Agora francophone | l'information revitalisée

Infolettre 127 - avril 2017

"Je suis parce que nous sommes"

Ce qui est à l’origine de la chanson Je suis parce que nous sommes, c’est un conte africain, qui se passe dans la tribu Xhosa, en Afrique du Sud.
Un anthropologue se rend chez les Xhosa. Il propose un jeu aux enfants du village.

« Vous allez courir jusqu’à cet arbre . Le premier d’entre vous qui le touche gagnera toute la corbeille de fruits. »

Les enfants rient et marchent main dans la main, paisiblement pour toucher l’arbre tous en même temps.

L’anthropologue un peu surpris leur demande pourquoi ils ont agi de la sorte. Un des enfants lui répond :

- « Ubuntu »

- « Que signifie Ubuntu ? » demande l’anthropologue.

- « Je suis parce que nous sommes » répond l’enfant.

L’anthropologue le regarde étonné.

L’enfant poursuit :

- « A quoi cela me servirait de manger tous les fruits si mes frères sont affamés ? ».

Nelson Mandela faisait partie de la tribu Xhosa et c’est au nom de cette philosophie là qu’il a agi pour la réconciliation en Afrique du Sud.


"Ubuntu"
Comment pourrais-je manger
Si mes frères sont affamés ?
Comment pourrais-je m’abreuver
Si mes frères sont assoiffés
Comment pourrais-je respirer
Si mes frères sont asphyxiés ?
Et comment pourrais-je dormir
Si j’entends mes frères gémir ?

Ubuntu

Comment pourrais-je chanter
Si mes sœurs sont bâillonnées ?
Comment pourrais-je danser
Si mes sœurs sont entravées ?
Comment pourrais-je m’élever
Si mes sœurs sont humiliées ?
Et comment pourrais-je rire
Si je sens mes sœurs souffrir ?

Ubuntu

Comment pourrais-je rêver
Si les miens sont divisés ?
Comment pourrais-je espérer
Si les tiens sont déchirés ?
Comment pourrais-je exister
Si les liens sont disloqués ?
Comment être humain en somme ?

Je suis parce que nous sommes
Je suis parce que nous sommes
Je suis parce que nous sommes
Je suis parce que nous sommes
Je suis parce que nous sommes
Je suis parce que nous sommes
Je suis parce que nous sommes
Je suis parce que nous sommes

Ubuntu


Yor
est un ancien professeur de philosophie devenu chanteur et écrivain


FRANCE/ AFRIQUE - Le Printemps des Poètes

Cette année, le Printemps des poètes s’est africanisé ! Une pertinente initiative saluée et soutenue par le Grand Tour. Jean Noël Cuenod, journaliste et poète, s’est plongé avec délice dans la poésie "à bras le corps" de Tchicaya U Tam’si dont l’œuvre plane au dessus de la poésie du continent, mais pas seulement.

SUISSE / CUBA / HAITI - D’île en île, Haïti dans les yeux de Yilian

La chanteuse et violoniste cubaine Yilian Cañizares jouait il y a quelques jours au festival de jazz de Port-au-Prince. Installée à Lausanne depuis quinze ans, elle y était l’ambassadrice d’une Suisse créole. Reportage

Le Temps (Suisse)

CONGO - Le dramaturge Dieudonné Niangouna

« Pour faire du théâtre en Afrique, il faut boxer la situation », écrit l’auteur, metteur en scène et comédien Dieudonné Niangouna dans sa pièce M’appelle Mohamed Ali (Les Solitaires intempestifs, 2014). Depuis plus de dix ans, cette phrase est le mantra de l’artiste originaire du Congo-Brazzaville. « Boxer la situation », de Brazzaville à Limoges, de Paris à Ouagadougou. Faire valser les mots, écrire comme on donne des droites, jouer avec son ventre, avec ses tripes, avec les tréfonds de son humanité. Dieudonné Niangouna est avant tout un combattant du théâtre.

Le Monde (France)

FRANCE - La mixité sociale dans les écoles

Le 31 août dernier, l’économiste Thomas Piketty abordait dans son blog l’épineuse question de la mixité sociale dans les écoles républicaines1. En cette période de rentrée scolaire, propice aux réflexions sur l’avenir de l’Éducation nationale, l’économiste s’interrogeait sur la volonté du gouvernement français de promouvoir des mesures qui pourraient contribuer à réduire les inégalités sociales au sein des institutions d’enseignement. Ce questionnement engagé par l’économiste s’inscrit dans une réflexion à long terme sur les inégalités grandissantes en France, qui sont notamment accentuées par un système scolaire imparfait.

citeunie.com (Journal de la Cité Internationale universitaire de Paris)

