logo site

Vidéo / TV

CANADA / QUEBEC - Les enjeux du hip-hop à Québec

CANADA / QUEBEC - Les enjeux du hip-hop à Québec

champs de bataille des rappeurs


Note de l’auteur, Marie-Thérèse Atséna Abogo :

Le présent article est basé sur une enquête ethnographique déroulée de la période de juin 2011 à décembre 2012 dans les villes de Québec, Montréal et Ottawa, auprès de 31 participants dont 25 sont des rappeurs et rappeuses. Je présente les rappeurs québécois rencontrés tels Webster, Assassin, Showme, Stratège, Les Sozi, Shoody, GLD et Rico Rich comme des guerriers menant des actions de guérilla (Certeau, 1980) pour tenter de résoudre des problèmes d’ordre politique, ethnique et racial, mais également social et économique. Les rappeurs à l’étude ont fait de ces problèmes leurs champs de bataille, soit dans le cas de cette étude, la lutte pour l’authenticité et la prise de conscience, contre les obstacles économiques, et pour le territoire.




Bataille pour l’authenticité et la prise de conscience

Sur la rive nord de Québec (particulièrement dans les secteurs Limoilou et St-Rock), les rappeurs sont souvent issus de familles défavorisées et n’ont pas, pour la plupart, les moyens de s’acheter le matériel musical pour leurs performances comme leurs pairs de la rive-sud de Québec. Surtout dans la basse ville de Québec, les groupes comme le Limoilou Starz ont développé une culture plus « underground » et «  real » (authentique) du rap basée sur leurs expériences de la rue, leur vécu souvent entaché d’obstacles divers ; mais aussi et surtout leur maitrise des techniques de rap, et la profondeur de leurs textes. Ces rappeurs de la rive nord se revendiquent alors le talent, mais pas nécessairement les moyens financiers qu’il faudrait, et concèdent à leurs pairs de la rive sud les moyens, mais pas le talent. Ceci entraine une bataille farouche entre les rappeurs, dont des clashs dans les chansons, ou encore des battles, soit verbalement, puis aussi des bagarres (physiquement). Plusieurs rappeurs racontent ainsi avoir eu à s’affronter physiquement, soit sur les plaines d’Abraham, ou à Montmorency, et qu’il y aurait même eu un décès. Les clashs verbaux sont plus fréquents, par exemple avec GLD, Shoddy, Souldia et Seif, qui, dans la chanson L’underground se ressuscite (2008) dénigrent violemment et crûment leurs collègues ayant trahi les valeurs de l’authenticité au profit de l’industrie :

Maintenant les rappeurs jouent les gangsters, mais ça prend pas de risques
ça se clashe sur internet, mais y a personne qui vend pas des disques
les MC me parlent de rue, mais ils sont tous des mythos
ça joue les durs, mais dans la rue ils ont tous des `clitos ? `
Moi je fais ça pour les plus rudes du rap en style
je donne du 16 barres, les MC pissent dans leurs strings
Les MC pissent dans leurs strings, ils n’ont pas d’éthique
(...)Ca fait du rap académique pour détruire notre image
en plus ça suce des grosses bites pour passer à Musique Plus
(...) Ce sont tous des stars de la guitare et ça, ça me fait de la peine.

Les rappeurs conscients tels Webster, Showme, Assassin et Seif, tous membres du même collectif (Limoilou Starz), sont quant à eux moins hard (crus) dans leurs mots que les autres, mais non moins agressifs. Ils dénoncent les problèmes politico-sociaux de leur localité, et sensibilisent sur les droits civiques, tout en prônant un discours généralement « positif » auprès des jeunes (aller à l’école, ne pas faire de la prison, etc). Leur particularité réside dans le style soutenu de leurs textes ou encore le lyricism, mais aussi les messages conscients qu’ils véhiculent. Ainsi leur rap s’apparente généralement à un rap littéraire, avec des rimes complexes placées en seize mesures, auxquelles ils rajoutent quelques procédés rhétoriques et techniques propres à eux dans l’articulation (l’art de dire les mots) et le flow (rythme sur lequel le rappeur place ses rimes). Webster (leader du collectif Limoilou Starz) est le seul rappeur à partager ses techniques de rap à travers des ateliers d’écriture.


