Agora francophone | l'information revitalisée

Infolettre 142 - juillet 2017

À force de fréquenter l’école de la rue, j’ai appris très tôt à me débrouiller tout seul. Comme un grand, quoi.

Grâce à mon expérience de vagabond, j’ai très vite compris que la vie sur terre est une succession de hasards, jalonnée de séparations douloureuses et de rencontres heureuses. Moi, j’ai eu la chance de croiser la route du père Francisco.

Un homme bienveillant. Il m’a adopté, ouvert son immense bibliothèque. C’est de là que je tire mon enseignement, mon éducation. Je suis entré dans le monde des livres comme on entre en religion. Avec amour et dévotion. Les nombreux ouvrages du père Francisco ont guidé mes pas vers la lumière, ils m’ont sauvé. Sinon, l’asphalte m’aurait collé aux pieds, et j’aurais mal tourné...
Alors, la vie, je la prends comme elle vient, mon frère.

Ma philosophie est toute simple : me laisser porter par le vent. Ensuite, advienne que pourra.

Je suis un enfant de la rue. Je vis au Tchad, sous les étoiles. Longtemps, j’ai dû me contenter de peu : pain sec, dattes et cacahouètes. Mais je ne me plains pas.

Dès que je me présente aux adultes, ils sont gênés aux entournures, comme s’ils y étaient pour quelque chose. Ils se grattent la tête, regardent ailleurs, ont envie de fuir, pour éviter tout contact avec moi. Comme si ma pauvreté de gosse de la rue était contagieuse. Alors que...

Je m’appelle Djibril. J’ai treize ans, ou peut-être quatorze ou même quinze, peut-être moins, je ne sais plus, je ne sais pas. J’ai la mémoire qui flanche.
Djibril, disent-ils. Mais est-ce vraiment mon prénom ? J’en doute. Djibril, ça fait ange, ça ne me ressemble pas. Mais à force de l’entendre, j’ai fini par l’adopter. L’habitude triomphe toujours.

Extrait de Djibril ou les ombres portées
de Mahamat-Saleh Haroun

Éditions Gallimard, 2017. Continents noirs.


FRANCE - Plein succès pour l’université francophone d’été délocalisée à Abidjan

L’édition 2017 de l’université francophone d’été délocalisée à Abidjan (10-14 juillet 2017) 1 a rencontré un grand succès tant par le nombre d’auditeurs que par la qualité des interventions et des échanges sur la francophonie et la décentralisation. Organisée quelques jours avant l’ouverture des Jeux de la Francophonie, ses travaux ont porté cette année sur « le sport et la culture, des outils au service du développement local ».

VIETNAM - Donner les clés de la recherche scientifique

Afin d’améliorer les capacités des enseignants francophones dans la recherche scientifique, l’Université de Hanoï, en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), organise de jeudi 20 à samedi 22 juillet une formation intitulée « Rédaction et publication d’un article scientifique ».

Le Courrier du Vietnam (Vietnam)

MONDE - Contre le réchauffement, financer la forestation ?

Verser de modestes sommes d’argent à de petits propriétaires forestiers dans les pays en développement pour les inciter à ne pas couper leurs arbres, voire en planter, peut contribuer à lutter contre le réchauffement climatique. Une expérience inédite en Afrique l’a démontré. Cette étude menée en Ouganda et dont les résultats sont publiés jeudi dans la revue américaine Science, indique que ces petites incitations financières ont permis de réduire de moitié la déforestation.

La Tribune de Genève (Suisse)

ALGERIE - « One, two, three, nettoyons l’Algérie ! »

Comme tous ses camarades garçons et filles, Dehbia a pris un sacré coup de soleil. Deux jours à se tenir debout au milieu de la chaussée, entre deux files ininterrompues de voitures et de camions, à tenir dans ses bras la caisse des dons de son association.

El Watan (Algérie)

RD CONGO - Au Congo, je suis "blanche"

A peine suis-je descendue de l’avion en République démocratique du Congo qu’un douanier essaye de me montrer une vidéo de décapitation d’étrangers sur son portable tandis que son collègue me demande en mariage. Je me souviendrai longtemps de mon arrivée à Lubumbashi, capitale minière au sud du pays.

AFP (France)

QUEBEC / AFRIQUE - Le wax, ce tissu si parlant

Le wax, ce tissu reconnaissable à ses couleurs éclatantes, a le vent en poupe. Il s’invite dans les grandes vitrines, comme les galeries Lafayette, à Paris, ou chez les grandes marques, comme Louboutin et Burberry. Le wax n’est-il qu’un simple tissu ? Non, il est bien plus que cela.

