Agora francophone | l'information revitalisée

Infolettre 136 - juin 2017

La Francophonie à l’Élysée !

Les Français sont décidément indécrottables d’hexagonalité. Tout à leur conviction d’être au centre du monde, ils n’apprennent pas les langues étrangères, on le sait, mais paradoxe des paradoxes, ils ne promeuvent même pas la leur, n’y prennent pas même garde alors qu’elle est un véhicule majeur de culture et de compréhension, seule présente sur tous les continents, avec l’anglais.

Des slogans anticolonialistes primaires d’un autre temps, ici ou là, accusent la Francophonie d’être le vecteur d’un impérialisme parisien. My god ! Si les protestataires savaient combien les Français in the wind se moquent de la Francophonie, ils en perdraient leur latin !

Au demeurant, ne sont-ce pas des Africains très indépendants qui ont créé la structure francophone officielle, des Canadiens très indépendants aussi qui la dirigent actuellement ?

Ce qu’il faut sans doute et sûrement regretter, c’est cette absence d’investissement des Français dans l’enjeu francophone. Ce n’est pas faute que des économistes, au-delà même de Jacques Attali, aient souligné cet espace majeur de développement. Ce n’est pas faute que Jean-Luc Mélenchon (eh oui, étonnez-vous !) ait prononcé pendant la campagne sans doute le meilleur discours possible sur la perspective francophone. Ce n’est pas faute que le président élu l’ait évoqué lui-même. Las, le message expédié au monde francophone par l’absence d’un Ministère ou même d’un Secrétariat d’État est porteur de découragement.

Moi président, je doublerais instantanément les crédits pour la promotion du français (ça ne coûtera pas très cher). Et je rattacherais les services de la Francophonie directement à l’Élysée ! Il y a bien là, depuis le nouveau président, une task force antiterrorisme. Installons en face une cellule proactive et réactive de la Francophonie en marche.

Chiche ?

Loïc Hervouet
Président d’honneur de Agora Francophone Internationale


MADAGASCAR - Rencontres du Film Court

Les Rencontres du Film Court s’ouvrent à l’international. Après une décennie d’activités, les RFC deviennent des rencontres francophones et tendent même vers le panafricanisme. Une ouverture exigeant plus de professionnalisme d’où l’envie des participants de créer une école régionale du cinéma.

MADAGASCAR - Rencontres du Film Court

Le Grand Tour fait escale sur la Grande île ! Les courts métrages de l’océan Indien et du continent africain y sont comme des poissons dans l’eau. Projections, formations, discussions... Tout est là pour faire des Rencontres du Film Court un incontournable événement : le Grand Tour l’a bien compris !

FRANCE / Polynésie - Joseph Kabris, premier Blanc à avoir vécu aux Marquises

Joseph Kabris mourut très jeune, au terme d’une existence pour le moins singulière : à 43 ans à peine, il rendit son âme à Dieu en ayant toutefois eu la satisfaction de sauver deux fois sa peau ; la première, lorsqu’il s’installa à Nuku Hiva, contraint et forcé par le destin. La seconde fois quand il échappa, à son décès, au pire : certains voulaient l’écorcher et l’empailler pour exhiber ses tatouages…

Tahiti Infos (Polynésie française)

SUISSE - Le rap qui enflamme Genève

Le rap genevois est en pleine effervescence. Une nouvelle scène prend ses marques, emmenée par Di-Meh, Slimka et Makala, du collectif Superwak. Ils sont jeunes, leur terrain de jeu est la ville, et leur imagination n’a pas de limite. Mercredi à l’Usine, le public d’ici leur a fait la fête. Demain, ils foncent sur Paris. Di-Meh, Slimka, Makala, vingt ans après l’arrivée du mouvement hip-hop à Genève, sont les nouveaux boss du rap.

La Tribune de Genève (Suisse)

AFRIQUE / FRANCE - Trésors de l’Islam

ll y a quelques semaines débutait la très attendue exposition de l’Institut du Monde Arabe « Trésors de l’Islam en Afrique. De Tombouctou à Zanzibar », retraçant ainsi plus de treize siècles d’histoire. Battant en brèche nombre d’idées reçues sur l’implantation de cette religion en Afrique, ce ne sont pas moins de 300 œuvres qui sont présentées sur 1 100 mètres carrés d’exposition du 14 avril au 30 juillet 2017.

