logo site

Société

LIBAN - Élections municipales : les mouvements civils à Beyrouth

LIBAN - Élections municipales : les mouvements civils à Beyrouth

Par Pascale Asmar, contributrice au réseau AGORA - ZIGZAG - AFI.



La capitale pour tous, tous pour la capitale

Avec les élections municipales, premières élections depuis l’autoprorogation du Parlement libanais de son mandat et le vide présidentiel, les Libanais vivent un premier tournant dans la vie politique nationale. La capitale est la première à se lancer dans cette rude bataille ponctuée de diverses infractions, mais prometteuse d’un changement véritable.

Depuis l’annonce de l’organisation des municipales après une période de stagnation, face aux forces politiques « traditionnelles » représentées par les partis a émergé une force civile représentée par deux listes : Beirut Madinati (Beyrouth ma ville) et Citoyens et Citoyennes dans un État. Si la première est composée de 24 candidats, répartis entre 12 femmes et 12 hommes, la deuxième liste ne compte que 4 noms et est présidée par l’ancien ministre et économiste Charbel Nahas qui dénonce la corruption en vigueur dans le pays et entend rétablir un État de droit pour toutes et tous.

BEIRUT MADINATI
Ce qui est particulier avec Beirut Madinati est le renouveau que la liste propose au niveau de la pratique électorale : un vrai programme, des candidats choisis en fonction du mérite et non de l’affiliation familiale, politique et confessionnelle comme c’est toujours de coutume au Liban, et surtout une volonté de briser le cercle vicieux de la corruption et de changer la donne afin de rendre à Beyrouth ce qu’on lui doit en termes de développement à tous les niveaux. Avec l’appui de 70 chercheurs, architectes, consultants et ingénieurs, et durant des mois de travail, un programme est sorti. Il repose sur 10 points essentiels relatifs au transport commun, à l’environnement et au recyclage, à l’habitat et aux loyers, à la gouvernance, au développement équilibré, au patrimoine en danger… Bref un projet ambitieux qui puise ses racines dans les déficiences actuelles de la capitale et œuvre avec détermination à la rendre une ville où l’on peut vivre, bouger et respirer.

Outre son programme et ses figures de proue connues pour leurs réalisations personnelles et professionnelles – nous citerons à titre d’exemple la réalisatrice Nadine Labaki, l’activiste Yorgui Teyrouz ou encore l’architecte Mona HallakBeirut Madinati a introduit des espaces de dialogue et d’échange : en ouvrant la campagne municipale aux Beyrouthins en particulier et aux Libanais en général, les candidats ont voulu être à l’écoute des habitants. Les échanges dans les jardins publics ou autour d’un petit-déjeuner convivial à Hamra ont permis aux candidats de côtoyer les gens, de mesurer leurs craintes, leur désespoir ou encore de repérer leurs ambitions et leurs rêves. Du jamais vu au Liban où la tradition veut que l’on élise, le plus souvent à l’aveuglette, les représentants du peuple.

Appuyée par de jeunes volontaires venus des quatre coins du Liban, la liste a pu obtenir 40% des votes au total (avec 70% des votes de la 1ere circonscription).

CITOYENS ET CITOYENNES DANS UN ÉTAT (CCDE)
Certains objectifs de Beirut Madinati trouvent leurs échos dans le programme du mouvement « Citoyens et citoyennes dans un État » qui prend surtout en charge la dénonciation de la corruption au pouvoir et de restaurer les institutions de l’État. Les élections municipales en sont l’occasion. Dans un bus, 44 candidats ont circulé dans les diverses régions du Liban pour rencontrer les citoyens et les sensibiliser aux divers problèmes et questions liés à leur vie au Liban.
Ce qui caractérise ce mouvement est son réalisme doublé d’ambitions. Après une évaluation scientifique chiffrée de la réalité des municipalités, le programme s’est articulé autour de quatre points essentiels : les institutions, l’économie, les services et l’environnement. Le premier point s’organise autour des habitants, du rôle, des responsabilités et des revenus de la municipalité. Le deuxième est relatif aux besoins des citoyens en termes d’habitat, de travail et de vie quotidienne. Le troisième point est centré sur les droits des citoyens en électricité, eau, scolarisation gratuite, sécurité sociale… Enfin, le quatrième point aborde les problèmes écologiques et culturels. Dans ce sens, le programme de ce mouvement se trouve élargi, dépassant les frontières de la municipalité. En effet, CCDE entend redynamiser non seulement la structure municipale et la ville, mais également le pays pour rétablir un État de droit où tous les citoyens se trouvent règlementés par la loi et traités d’égaux, abstraction faite de leur appartenance religieuse, politique, régionale, etc.
Bien que vivement salué dans le sens où il reflète les aspirations des Libanais, le programme ambitieux est resté dans l’ombre des autres listes en raison de sa faible médiatisation. La liste qui s’est présentée dans la capitale n’a pu retenir que près de 20 % des votes des Beyrouthins.

