QUEBEC - L’art de se ficher du français

QUEBEC - L’art de se ficher du français

en prétendant s’en préoccuper
8 août 2017

Il y a deux manières d’esquiver la question de la survie du français tout en prétendant s’en préoccuper. La première consiste à dire que si seulement nous faisions plus d’enfants, tout irait soudainement mieux. C’est l’esquive démographique. La deuxième consiste plutôt à dire que nous prétendons aimer notre langue mais que nous la parlons très mal, ce qui ferait de nous des hypocrites. C’est l’esquive esthétique.

Lire l'article sur Le Journal de Montréal (Québec)