IAM AFRICA (Magazine "franglais" dédié à l’art en Afrique)

LUXEMBOURG - « Les Luxembourgeois et leurs langues »

Pour ses vingt ans, Le Jeudi avait diablement envie de lancer un bon coup de sonde pour savoir où en est, au Luxembourg, cette bonne vieille langue française qui avait été choisie, sinon comme marraine, au moins comme vecteur de communication lors de sa création. Dans un certain scepticisme, d’ailleurs. Progressiste, humaniste… et francophone, le nouveau-né de 1997 devait faire ses preuves. Il a atteint l’âge adulte sans jamais trop renier son idiome fondateur.

Le Jeudi (Luxembourg)

TUNISIE - Où en sommes-nous au sujet des droits des femmes

Face au flot ininterrompu d’informations, de brèves, le projet de loi intégrale contre la violence faite aux femmes est devenu une sorte de serpent de mer. Repoussé, oublié, bloqué ? Nous sommes allés à la rencontre d’une militante qui porte au centre du débat la situation des femmes dans la société tunisienne d’aujourd’hui.

Le Huffington Post (Maghreb)

NIGER - Alphabétiser les élèves coraniques

Le Niger est un pays à plus de 90% musulman. Les écoles coraniques font partie des institutions les plus importantes d’encadrement et de formation du pays. Les associations comme le Programme d’appui pédagogique aux écoles coraniques (PAPEC) adoptent une stratégie innovante qui consiste à amener les apprenants à lire dans leur langue maternelle, toute chose qui permettrait de lutter contre l’extrémisme violent dont la sous-région est victime.

droitlibre.net (Mali / Pays-Bas)

MALI - Enfants de la rue : la survie à tout prix

Bandits, voleurs, violeurs, et maladies ambulante sont des qualificatifs que l’on entend très souvent pour désigner les enfants de la rue. Des enfants, dont on ne connaît pas vraiment le nombre, errent tous les jours dans les rues, affrontant les affres d’un milieu hostile et prêts à tout pour survivre. Les histoires de ces enfants sont tantôt révoltantes, tantôt touchantes. Plongée dans le Bamako underground, où se prostituer est parfois une nécessité, se droguer un mal nécessaire et la violence monnaie courante.

Journaldumali.com

QUEBEC - Un néo-Québécois contre l’obsession ethnoculturelle

Nous souffrons d’obsession ethnoculturelle. Pas un débat politique ou culturel sans que, au détour d’une idée, d’une phrase ou d’un mot, surgissent les préjugés et les associations erronées et simplistes : les immigrants n’aiment pas nos valeurs, les Anglos sont plus tolérants que les Francos, qui sont plus identitaires et plus exclusifs, et ainsi de suite ! La nuance ne fait pas bon ménage avec l’ethnoculture.

Le Devoir (Québec)

TCHAD / BURKINA FASO - « Je suis prêt à me battre auprès de mes frères du Burkina »

Clément Abaifouta a été l’une des victimes de l’ancien président tchadien. Il est le président du Collectif des victimes de Hissein Habré. Il a été un membre très actif dans l’aboutissement du procès contre l’ex-président tchadien qui s’était réfugié à Dakar au Sénégal. Depuis lors, il s’est reconverti en farouche défenseur des droits de l’homme.

Burkina 24 (Burkina Faso)

CANADA / Nouveau Brunswick - Des Sénégalais débarquent

Une délégation du Sénégal a atterri à Moncton afin de trouver des solutions pour son industrie de la pêche. Le pays africain fait face à un déclin des stocks, un problème de braconnage et - pendant la saison de pointe - au gaspillage.

Acadie Nouvelle (Canada)

Extrait de la galerie :

VIETNAM - les photos de Laurent Catach
http://laurentcatach.wixsite.com/photos


Agora francophone est administré par :
ZigZag magazine & l'Année Francophone Internationale


www.agora-francophone.org