logo site

Droits de l'Homme / Démocratie

HAITI - Étudiantes et prostituées

HAITI - Étudiantes et prostituées

Par Websder Corneille en partenariat avec le mensuel Haïti Monde



Nous sommes les filles les plus utiles à la société  », affirme Marlène sans détour. Cette belle jeune femme, dont le mariage s’est rompu il y a deux ans, est heureuse de pouvoir gagner sa vie par le sexe. Cet organe, pour elle, est un cadeau du ciel. « Je ne gagnerais pas autant mensuellement en travaillant dans un bureau ». Elle estime vivre mieux sur le plan matériel qu’il y a 2 ans d’autant qu’elle s’est libérée d’un époux qui lui posait plus de difficultés qu’autre chose. «  Aujourd’hui, je peux dire que mon mari était un obstacle dans mes relations avec ma famille. Je ne pouvais rien partager ni avec ma mère qui vit dans le besoin ni avec mon petit frère qui va à l’école. Grâce à mon corps (rires) maintenant, je dispose d’une caisse où je puise généreusement sans être surveillée par quiconque. Enfin… je recouvre ma liberté. Je ne pense qu’à l’argent que j’empoche sans compter ».

Lutte pour la survie

Les faibles moyens économiques d’une partie de la population ne lui permettent pas de mener une vie décente. Alors, l’individu qui souhaite disposer d’un minimum de ressources pour lui-même et pour sa famille doit affronter des difficultés en tous genres. Les jeunes femmes ne sont pas épargnées. Certaines n’hésitent pas à se prostituer. « Je pratique ce métier depuis plus de sept ans. Grâce à cela, je peux envoyer ma fille à l’école, lui payer un internat, l’habiller, et autres. Après le séisme de 2010, des amis m’ont demandé de les rejoindre en République dominicaine parce que les activités étaient au ralenti ici. J’ai décliné l’invitation pour le bonheur de mon trésor qui n’a pas souhaité me voir partir ».

D’autres jeunes filles refusent de se considérer comme prostituées. Sylvie a été flanquée à la porte de son école à 17 ans. Sa famille ne pouvait plus payer les frais de scolarité pour 4 enfants. Afin d’apporter sa contribution au revenu de la famille, elle s’est retrouvée pour la première fois à bord d’une 4 x 4 pour une modique somme de 500 gourdes (9,50 €).
De retour à la maison, elle ne pouvait contenir ses larmes. Sa mère est intervenue et lui a expliqué qu’elle n’avait pas le choix. Cet acte a entaché sa réputation, mais refuser de le faire revenait à condamner la famille.

Aussitôt terminée, aussitôt sollicitée

La fatigue liée à l’activité intense à longueur de journée ne laisse pas Carole indifférente. « Des fois, le corps est astreint à continuer parce qu’aussitôt terminé, on est aussitôt sollicitée par un ou deux autres hommes. Quelques-uns sont plus sensibles à notre cause. Ceux-là parfois chuchotent des mots doux à l’oreille. D’autres brutes, sourit-elle, ne nous aident pas à dompter la douleur précédente. Nous amorcerons avec eux une énième partie de plaisir sous un air de souffrance ».

Le trottoir comme adresse le dimanche soir

Par ailleurs, la prostitution connaît des catégories différentes. Certaines filles se disent « prostituées du dimanche soir », par opposition à celles qui fréquentent le trottoir tous les jours. C’est le cas de Clémentine qui arpente le Champs-de-Mars le dimanche soir à la recherche d’une petite somme suffisant à nourrir sa famille pendant les deux premiers jours de la semaine. « J’ai toujours pris la direction de cet endroit à l’insu de mon mari qui est ferblantier à la base. J’ai agi selon mon propre choix. La première fois, j’ai tremblé avant de comprendre qu’il suffit de se laisser aller inconsciemment. Par mesure de précaution, je fais en sorte de regagner mon foyer au plus tard à 10 heures du soir, le temps de me préparer pour le lit familial », dit-elle avec indifférence.

Le diplôme ne coûte rien

«  La prostitution ne reconnaît pas de diplôme. Après les études, intégrer certaines institutions obligent à donner son corps. Quand les patrons vous invitent à choisir, surtout si on n’est pas en mesure de répondre aux besoins les plus urgents, que faire d’autre ? Perdre le poste ou céder ? On choisit, le moral abattu, avec le remords d’appartenir à un pays qui ne croit pas aux valeurs de sa progéniture  », lâche froidement une infirmière diplômée qui a déjà déposé une vingtaine de dossiers restés sans suite.