JPEG - 60.7 ko
Webster, Eman (du groupe Accrophone) et Assassin à la soirée de lancement d’un album (bar Bal de lézard) à Limoilou. Ph : Marie-Thérèse Atséna Abogo.

Webster et la prise de conscience du l’histoire cachée de la présence des Noirs

Un des champs de bataille de Webster est de faire prendre conscience de l’histoire de la présence des Noirs au Québec depuis plusieurs siècles, dans le but de combattre la discrimination des Afro-Québécois et de leurs descendants. C’est en fait pour informer un plus grand public souvent mal instruit par les premiers livres d’histoire et autres médias d’information que l’immigration des Noirs serait plus ancienne que les années 70. En fait, selon plusieurs historiens, les premiers Africains arrivés au Canada sont des anciens esclaves libérés ayant aidé la couronne britannique à combattre les indépendantistes américains au 17e siècle, comme le démontre Laurence Hill dans son livre The Book of Negroes (2009). Webster s’intéresse particulièrement à la présence des Noirs au Québec dans sa chanson « Québec History X » (en collaboration avec Karim Ouellet) : il dénonce l’histoire cachée des Noirs au Québec, mais surtout derrière elle celle de l’esclavage, dont on parle moins. Quelques exemples sont cités, dont celui de Mathieu DaCosta, qui est un homme noir (libre) ayant travaillé à titre d’interprète pour les Européens auprès des autochtones, ainsi que d’Olivier Lejeune, arrivé apparemment de Madagascar en 1628, et documenté comme le premier esclave noir africain en Nouvelle-France vendu à plusieurs reprises par des membres du clergé



Bataille pour un marché

Certains rappeurs de la haute ville de Québec se confrontent souvent avec les propriétaires des boites de nuit à cause de leur tentative de promotion dans leurs clubs, à des fins de recrutement des clients. C’est en fait une guerre de marché qui semble être en faveur des nouveaux promoteurs du hip-hop et reggae-dance-hall (dont Eddie et) Natte) qui estiment que la colère des membres de l’industrie mainstream révèle parfois leur embarras à voir les petits promoteurs qu’ils sont grignoter et gagner progressivement leur clientèle. Les confrères « noirs  », souvent recrutés comme videurs de boite de nuit, et travaillant pour les gros promoteurs « blancs » (les propriétaires des clubs tels le Dagobert, le Maurice sur la Grande-Allée) se trouvent alors méprisés et verbalement provoqués, qualifiés entre autres «  d’esclaves modernes  » (extrait de l’entrevue avec Eddie Racine), car ces derniers trahiraient la cause des Noirs pour travailler pour les Blancs riches.

Le marché des petits promoteurs est quant à lui dominé par les entrepreneurs tels Raphael, propriétaire du Label Abuziv Music, ou encore Nicolas, de la boutique et marque vestimentaire Nikélaos, eux aussi québécois de souche. Quelques rares entrepreneurs immigrants africains comme Ulrich, promoteur et propriétaire de la boutique et marque Richo Rich, sortent du lot pour offrir une différence de style et d’approche à la clientèle. Assez respectés, leur notoriété inspire du fait de leur longue expérience dans le milieu. L’appât du gain ne serait alors qu’un prétexte pour justifier sa respectabilité et sa notoriété. Ainsi Stratège, rappeur et entrepreneur (producteur, photographe et vidéographe), aide ses pairs à avoir une visibilité par l’entremise des vidéoclips réalisés à travers son label Cemont Films. Les budgets sont assez restreints, mais l’homme de la stratégie a « toujours un moyen, même quand il n’y a pas moyen » (Extrait de l’entrevue avec Stratège). Ainsi la capacité des rappeurs à créer du revenu en réappropriant leur art pour en faire du business n’est pas exempte de zones d’ombres.