Radio Canada (Radios Francophones Publiques)

FRANCOPHONIE - « Vous avez de ces mots » : et si on parlait du clavardage

Lorsque votre quotidien favori lance un chat, ce n’est ni pour s’associer à la tradition médiévale du Kattenstoet perpétuée à Ypres, ni pour annoncer un nouvel album de Philippe Geluck. Il vous invite à un dialogue en ligne où vous pourrez faire vos griffes sur l’actualité du moment. Il faudrait d’ailleurs appeler ce chat un tchat, avec la graphie idoine pour une prononciation à l’anglaise.
Pas question pour nos cousins québécois de se satisfaire de cette bouillie de chat. Ils nous suggèrent d’employer l’expressif clavardage, mot-valise formé de clavier et de bavardage. Avec la possibilité de clavarder, plutôt que de chatter. Dégustons sans modération ces chatteries, qui nous viennent d’un pays où, depuis des siècles, on refuse de donner sa langue au chat…

Le Soir (Belgique)

COTE d’IVOIRE - Ivan Kabacoff, envoyé spécial TV5 Monde/Afrique à Abidjan 2017 : "rigolo et décalé"

"On est présent ici parce que nous sommes opérateur de la francophonie. TV5 est le diffuseur officiel de la francophonie dans le monde. Et sur tous ses signaux. À Abidjan nous sommes présents sur les 9 champs de la ville pour expliquer comment voir sur notre chaine TV5 Monde/Afrique, les compétitions du sport, la danse, la chanson…. Nous allons d’ailleurs donner un prix pour le meilleur lauréat chanson qui sera dans l’émission acoustique. Nous avons un petit livret où tous les habitants d’Abidjan pourront trouver la programmation."

Afriki presse (Côte d’Ivoire)

COTE d’IVOIRE - Ouverture des Jeux de la Francophonie dans une Côte d’Ivoire sous tension

C’est le jour J. Les 8e Jeux de la Francophonie débutent vendredi soir 21 juillet à Abidjan, en Côte d’Ivoire, pour s’achever à la fin du mois. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils se dérouleront dans une ambiance très… spéciale. Instabilité militaire chronique depuis le début de l’année, avec des mutineries sur l’ensemble du pays en janvier et en mai, une grogne de soldats rapidement et fermement matée à Korhogo, au nord, à la mi-juillet (trois morts), des tirs et des vols dans une école de police en pleine capitale économique mercredi.

Le Monde Afrique (France)

MONDE - « Le terrorisme est issu de l’ignorance sacrée »

Exégète du Coran, le Syrien Muhammad Shahrour appelle à réformer l’islam. Car la jurisprudence islamique porte les germes de la violence. A 78 ans, il espère encore convaincre, même si de nombreux pays arabes ne tolèrent pas son discours.

Le Temps (Suisse)

FRANCE - "Un chef-d’œuvre vous remet à votre place"

L’auteur de "Civilisation", Régis Debray, ami de Julien Gracq, rappelle que la solitude, le silence, l’immobilité sont nécessaires à la lecture et à l’écriture. "La littérature est un exercice de lenteur et il y a des ennuis largement récompensés à la fin."

le JDD (France)

GRECE - Le monde de la francophonie et le traducteur en tant qu’entité cognitive

GrèceHebdo a interviewé* Michel Politis sur la théorie et la pratique de la traduction, la francophonie et les buts du Département de Langues Étrangères, de Traduction et d’Interprétation crée à Corfu en 1986. Michel Politis est professeur de Traduction Économique, Juridique et Politique (fr-el) et directeur du Laboratoire de Traduction Juridique, Économique, Politique et Technique au Département de Langues Étrangères, de Traduction et d’Interprétation (DLETI) de l’Université ionienne.

Grèce Hebdo (Grèce)

GUINEE - « Guinéens compétents de la diaspora, n’ayez pas peur de rentrer pour développer le pays ! »

L’avocat Baba Hady Thiam, élevé en Guinée et formé à Londres et Paris, partage son expérience d’être revenu s’installer à Conakry. "Le retour des cadres supérieurs d’origine africaine, nés ou partis étudier en Occident, les « repats », fait presque l’objet d’un mythe. Il y a quelques mois, j’ai décidé de franchir le pas en tentant l’aventure « périlleuse » du retour au cocon natal. Six mois plus tard, je ne regrette aucunement cette décision. Permettez-moi de vous livrer ici en toute humilité mon retour d’expérience."

Le Monde Afrique (France)

BENIN - Des petits groupements d’épargne et de crédit

Dans toute l’Afrique rurale, les femmes paysannes tirent avantage des groupements d’épargne et de crédit pour faire progresser leurs microentreprises. Environ 40 % des bénéficiaires du Fonds pour l’égalité des sexes d’ONU Femmes en Afrique utilisent aujourd’hui cette méthodologie qui conduit à des résultats dans les domaines de l’amélioration de la nutrition, du développement des entreprises et de la gestion durable des terres. Le programme de Miguéze, par exemple, a aidé 2 780 personnes et les femmes s’érigent aujourd’hui en leaders et en modèles à suivre.

ONU

Extrait de la galerie :

ALGERIE - la vision noire et blanche de Ramzy Bensaadi.


Extrait de la galerie :

MAROC - Festival "On marche" à Marrakech - GRAND TOUR 2017


Agora francophone est administré par :
ZigZag magazine & l'Année Francophone Internationale


www.agora-francophone.org