«  Avant, je n’avais pas voulu croire que je serais devenue une prostituée. Je croyais pouvoir me construire dignement grâce aux efforts que j’ai consentis à l’école », s’indigne Chantal, qui a un diplôme d’administration en poche depuis des années.

Ces témoignages d’étudiantes nous permettent de voir que le travail d’insertion des diplômés que les institutions de formation ne font pas contribue à pérenniser la prostitution. Puisque l’accès au travail s’avère de plus en plus difficile, puisque la société ne dispose pas vraiment de capacité d’accueil de ces jeunes, le hasard a voulu qu’elles se prostituent pour ne pas sombrer un peu plus dans la misère.


Retrouvez Haïti Monde dans ZigZag (Archive) - Le nouveau mensuel de la diaspora haïtienne - Rencontre avec Fritz Calixte, directeur de publication.



Photo illustrant l’article : Imbrication par Arnaud Galy (Flickr : Thibaud Saintin et Jordi Boixareu)

Même thématique


FRANCE - Aide aux migrants

le Conseil constitutionnel français défend la « fraternité »











FRANCE - La colère noire des musulmans

Une pétition sur l’antisémitisme met le feu aux poudres




FRANCE - Face aux migrants

des élus français tétanisés


HAITI - Journaliste disparu

peur d’une profession face au piétinement de l’enquête


MONDE ARABE - "Plus jamais seuls"

les LGBT du monde arabe se mobilisent à travers ce film



GUINEE - « Halte aux violences faites aux femmes »

le cri de résistance d’une Guinéenne de 18 ans




EGYPTE - Oser un féminisme novateur

loin des salles de conférences







HAITI - Sexe contre nourriture

le démon de l’humanitaire



LIBYE - Ni morts, ni vivants

genèse d’un crime de guerre



QUEBEC - Port du hijab

première demande d’accommodement raisonnable au DGEQ



SENEGAL - Massacre en Casamance

que s’est-il passé dans la forêt de Bourofaye ?




TUNISIE - Des "enfants de la révolution"

contre la discrimination au lycée





CAMEROUN - Patrice Nganang serait gardé à vue

à la Police judiciaire de Yaoundé


CAMEROUN - Face aux sécessionnistes

Biya choisit davantage de répression





BURKINA FASO - Fanta Régina Nacro

dix films pour combattre les violences faites aux femmes






MALI - Ghislaine Dupont et Claude Verlon

quatre ans après, de nombreuses zones d’ombre


HAITI - Les bébés Minustah en Haïti

la partie immergée d’un iceberg d’exploitation et abus sexuels !


ILE MAURICE - Grève de la faim des « cleaners »

le combat de ces femmes en quête de dignité


QUEBEC - #MoiAussi

les dénonciations se multiplient, mais sont-elles la solution ?





CAMEROUN - Cette greffe anglophone

qui n’a jamais vraiment pris








GUADELOUPE / EUROPE - Cyrielle Cuirassier

la voix de la Guadeloupe à Bruxelles








CANADA - Stérilisation forcée

des femmes des Premières nations






QUEBEC - 80 millions de dollars sur cinq ans

pour l’égalité homme-femme




NIGER - Alphabétiser les élèves coraniques

pour éviter leur radicalisation






BELGIQUE - Marcel Bauwens

écrivain et journaliste a pris le large…


NIGER - Banquière intègre

un métier à haut risque


FRANCOPHONIE - Face au « fake news »

la nécessaire union des médias publics francophones





TOGO - ‘’Bonjour bébé’’

ou le salut des nouveau-nés !




CAMEROUN - La crise anglophone

un mal profond aux racines lointaines







RD CONGO - Les « minerais de sang »

bientôt exclus du marché européen




TOGO - Fermeture de médias au Togo

volonté de nuire ou règlement de compte ?







SENEGAL / GAMBIE - Transition en Gambie

quels enjeux pour le Sénégal ?


TCHAD - Makaïla Nguebla

un blogueur en exil


TUNISIE - La chute de la maison Ben Ali

une bande dessinée pour l’Histoire



SYRIE - Alep, tombeau du droit international, de l’ONU,

du minimum de décence et d’humanité









BURKINA FASO - La dengue

Quelles solutions envisager à court, moyen et long terme pour réduire l’incidence de la maladie ?