JPEG - 86 ko
Parrano, Webster et GLD pendant le tournage d’un vidéoclip au parc Bardy (Limoilou). Ph : Marie-Thérèse Atséna Abogo.

Bataille de territoire

Il existe des conflits pour la possession du territoire entre les rappeurs et les institutions, mais aussi entre les rappeurs entre eux, et les membres potentiels de gangs de rue. Un rappeur raconte ainsi avoir été gravement poignardé par un autre, pendant que son confrère aurait été menacé de mort, se faisant pointer un pistolet sur le front, certainement par des membres d’un gang de rue qui estimaient que les deux rappeurs n’avaient pas à se retrouver sur leur territoire. Mais les raisons restent assez floues. On fleurte facilement avec le trafic de drogue ou autre stupéfiant dans les milieux hip-hop. Cette raison sera vaguement évoquée au courant de l’enquête, par souci des représailles policières. Les rappeurs insisteront pour dire que les fautifs les connaissaient bien cependant. Certains parmi ces derniers avaient déjà offert à leurs sœurs (de quelques rappeurs) de « danser », sous-entendu, d’être leurs pimps (gérants des prostituées ou danseuses de nuit). On attribuera aux rappeurs agressés des liens avec les réseaux proxénètes, et à certains même d’être à la tête de ces réseaux (1). Il semblerait que les réseaux seraient de nature criminelle et organisés, tel un gang, qui se sectionne en territoire. Néanmoins, la nuance faite est toujours que « c’est à Montréal et pas à Québec », et on précise également : « ils font partie de la mafia haïtienne ». La mafia haïtienne de Montréal-Nord a déjà fait parler d’elle dans plusieurs écrits, cependant, on rappelle que ce ne sont pas forcément des rappeurs, mais plutôt des affiliés aux gangs qui viennent recruter de la clientèle dans des shows (spectacles) de rap.

Le milieu hip-hop de Québec est d’abord un milieu artistique où les rappeurs qui ont du talent veulent transmettre leur passion. Cependant, certains rappeurs conscients se sont hissés en acteurs de la résistance, à partir de tactiques, des arts-de-faire propres à eux pour combattre la domination dont ils sont victimes et contester l’ordre établi (Certeau, 1980). Ils entrent ainsi en conflit avec non seulement certains patrons du business déjà bien établis, mais aussi avec leurs pairs qui ne respectent plus les valeurs de la culture. Plus encore, des rappeurs à l’étude se hérissent en propriétaires terriens, et confrontent l’ordre politique et économique de leur région ; certains pour mettre fin aux injustices régulièrement subies, notamment de la part des agents de police, mais d’autres, pour gagner un revenu longtemps approprié par les acteurs établis du mainstream musical.

(1) Notamment à cause de l’affaire Scorpion, mettant en cause un scandale de prostitution juvénile, reconnue comme étant l’activité lucrative du gang de rue « Wolfpack ». Les proxénètes présumés de « Scorpion », membres de ce gang de rue démantelé par la police en 2002, ont fait face à des chefs d’accusation de gangstérisme, de proxénétisme, d’agressions, d’agression sexuelle, de menaces et d’avoir vécu des rentes des produits de la prostitution des jeunes filles mineures. Deux frères rappeurs d’origine rwandaise sont plusieurs fois signalés à cause de leur appartenance au Wolf Pack, dont un écopera de 30 mois d’emprisonnement, tandis que l’autre associé au collectif de rap 187, ré-écopera de huit autres années de prison pour une prise d’otage. Un troisième rappeur, d’origine haïtienne, qui était quant à lui membre du Limoilou Starz, sera interdit de séjour au Québec.


