Agora francophone | l'information revitalisée

Infolettre 137 - juin 2017

Choisir d’écrire en français

Il y a peu, Natasa Laporte* évoquait le Salon du livre des Balkans. La traduction est parfois difficile, tous les professionnels vous le diront. Aussi certains choisissent-ils d’écrire directement en français ; le grand critique et théoricien de la littérature récemment disparu, Tzvetan Todorov, d’origine bulgare, va jusqu’à affirmer : « je n’écris qu’en français ». Il m’est revenu le souvenir de soirées mémorables passées avec des amis serbo-croates et slovènes à « améliorer » - disaient-ils – un phrasé raffiné, alors même que j’étais émerveillée par la qualité et l’inventivité de leur verbe.

À la même époque, un étudiant anglophone eut la riche idée de faire un mémoire de maîtrise savamment intitulé : La Théorie de la désautomisation et l’écriture littéraire en langue seconde ; mémoire d’ailleurs couronné d’un prix canadien (médaille d’or du Gouverneur Général), d’autant plus prestigieux qu’il était en compétition avec les autres étudiants, très majoritairement francophones, de l’Université Laval. John Teskey analyse la situation insolite de l’écrivain qui travaille dans une langue étrangère, ce qui favorise le dépaysement et la prise de distance. Les matériaux de la langue écrite y gagnent alors un nouvel éclairage, voire une nouvelle architecture. J. Teskey s’appuie sur des écrivains d’origine étrangère dont l’écriture en français a marqué des générations (Cioran, Bianciotti, Beckett, Conrad, Nancy Huston et combien d’autres créateurs dits migrants au Québec) ; il élabore une théorie universellement valable.

Choisir d’écrire en français, pourquoi pas ? Le français ne s’en portera que mieux.

Françoise Tétu de Labsade
Fondatrice de l’Année Francophone Internationale

*Infolettre du 23 mai 2017


INFORMATION : Exceptionnellement, pas d’Infolettre le 21 juin.



MAROC - “La poésie est tout ce qui reste à l’homme pour proclamer sa dignité”

Récompensé par le prix Goncourt de poésie en 2009, ou encore par le Grand Prix de la francophonie de l’Académie française en 2011, Laâbi a failli ne jamais apprendre à lire. « Mon père a eu cette folle intuition de m’inscrire à l’école franco-musulmane », raconte-t-il. A la fin des années 1940, entre les remparts de la médina de Fès, peu de familles envoient leurs enfants à l’école. « Nous n’avions pas de livres à la maison », raconte l’intellectuel.

telerama.fr

FRANCE - Au Festival « Etonnants Voyageurs », la culture au secours de la démocratie

Et si la démocratie en crise ne pouvait s’en sortir qu’en s’appuyant sur la culture et la littérature, expressions de la diversité ? Contre les « humiliations politiques », la 26e édition du festival « Étonnants Voyageurs a offert, à Saint-Malo, une passionnante riposte.

Le Temps (Suisse)

FRANCE - Etonnants voyageurs 2017 : « Démocratie et littérature, états d’urgence »

Plus que jamais en prise directe avec les enjeux et les défis les plus brûlants de notre époque, le Festival international du livre et du film « Étonnants voyageurs », qui se tient du 3 au 5 juin à Saint-Malo, a choisi « la démocratie » comme thème central de son édition 2017. Près de 250 écrivains et cinéastes vont se croiser et échanger dans cette ville bretonne très prisée des touristes, sans compter les éditeurs, les producteurs et distributeurs…

RFI (France)

ETATS-UNIS - Le combat de Marguerite Perkins

Même si cette Franco-Louisianaise termine une thèse de doctorat à la Louisiana State University, Marguerite Perkins n’a pas l’intention de s’emmurer dans le monde académique. Elle veut rester en Louisiane, aux États-Unis, pour participer au renouveau francophone des « Cadjins » et des « Cadjines », une des façons acceptées de nommer ce peuple d’origine acadienne.

Radio Canada (Radios Francophones Publiques)

AFRIQUE - « Homo sapiens »

Des chercheurs rapportent la découverte au Maroc de fossiles d’« Homo sapiens » datant de 300 000 ans. Un sacré coup de vieux pour notre espèce, qui voit aussi son origine géographique remise en cause.

