culture et de la Communication lors de l’ouverture de son discours, « C’est une période qui n’est pas optimale aujourd’hui en France comme partout dans le monde, une période de violence dans les mots et au-delà des mots, où il y a aussi de l’ignorance. Je pense que ce Printemps mettra en avant l’humanité et la dignité. » Un thème, l’Afrique, il faut même parler des Afriques : « La poésie des Afriques apporte un enracinement profond qui justifie d’un lyrisme authentique. » Pour ce projet africain, deux parrains ont été mobilisés, Soro Solo et Abderrahmane Sissako.

actualitte.com

QUEBEC - Moran, poète majuscule

Moran, artiste québécois à la voix chaudement éraillée, fait rimer précision et émotion, limpidité et sapidité. Son quatrième album Le Silence des chiens regorge de folksongs divines, mélancoliques et belles comme un matin d’automne ensoleillé.

RFI (France)

ALGERIE/ FINLANDE - Certaines chansons kabyles m’ont fait pleurer

"Au conservatoire et à l’académie de musique, j’ai toujours chanté en allemand, français, italien, finnois, anglais, suédois, etc., je pense que c’est ce qui m’a facilité l’interprétation de ces chansons en kabyle qui possède beaucoup de lettres communes avec ces langues. Quelques sons typiques n’existent que dans le tamazight et avec de la volonté, j’ai fini par les apprendre et à les prononcer. Sans oublier les échos positifs du public à propos de mon travail. Cela m’encourage beaucoup." (Ph : FaceBook Stina)

El Watan (Algérie)

FRANCE - Bourses, cité U et autres logements étudiants

Pourrez-vous toucher une bourse sur critères sociaux du Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) à la rentrée 2017, quand faut-il s’y prendre et de quelle façon ? Quel sera le montant de cette aide financière et quand sera-t-elle versée ? Comment se passent les demandes de logement en cité U ? Que vous soyez encore lycéen ou déjà étudiant, la procédure est simple, mais non dépourvue de subtilités. Pour vous accompagner, voici les réponses, point par point, à toutes les questions que vous vous posez.

Le Monde (France)

QUEBEC - L’investissement responsable se démocratise

Après l’émission, la semaine dernière, des premières obligations vertes du gouvernement du Québec, qui ont rapidement trouvé preneur auprès de grands investisseurs institutionnels, une plateforme d’investissement montréalaise offre depuis quelques jours ses propres obligations vertes directement accessibles à tous les particuliers québécois, une première. La preuve que, petit à petit, l’investissement responsable se démocratise.

Le Devoir (Québec)

SUISSE - Le cannabis débarque dans les kiosques

Le cannabis légal débarque à Genève. Depuis deux semaines, on l’achète en kiosque. En vente libre, comme des cigarettes. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre. Les buralistes qui en disposent jubilent. D’autres en cherchent désespérément. « Je n’en ai pas, se lamente une gérante d’un kiosque aux Acacias. Mais depuis trois jours, on ne parle que de ça et plein de clients m’en réclament. »

La Tribune de Genève (Suisse)

SENEGAL - Enjeux de l’exploitation des hydrocarbures

Le Forum populaire sur les enjeux du pétrole et du gaz au Sénégal en général, et au village des pêcheurs de Cayar, en particulier, a été l’occasion pour les populations d’exprimer leurs attentes quant à l’exploitation de ces ressources qui ne devraient pas être sans conséquences sur les activités de pêche dans cette zone.

Le Quotidien (Sénégal)

MONDE - Où l’égalité des sexes est-elle le plus avancée ?

L’égalité entre les sexes est loin d’être atteinte, selon le Rapport mondial 2016 sur la parité entre les hommes et les femmes du Forum économique mondial (FEM). En fait, au rythme actuel, la parité ne serait pas atteinte avant 2186.

Radio Canada (Radios Francophones Publiques)

LIBAN - Quel avenir pour le poumon vert de Beyrouth ?

« Horch Beyrouth », l’un des rares espaces verts de la capitale, est au cœur des discussions entre les projets présentés par la municipalité, les intérêts d’acteurs privés et la réalité observée par les membres de la société civile.

L’Orient le Jour (Liban)

CAMEROUN - Une économie à toute épreuve ?

Alors que les économies d’Afrique centrale tournent au ralenti depuis la chute des cours du pétrole et des matières premières, le pays semble en mesure d’éviter la crise. DOSSIER.

Jeune Afrique

MAYOTTE - Quand la médecine traditionnelle s’invite à l’hôpital

La bâtisse en bois intrigue. Située en plein milieu du patio du Centre hospitalier de Mayotte (CHM), elle s’intègre parfaitement au seul endroit où la nature a ses droits au sein de l’établissement. À l’intérieur, quelques personnes scrutent avec attention la structure, mais aussi de nombreuses plantes...

101 MAG (Mayotte)

ETATS-UNIS - La résistance des dialectes français

L’assimilation et les interdits ont poussé les francophones à abandonner leur langue au début du XXe siècle. Aujourd’hui, des passionnés luttent pour leur survie. Le paw paw, dialecte des premiers colons français du Midwest, est enseigné dans le Missouri par un jeune linguiste américain bien décidé à le faire perdurer. Avant lui, d’autres dialectes français de Louisiane ou du Maine ont connu des destins similaires. De la répression à la préservation, les dialectes français font de la résistance.

France Amérique (Etats-Unis)

BOSNIE - Un quart de siècle de l’amertume. Ras le bol !

En 1992, je n’avais que 18 ans et je ne m’intéressais pas à la politique. La guerre annoncée à la télévision, je me souviens, j’étais plutôt contente. La seule information qui avait retenu mon attention, c’était que les cours étaient suspendus. Il faisait beau, ce printemps là. Plutôt que de préparer mon bac, j’avais envie de siroter des cappuccinos sur les terrasses des cafés.

bh info (Bosnie-Herzégovine)

Extrait de la galerie :

MAROC - les photos de Baptiste de Ville d’Avray
www.baptiste-dva.fr


Agora francophone est administré par :
ZigZag magazine & l'Année Francophone Internationale


www.agora-francophone.org