JPEG - 128 ko
Espace mural marqué par un taggeur dans un coin central du quartier Limoilou. Photo : Marie-Thérèse Abogo.

Même thématique






MALI - Inna Modja

la perle du sahel


SUISSE - La biodiversité en danger

"une crise plus grave que celle du réchauffement climatique"









MALI - Fatoumata Diawara

revient avec l’album "Fenfo"




MALI - Le temps est dur pour les revendeurs de journaux

désintérêt des jeunes pour la lecture


MONDE ARABE - "Plus jamais seuls"

les LGBT du monde arabe se mobilisent à travers ce film



MAYOTTE - La crise

dossier en évolution constante


MALI - La musique pour vaincre la peur

réfugiés du camp de Goudebo


TUNISIE - Ÿuma

"Poussières d’étoiles"


PAYS-BAS - De la vanille sous serre

un concurrent pour Madagascar et les Outre-mer ?



FRANCE - Eddy de Pretto

coup de poing musical et scénique


BURKINA FASO - Ouaga girls

un film universel sur une bande de filles mécanos




MONDE ARABE - "Le Jardin parfumé"

le manuel érotique arabe





FRANCE / COTE d’IVOIRE - Décès de Johnny Hallyday

les Ivoiriens pleurent "une légende"





CANADA - La bataille de l’immersion française

au coeur de l’archipel Haida Gwaii




AFRIQUE / MARTINIQUE - Toto Bona Lokua

un trio pour embrasser la tolérance




MONDE - La banane

un fruit en sursis


FRANCE / ALGERIE - Le festival CINEMED 2017

vu par les étudiants en journalisme d’Alger, en partenariat avec l’ESJ PRO


SUISSE - Cette messagère discrète

entre Washington et Téhéran









ALGERIE - Un clip défie le racisme

contre les migrants subsahariens



FRANCE - Le Festival du Film Francophone d’Angoulême

Partenariat AGORA / GRAND TOUR 2017 - Par Arnaud Galy


GUINEE - Elie Kamano

un combat pour la démocratie







FRANCE - Décès de Simone Veil

une histoire de France


ETATS-UNIS - Le combat de Marguerite Perkins

pour une francophonie vivante en Louisiane


QUEBEC - Parler de sexualité

de la maternelle au secondaire





RD CONGO - Une "banquise" de bouteilles en plastique

recouvre le fleuve Congo à Kinshasa


TOGO - ‘’Bonjour bébé’’

ou le salut des nouveau-nés !



GUINEE - En captivité dans des zoos privés

des animaux protégés ont été relâchés



SENEGAL - Kouthia Show

le pouvoir de l’humour



TOGO - Fermeture de médias au Togo

volonté de nuire ou règlement de compte ?



FRANCOPHONIE - Ivan Kabacoff

Il suit la francophonie comme son ombre



FRANCE - FIBD, la migration annuelle des bédéistes !

Partenariat AGORA / GRAND TOUR 2017 - Par Arnaud Galy


MAROC / CONGO - De Rabat à Brazza

le slam révolté d’Aurore Boréale



GUINEE - Des selfies devant les déchets

les images choc pour assainir la Guinée



MALI - Manuscrits millénaires de Tombouctou

opération sauvetage en cours !



FRANCE - "Il faut une aide au développement plus ambitieuse"

Rémy Rioux - Directeur général de l’Agence Française de Développement



FRANCE - La langue française

déferle sur les TransMusicales de Rennes


SENEGAL - Une petite héroïne 100 % africaine

sensibilise les enfants à l’écologie





MADAGASCAR - Les Surfs, le plus célèbre groupe malgache de l’histoire

Par Jean Claude Amboise - Docteur en droit - Avocat au barreau de Paris (Droit de la culture)


FRANCOPHONIE / MADAGASCAR - La jeunesse s’exprime !

Mondoblog - la francophonie vue par les francophones


FRANCOPHONIE / MADAGASCAR

TV5Monde - Dossier spécial - enrichi en continu -









LIBAN - 5 de PIC, dévoiler l’art !

