Sain débat à l’OIF

Sain débat à l’OIF

Jean-Benoît Nadeau
29 mai 2018

À quatre mois et demi du Sommet francophone d’Erevan, les 11 et 12 octobre 2018, les gants de boxe sortent. Voici que le président français, Emmanuel Macron, annonce son soutien à une candidate rwandaise, Louise Mushikiwabo, au poste de secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). La reconduction de Michaëlle Jean est sérieusement remise en question. En attendant d’autres candidatures, je suis de ceux qui croient que ce genre d’affrontement est signe de santé. D’autant plus pour une organisation internationale comme l’OIF, dont la forme se veut évolutive.

Lire l'article sur Le Devoir (Québec)