AFRIQUE SUBSAHARIENNE- La dépénalisation de l’avortement

AFRIQUE SUBSAHARIENNE- La dépénalisation de l’avortement

une urgence sanitaire et morale
12 février 2017 - par Wathi 

Le 18 décembre 2014, le Mozambique est devenu, après la Tunisie, l’Afrique du Sud et le Cap-Vert, le quatrième pays africain à légaliser l’interruption volontaire de grossesse. Cette réforme constitue une avancée importante dans un continent où la plupart des pays disposent de législations restrictives en matière d’avortement héritées de la colonisation. Cependant, les dispositions législatives sur l’avortement en Afrique subsaharienne varient significativement en fonction des pays.

Lire l'article sur wathi.org (Afrique)