Vidéoblog tenu par Randa Sadaka - journaliste et écrivaine






NIGER / TCHAD - Grèves universitaires

les gouvernants prennent l’avenir de la jeunesse en otage !


MALI - Le cousinage à plaisanterie

pour réinstaurer la paix à Gao






DESTINATION FRANCOPHONIE - Ivan Kabacoff

Brasilia (Brésil) - revoir les autres destinations



FRANCE - VISA POUR L’IMAGE 2016 - Perpignan

le blog des étudiants d’ESJ PRO


BELGIQUE - Toots Thielemans

mort de l’harmoniciste jazz - vidéo



POLYNESIE FRANCAISE - L’apprentissage du reo Maohi

pour favoriser la réussite scolaire




BURKINA FASO - Poussière d’or

les dessous de la mondialisation


FRANCE - Attentat de Nice

fausses victimes et faux suspects pullulent sur Internet







FRANCE - L’interprétation des rêves a-t-elle un sens ?

conférence de Tobie Nathan - ethnopsychiatre, professeur émérite de psychologie clinique et pathologique - université Paris 8








MONDE - Tout sur la drogue... les drogues !

Par les Haut-Parleurs de TV5 Monde





ASIE CENTRALE - Novastan, le e.magazine francophone

financement participatif, à vous de jouer !


BURUNDI - Les blogueurs de Yaga

ont "pris le relais des médias"


Terminus EUROPE - Vivre aux portes de Schengen

Par la 91e promotion de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille




RD CONGO - Papa Wemba

décortique l’ethnologie du jargon " Cailloux ou Libanga " chez les Congolais


SENEGAL - Dansez les Arts

un film documentaire de création



AFRIQUE - Pourquoi Internet fait-il peur aux pouvoirs africains ?

avec Cédric Kalonji (journaliste) sur TV5MONDE




QUEBEC - Passeport pour l’inconnu

les chercheurs présents sur tous les continents.






TUNISIE - "Fleur d’Alep"

un film sur le départ des jeunes vers le jihad




SYRIE - Patrimoine

"on voulait conserver cette image-là de la Syrie, magnifique"



MAROC - Oum, poétesse saharienne et lunaire

Par Arnaud Galy - rédaction d’Agora


NIGER - Hamsou Garba

la voix qui dérange les autorités


QUEBEC - Vivre seul en forêt

le choix de René Dugas











CANADA - Le défi de trouver du travail

pour les diplômés issus de l’immigration








QUEBEC / JAMAIQUE - « ... les plantes parlent le même langage ! »

Par Nicolas Pelletier, contributeur au réseau AGORA - ZIGZAG - AFI.


FRANCE - Claire Bretécher

aventurière géniale de la Bande dessinée




BELGIQUE - Devant l’ONU

pour l’examen de ses engagements en matière de droits humains






RDC / BELGIQUE - Baloji, artiste total

mini album : 64 Bits And Malachite



TUNISIE / EUROPE - "Tunisie 2045", le court-métrage qui fait de la Tunisie

une terre d’accueil pour les réfugiés européens





FRANCE - Abd Al Malik

"Scarifications"


MOYEN-ORIENT - Voyage, voyage ... et jamais ne reviens

Mathias Enard, Bruno Boudjelal, Lénaïc Vilain et Hela Lamine


FRANCE - Biennale des photographes

du monde arabe contemporain


SUISSE / FRANCE - Le CERN

reportage photographique




FRANCOPHONIE - Pour le lexicographe Alain Rey

"la langue française ne se laisse pas enfermer dans le formol !"






MONDE ARABE - Tamkin

les jeunesses engagées






GUINEE - Migrant, entre humour et gravité

un jeune Guinéen met des mots sur son parcours



QUEBEC / ETATS-UNIS - Des Montréalais

illuminent la ville de Buffalo


RD CONGO - Goma la volcanique

comme on ne vous l’a jamais racontée


BURKINA FASO - Liberté de la presse

rien ne s’acquiert, tout se conquiert !