Face à la coalition des partis politiques au pouvoir, et en dépit d’une centaine d’infractions inadmissibles commises à l’encontre des mouvements civils, l’après 8 mai est prometteur d’un mouvement populaire dynamique en mesure d’introduire le changement espéré. Un souffle de changement enveloppe Beyrouth et le Liban.

Photo du logo : Page Facebook de Beirut Madinati

Même thématique

Photographie de presse / Dessin de presse

Tunisie - Sidi Bou Saïd
Tunisie - Sidi Bou Saïd ©Arnaud Galy
ouvrir la galerie TUNISIE, instantanés !
©Ramzy Bensaadi
ouvrir la galerie ALGERIE - la vision noire et blanche de Ramzy Bensaadi.
©http://www.patriciawillocq.com/
ouvrir la galerie RD CONGO - Blanc Ebène par Patricia Willocq
Ph : Flickr - luc mercelis
Ph : Flickr - luc mercelis
ouvrir la galerie BELGIQUE - Bruxelles - les humeurs d’une ville
Ph : Baptiste de Ville d'Avray - www.baptiste-dva.fr - 7
Ph : Baptiste de Ville d’Avray - www.baptiste-dva.fr - 7
ouvrir la galerie MAROC - les photos de Baptiste de Ville d’Avray
Sur la plus belle avenue de Paris, la Seine !
Sur la plus belle avenue de Paris, la Seine !
Photo : Arnaud Galy - Agora Francophone
ouvrir la galerie FRANCE - Dis-moi dix mots à l’Académie française - GRAND TOUR 2017
Ph : Laurent Catach - http://laurentcatach.wixsite.com/photos - (...)
Ph : Laurent Catach - http://laurentcatach.wixsite.com/photos - 12
ouvrir la galerie VIETNAM - les photos de Laurent Catach
Donald peut compter sur eux !
Donald peut compter sur eux !
Photo : Arnaud Galy (2017)
ouvrir la galerie FRANCE - Le Festival International de la BD - Angoulême - GRAND TOUR 2017
Des francophones partout, vous dis-je !
Des francophones partout, vous dis-je !
Ph : Arnaud Galy - Agora
ouvrir la galerie POLOGNE - Théâtre francophone - Résidence à Zabrze - GRAND TOUR 2017
©Arnaud Galy / ZigZag
ouvrir la galerie SÉNÉGAL - Balade dans Saint-Louis
Cambodge - Ph : nate q (Flickr) - 5
Cambodge - Ph : nate q (Flickr) - 5
ouvrir la galerie CAMBODGE - les photos de nate q (Flickr)
Ph : Manuel Caballer - MNHN / Madibenthos
Ph : Manuel Caballer - MNHN / Madibenthos
ouvrir la galerie MARTINIQUE / France - Les photos de l’expédition Madibenthos
mirela momanu - bucarest - 2014
mirela momanu - bucarest - 2014
ouvrir la galerie ROUMANIE - instantanés - FaceBook : Street View Photography Romania
Genève - Ph : Flickr - diegofornero
Genève - Ph : Flickr - diegofornero
ouvrir la galerie SUISSE - Des villes, de l’eau et des montagnes...
Germaine Acogny (Sénégal)
Germaine Acogny (Sénégal)
Ph : Arnaud Galy - Agora francophone
ouvrir la galerie MAROC - Festival "On marche" à Marrakech - GRAND TOUR 2017
Lémurien albifrons
Lémurien albifrons ©Frank Vassen / Flickr
ouvrir la galerie MADAGASCAR - éloge de la diversité ! (Ph : Frank Vassen / Flickr)
www.leilaalaoui.com - 3
www.leilaalaoui.com - 3
ouvrir la galerie Photographies de LEILA ALAOUI - victime des attentats de Ouagadougou - 01 2016
Ph : Antoine Boureau - www.antoine-photos.com - 12
Ph : Antoine Boureau - www.antoine-photos.com - 12
ouvrir la galerie SAO - TOME et PRINCIPE - les photos d’Antoine Boureau