EGYPTE - Droits des enfants

les médias sur le banc des accusés





AFRIQUE - Pourquoi l’Afrique des Grands lacs

demeure hors des radars médiatiques






CAMBODGE - Mariages forcés

l’autre crime des Khmers rouges



FRANCE - VISA POUR L’IMAGE 2016 - Perpignan

le blog des étudiants d’ESJ PRO



MAURITANIE - Prison ferme

pour des militants antiesclavagistes



CANADA - Des filles trimballées partout au pays

le fantasme de "la femme franco"


GUINÉE - L’impossible réforme

des forces de sécurité et de défense


Afrique de l’ouest francophone - Il faut rompre avec les constitutions molles

Par Gilles Olakounlé Yabi - chroniqueur - Jeune Afrique






AFRIQUE - Fils de, frère de…

comment se bâtissent les dynasties politiques





TCHAD - Procès de Hissène Habré

le verdict historique rend justice aux dizaines de milliers de victimes




AFRIQUE - L’espérance de vie

a fait un bond de 10 ans




LIBAN - Élections municipales : les mouvements civils à Beyrouth

Par Pascale Asmar, contributrice au réseau AGORA - ZIGZAG - AFI.


BURKINA FASO - " L’avortement, ses pratiques et ses soins "

Par Ramatou Ouedraogo - Docteur de UMR 5115 CNRS - Les Afriques dans le Monde (LAM) Institut d’Études Politiques de Bordeaux


ASIE CENTRALE - Novastan, le e.magazine francophone

financement participatif, à vous de jouer !


BURUNDI - Les blogueurs de Yaga

ont "pris le relais des médias"


Bassin du CONGO - Les Pygmées

gardiens oubliés du climat


Terminus EUROPE - Vivre aux portes de Schengen

Par la 91e promotion de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille



EUROPE / BELGIQUE - Migrants

voici dix raisons d’ouvrir les frontières


AFRIQUE - Pourquoi Internet fait-il peur aux pouvoirs africains ?

avec Cédric Kalonji (journaliste) sur TV5MONDE




TUNISIE - "Fleur d’Alep"

un film sur le départ des jeunes vers le jihad


LIBAN - Ghassan Salamé

« Je ne suis pas un Don Quichotte, mais j’ai le courage de mes idées et de mes convictions »


MALI - Face à l’obscurantisme

"ce que je défends est plus important que ma vie"



NIGER - Hamsou Garba

la voix qui dérange les autorités






BURKINA FASO - Maisons d’arrêt du Burkina

sécurité, santé et sexualité dans nos prisons








FRANCE - "Melting Nord"

migrations d’aujourd’hui






MONDE ARABE - Tamkin

les jeunesses engagées




BURUNDI - Risques de guerre civile

la diaspora canadienne s’inquiète





MAROC - Voici pourquoi les femmes

sont loin d’être les égales des hommes



BURKINA FASO - Liberté de la presse

rien ne s’acquiert, tout se conquiert !


FRANCOPHONIE - Jeunes pousses

le nouveau programme de coopération de l’APF


LIBAN - L’Association francophone de journalisme

se penche sur la formation des étudiants et novices


TUNISIE - Les archives

l’autre chantier de la justice transitionnelle






MONDE ARABE - Foulards, hymens et révolution(s)

Les invités : Mona Eltahawy, Stéphanie Wenger, Sirine Fattouh et Ibtissame Betty Lachgar





TCHAD - Rose Lokissim

l’insoumise qui a eu raison de Hissène Habré


LIBAN / TURQUIE - Dans les camps des réfugiés

des mains syriennes transforment les tentes en art




MONDE - La plupart des migrants...

ne se réfugient pas en Europe


FRANCE - Visa pour l’image à Perpignan

le grand festival de journalisme vu par nos partenaires de l’ESJ Pro



SYRIE - Zaina Erhaim, lauréate du prix Peter Mackler

à 30 ans, une vétérane de la liberté de la presse




BURKINA FASO - « Nous sommes frustrés »

Evariste Combary, directeur de la radio nationale du Burkina



FRANCE - Migrantes en France

jusqu’à quand ?



FRANCOPHONIE - Dino, le nouveau programme-espion

développé par des francophones




AFRIQUE - Migrants

et si ouvrir les frontières générait de la richesse ?