FRANCOPHONIE - Jeunes pousses

le nouveau programme de coopération de l’APF






MOLDAVIE / FRANCE - Valea Antos

aux confins de l’Europe de l’Est



TUNISIE - le printemps de l’Art

extrait d’un documentaire d’Arte



CAMBODGE - "La dernière bobine"

représentera le Cambodge dans la catégorie du meilleur film étranger aux Oscars 2016.



MONDE ARABE - Foulards, hymens et révolution(s)

Les invités : Mona Eltahawy, Stéphanie Wenger, Sirine Fattouh et Ibtissame Betty Lachgar


FRANCOPHONIE - "Ma thèse en 180 secondes"

pleins feux sur les rats de laboratoire




FRANCE - Grand Corps Malade

L’heure des poètes





MAROC - Métiers du désert

la face cachée du tourisme saharien - vidéo



FRANCE / RUSSIE - Francophonia

un film d’Alexandre Sokourov - vidéo




RD CONGO - Gestion durable des forêts

Agence Française de Développement - vidéo



FRANCE - Visa pour l’image à Perpignan

le grand festival de journalisme vu par nos partenaires de l’ESJ Pro



BURKINA FASO - L’esprit claqué

Caravane des dix mots - vidéo


SYRIE - Zaina Erhaim, lauréate du prix Peter Mackler

à 30 ans, une vétérane de la liberté de la presse


SENEGAL - Doudou N’diaye Rose, le « tambour-major »

de la musique sénégalaise, est mort !


PALESTINE - Lina Sleibi

"Helwa ya baladi" - vidéo


TUNISIE - La "Saphonienne"

la nouvelle forme d’énergie éolienne créée par des Tunisiens (VIDÉO)



FRANCE - Thomas Dutronc, élégance éternelle

Eternels jusqu’à demain - vidéo






BELGIQUE - Le Forum mondial de la langue française

"rebondit" pour sa cérémonie de clôture


BELGIQUE - "J’appelle la jeunesse francophone à la résistance"

video - Michaëlle Jean, Secrétaire générale de l’OIF


BELGIQUE - Le Forum de la langue française, c’est quoi ?

video - Philippe Suinen, commissaire général du FMLF





CENTRAFRIQUE - Sortir de l’abîme

un webdoc pour comprendre




NIGER - L’instruction

levier incontournable de l’émancipation des filles













HAITI - Une agriculture en jachère

il y a cinq ans, la terre tremblait en Haïti


FRANCE / AFRIQUE - Marseille

11 - 13 juin : AFRICA FETE



MAROC / AFRIQUE SUB - le théâtre comme arme

contre les préjugés sur les Subsahariens






MEDITERRANEE - Cécile Kyenge :

"Chaque fois que je regarde ces migrants, je me dis que j’aurais pu être à leur place"


FRANCE - Izia au sommet des vagues

de la vidéo et de la radio...



RD CONGO - Un film à la gloire de Denis Mukwege

le gynécologue qui ’répare’ les femmes violées



RD CONGO - le catcheur albinos Mwimba Texas

la bande-annonce, bientôt le film...


FRANCE - Aude Henneville

entretien et vidéo


SYRIE - Trilogie

3 828 884 réfugiés en 2015






FRANCE / ORIENT - Dorsaf Hamdani

fait dialoguer Barbara et Fairouz




SÉNÉGAL - Dynema, jouer à l’apprenti sorcier

pour que la lumière et l’image jaillissent






Maghreb Orient Express

Le meilleur (et non le pire) de 2014



FRANCE / QUEBEC - Un nouveau musée français

entièrement conçu par un Québécois


Angèle Diabang révoltée par les viols en RDC.