FRANCE / GUYANE - Manifestation historique

La Guyane, département d’outre-mer, s’est imposée dans la campagne présidentielle française. Grève générale, manifestation massive : la préfecture a même parlé de la plus grande manifestation jamais organisée sur le territoire. Interview d’Ilyes Zouari, auteur du "Petit Dictionnaire du Monde Francophone". (Ph : Flickr - Hicham Aouichi)

RTS ( Suisse - Radios Francophones Publiques)

FRANCE - « L’avenir de l’Humanité réside dans l’intelligence collective augmentée »

Fasciné par la robotique et le numérique, 
le scientifique nous invite à ne pas avoir peur de l’intelligence artificielle. Bien contrôlée, celle-ci pourrait nous conduire 
à devenir encore plus humains. Rencontre avec un prospectiviste qui avait déjà prédit dans son livre « Le Macroscope », paru en 1975, les révolutions technologiques actuelles

Le Soir (Belgique)

QUEBEC - Milieux humides

Le gouvernement Couillard reporte - encore - l’adoption de mesures permanentes pour protéger les milieux humides. Un nouveau délai qui déçoit l’opposition et les écologistes. Les règles « temporaires », mises en place par le gouvernement Charest en 2012, resteront donc en vigueur jusqu’en mars 2018. Elles avaient été adoptées à toute vapeur après que la Cour supérieure eut invalidé les directives édictées par Québec pour protéger les marais, marécages et tourbières.

La Presse (Canada / Québec)

TUNISIE - La "frustrante" lenteur des réformes de société

Calculs politiques, conservatisme social... Bien que des tabous aient été brisés en Tunisie depuis la révolution de 2011, des militants se disent "frustrés" par la lenteur des réformes en matière de libertés individuelles. "On a un peu l’impression de tourner en rond (...) C’est frustrant", déplore Amna Guellali, de Human Rights Watch (HRW).

L’Orient le Jour (Liban)

RD CONGO - Après les tempêtes

Tempête et naufrage semblent donner la parfaite image du navire qui s’appelle Congo et qui, depuis 1960, date de son indépendance, vogue à travers les tempêtes. Si le navire ne s’est pas totalement disloqué, pendant ce temps, il a néanmoins subi de graves dommages. Un changement de cap s’impose, en vue d’éviter un tsunami annoncé.

L’oeil de l’exilé (France - écrit par les journalistes en exil - Maison des journalistes)

MALI - Concours national d’orthographe et de lecture

« Cultivons la paix et la réconciliation à travers une école performante, chemin de notre réussite », tel est le thème de cette 4è édition du concours national d’orthographe et de lecture (CNOL-Mali), organisé par l’association Bi- Kalanko en partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale, de l’Alphabétisation et des Langues nationales.

Journaldumali.com

SUISSE / SENEGAL - Omar Ba, le peintre dakarois qui a réussi à Genève

Issu d’un quartier populaire de Dakar, ce peintre de 40 ans installé en Suisse a acquis une reconnaissance internationale.
Rejoindre l’atelier d’Omar Ba a tout du parcours du combattant ! Bien loin des rives du Léman, dont les eaux scintillent sous les étoiles des hôtels de standing, l’artiste sénégalais s’est installé aux limites de Genève, en direction de la frontière française toute proche, dans la grisaille d’une zone commerciale aux bâtiments cubiques et anonymes.

Jeune Afrique

AFRIQUE - Des prêtres pédophiles couverts par l’Église

L’investigation se concentre notamment sur l’Afrique, qui compte près de 200 millions de baptisés catholiques, et en particulier sur la Guinée et le Cameroun, d’où des religieux reconnus coupables d’abus sexuels par les autorités locales ont été rapatriés en Europe par leurs congrégations. Les constats ont été révélés entre le lundi 20 et le mercredi 22 mars par un collectif de journalistes indépendants, We report, associés à Mediapart, et l’émission de France 2 Cash Investigation.

France 24 (France)

EGYPTE - Au-delà d’une simple publicité

« Casse une côte à une fille, il lui en poussera 24 autres », « L’ombre d’un homme est mieux que l’ombre d’un mur », « Même si une fille a atteint la planète Mars, sa place est à la cuisine », tels sont les slogans qu’on voit depuis quelques semaines sur les panneaux publicitaires le long du pont du 6 Octobre et sur plusieurs places publiques de la capitale. Cette campagne publicitaire lancée par une société de production d’huile sous le slogan Enti Al-Massal (c’est toi l’exemple), comprend des slogans chocs, tirés d’anciens proverbes égyptiens

Al Ahram (Egypte)

Extrait de la galerie :

MAROC - Festival "On marche" à Marrakech - GRAND TOUR 2017


Agora francophone est administré par :
ZigZag magazine & l'Année Francophone Internationale


www.agora-francophone.org