AFRIQUE - Une tribune : Angélique Kidjo

"En Afrique, la pauvreté est sexiste"


MEDITERRANEE - "Il faut un égal accès entre hommes et femmes

à la vie politique, économique et sociale"



BURUNDI - La liberté d’expression :

le bateau est-il en la dérive ?


MAROC - « Much Loved » de Nabil Ayouch

une mise à nu qui provoque la haine


BURKINA FASO - Présidentielle 2015 : Me Bénéwendé Sankara

dévoile les grandes orientations du projet de société des sankaristes



TUNISIE - Torture

un crime nourri par l’impunité


MAROC / AFRIQUE SUB - le théâtre comme arme

contre les préjugés sur les Subsahariens




QUEBEC / FRANCE - Médias et crises

les Français et les Québécois plus« cousins » qu’on le croit !



AFRIQUE - Les commissions électorales en Afrique

le choix entre démocratie et dictature


EGYPTE - Yéhia Qallach

"L’Etat a intérêt à avoir une presse libre et indépendante"


RD CONGO - Un film à la gloire de Denis Mukwege

le gynécologue qui ’répare’ les femmes violées


RD CONGO - le catcheur albinos Mwimba Texas

la bande-annonce, bientôt le film...



BENIN - La décision scandaleuse de la Cour

qui consacre la volonté de bâillonnement des médias


SYRIE - Trilogie

3 828 884 réfugiés en 2015


MAROC - L’avortement clandestin

Par Zakaria Boualem - (Ph : Flickr - JF Gornet)



VIETNAM - Un reportage de TV5Monde

sur Le Courrier du Vietnam



AFRIQUE - « Taxi-Maboule »

un portrait historique des héros de la décolonisation en Afrique










ROUMANIE - Avoir 20 ans en Roumanie... en 1989 !

un document ressuscité par Marc Capelle


Angèle Diabang révoltée par les viols en RDC.

Les étudiants du CESTI (Centre d’études des sciences et techniques de l’information - Dakar), en partenariat avec l’ESJ PRO - France), vous proposent de suivre l’actualité autour du Sommet de Dakar.




ROUMANIE - Déportés et exterminés, eux aussi

De ceux qui ont survécu, seuls quelques centaines vivent encore.




RD CONGO - Une double vision de l’albinisme.

galerie de photographies et vidéo














Photographie de presse / Dessin de presse

©http://www.patriciawillocq.com/
ouvrir la galerie RD CONGO - Blanc Ebène par Patricia Willocq
Ph : Flickr - stéphane delval
Ph : Flickr - stéphane delval
ouvrir la galerie BELGIQUE - Bruxelles - les humeurs d’une ville
Ph : Baptiste de Ville d'Avray - www.baptiste-dva.fr - 11
Ph : Baptiste de Ville d’Avray - www.baptiste-dva.fr - 11
ouvrir la galerie MAROC - les photos de Baptiste de Ville d’Avray
2017 - Ph : Arnaud Galy - Agora
2017 - Ph : Arnaud Galy - Agora
ouvrir la galerie MOLDAVIE - Instantanés 2007 - 2017 - Arnaud Galy
Cambodge - Ph : nate q (Flickr) - 2
Cambodge - Ph : nate q (Flickr) - 2
ouvrir la galerie CAMBODGE - les photos de nate q (Flickr)
adrian mitu - bucarest - 2014
adrian mitu - bucarest - 2014
ouvrir la galerie ROUMANIE - instantanés - FaceBook : Street View Photography Romania
Genève - Ph : Flickr - nathalie capitan
Genève - Ph : Flickr - nathalie capitan
ouvrir la galerie SUISSE - Des villes, de l’eau et des montagnes...
Lumières de Marrakech... loin des théâtres !
Lumières de Marrakech... loin des théâtres !
Ph : Arnaud Galy - Agora francophone
ouvrir la galerie MAROC - Festival "On marche" à Marrakech - GRAND TOUR 2017
www.leilaalaoui.com - 3
www.leilaalaoui.com - 3
ouvrir la galerie Photographies de LEILA ALAOUI - victime des attentats de Ouagadougou - 01 2016
ouvrir la galerie AFRIQUE - Les 10 ans d’Afrique in visu - www.afriqueinvisu.org
L'Hermione - Ph : Arnaud Galy - Agora francophone
L’Hermione - Ph : Arnaud Galy - Agora francophone
ouvrir la galerie FRANCOPHONIE - L’Hermione vogue sous pavillon "Libres ensemble"