Les étudiants du CESTI (Centre d’études des sciences et techniques de l’information - Dakar), en partenariat avec l’ESJ PRO - France), vous proposent de suivre l’actualité autour du Sommet de Dakar.




RWANDA - Femmes du Rwanda

la vie malgré tout


FRANCE - Hep Taxi... Omar Sy

"Il pleuvait de la culture... nous, on était à l’abri !"




RD CONGO - Une double vision de l’albinisme.

galerie de photographies et vidéo



FRANCE - Patrick Modiano ajoute un Nobel à son « Pedigree »

son dernier livre : "Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier"




CANADA - QUEBEC - Salomé Leclerc

... est de retour ! Voir vidéo.


LA MECQUE - Ebola s’invite au pèlerinage

des mesures strictes pour se protéger




RWANDA - Un atelier de broderie artisanale

Une vidéo du Studio de Création Numérique de l’IF du Rwanda


FRANCOPHONIE - Yelle :

"notre musique est underground pour les Américains"





FRANCOPHONIE - Yor : Fous-toi la paix !

Sans oublier les Joueurs de mots !


SUISSE - Bertrand Bitz, une voix à suivre !

Ce n’est plus moi que tu attends







FRANCE - Que disent les musulmanes de France ?

Un reportage dessiné en 24 portraits


FRANCE - Amandine Bourgeois en concert.

Une tornade d’émotions !








Photographie de presse / Dessin de presse

©http://www.patriciawillocq.com/
ouvrir la galerie RD CONGO - Blanc Ebène par Patricia Willocq
Ph : Flickr - luc mercelis
Ph : Flickr - luc mercelis
ouvrir la galerie BELGIQUE - Bruxelles - les humeurs d’une ville
Ph : Baptiste de Ville d'Avray - www.baptiste-dva.fr - 6
Ph : Baptiste de Ville d’Avray - www.baptiste-dva.fr - 6
ouvrir la galerie MAROC - les photos de Baptiste de Ville d’Avray
2007 - Ph : Arnaud Galy - Agora
2007 - Ph : Arnaud Galy - Agora
ouvrir la galerie MOLDAVIE - Instantanés 2007 - 2017 - Arnaud Galy
Cambodge - Ph : nate q (Flickr) - 2
Cambodge - Ph : nate q (Flickr) - 2
ouvrir la galerie CAMBODGE - les photos de nate q (Flickr)
Ph : Yan Buske - MNHN / Madibenthos - 5
Ph : Yan Buske - MNHN / Madibenthos - 5
ouvrir la galerie MARTINIQUE / France - Les photos de l’expédition Madibenthos
cristian munteanu - bucarest 2 - 2014
cristian munteanu - bucarest 2 - 2014
ouvrir la galerie ROUMANIE - instantanés - FaceBook : Street View Photography Romania
Lausanne - Ph : Flickr - kosala bandara
Lausanne - Ph : Flickr - kosala bandara
ouvrir la galerie SUISSE - Des villes, de l’eau et des montagnes...
10 sur 10 - Cracovie / Ph : Arnaud Galy
10 sur 10 - Cracovie / Ph : Arnaud Galy
ouvrir la galerie AFI - Année Francophone Internationale 2019
Lumières de Marrakech... loin des théâtres !
Lumières de Marrakech... loin des théâtres !
Ph : Arnaud Galy - Agora francophone
ouvrir la galerie MAROC - Festival "On marche" à Marrakech - GRAND TOUR 2017
www.leilaalaoui.com - 3
www.leilaalaoui.com - 3
ouvrir la galerie Photographies de LEILA ALAOUI - victime des attentats de Ouagadougou - 01 2016
ouvrir la galerie AFRIQUE - Les 10 ans d’Afrique in visu - www.afriqueinvisu.org
Apprendre à manier les cordages - Ph : association Hermione La (...)
Apprendre à manier les cordages - Ph : association Hermione La Fayette
ouvrir la galerie FRANCOPHONIE - L’Hermione vogue sous pavillon "Libres ensemble"