Le rêve de Nicolas Bouvier

Le rêve de Nicolas Bouvier

devient réalité dans les rues de Genève
23 septembre 2018

Le 22 septembre 1975, Nicolas Bouvier fait un appel du pied à la Municipalité de Genève, lui suggérant de prévoir « des cases d’affichage blanches pour un gars » comme lui. « Et puis, ajoute-t-il, on me payerait des affiches qui ne signifient rien du tout, qui ne vendent rien du tout, qui sont juste là pour faire rêver les gens (…) Vous trouveriez cela entre des oranges et des marques de chaussures, et puis vous auriez l’art dans la rue. »

Lire l'article sur La Tribune de Genève (Suisse)