Le Temps (Suisse)

QUEBEC - L’art rebelle apprivoisé

Autrefois perçu comme une « pollution visuelle », le street art est aujourd’hui porté aux nues, coté dans les enchères d’art et commandité de toutes parts. Dans la foulée, Montréal, où se tient depuis jeudi la cinquième édition du festival Mural, s’est taillé une place enviable dans le milieu mondial des arts de la rue et du graffiti.

Le Devoir (Québec)

MAROC - La presse papier marocaine

La presse écrite marocaine, une petite entreprise qui connaît la crise ? C’est ce que semble indiquer les derniers chiffres de l’Office de justification de la diffusion (OJD), qui confirme la tendance : la diffusion des journaux papiers au Maroc baisse progressivement depuis le début des années 2010. Une chute qui impacte davantage les journaux arabophones, même s’ils restent les plus lus dans le royaume.

Le Huffington Post (Maghreb)

VIETNAM - Les technologies informatiques

La demande en personnel du secteur des technologies informatiques n’a jamais été aussi forte. Les raisons ? Forte progression des chiffres d’affaires, arrivée de nombreuses entreprises étrangères et implantation à l’étranger pour celles du Vietnam.

Le Courrier du Vietnam (Vietnam)

SUISSE - Genève fera-t-il mieux que Donald Trump ?

Le vilain petit canard, c’est Donald Trump. Depuis qu’il a annoncé son retrait de l’Accord de Paris sur le climat, le reste de la terre s’en prend au président américain, pollueur invétéré. Mais les autres, que font-ils pour lutter contre le réchauffement climatique ? Suivant le principe selon lequel il faut balayer devant sa porte, soulevons un peu le paillasson genevois.

La Tribune de Genève (Suisse)

TUNISIE - Un sauvetage en mer exceptionnel

Après 5 jours de tempête qui ont empêché tout départ, se succèdent deux jours de mer plate avec un vent de Sud, les meilleures conditions pour appareiller. C’est ainsi que le plus grand départ depuis 2015 commence. Entre le 14 et le 18 avril 2017, 8.300 personnes ont été sauvées en pleine mer, lors de la plus grande opération de sauvetage effectuée en Méditerranée depuis 2015.

Inkyfada (Tunisie)

ALGERIE - La France est le plus important investisseur

L’investissement français est le plus diversifié et le plus important parmi les sociétés étrangères hors du secteur des hydrocarbures en Algérie, selon une étude comparative des flux d’investissements présentée à Alger par le président de la Chambre de commerce et d’industrie algéro-française (CCIAF), Jean-Marie Pinel. Cette étude, élaborée par le CCIAF, est fondée sur une analyse des comptes sociaux de l’année 2014 des 50 plus grandes sociétés étrangères hors hydrocarbures et de chacun de 6 pays partenaires implantés en Algérie. (Ph : Flickr - Mohen’)

El Watan (Algérie)

THAILANDE - Sacré lotus

Le lotus sacré est de retour dans le parc national de Khao Sam Roi Yot. Et comme cela faisait dix ans qu’on l’attendait, je n’ai pas résisté à l’envie de le photographier.
Le plus étonnant est qu’après tout ce temps, à cause des pluies de mousson, nous avons disposés, avec mon collègue de la vidéo Reuben Easey, d’à peine une demi-heure pour travailler.

AFP (France)

TUNISIE - Où en sommes-nous au sujet des droits des femmes

Face au flot ininterrompu d’informations, de brèves, le projet de loi intégrale contre la violence faite aux femmes est devenu une sorte de serpent de mer. Repoussé, oublié, bloqué ? Nous sommes allés à la rencontre d’une militante qui porte au centre du débat la situation des femmes dans la société tunisienne d’aujourd’hui.

Le Huffington Post (Maghreb)

Extrait de la galerie :

MARTINIQUE / France - Les photos de l’expédition Madibenthos
http://madibenthos.mnhn.fr


Agora francophone est administré par :
ZigZag magazine & l'Année Francophone Internationale


www.agora-francophone.org