CAMEROUN - Face aux sécessionnistes

CAMEROUN - Face aux sécessionnistes

Biya choisit davantage de répression
3 décembre 2017

Le chef de l’État a annoncé une répression accrue après le meurtre de 4 militaires et 2 policiers cette semaine. "Le Cameroun est victime d’attaques à répétition d’une bande de terroristes se réclamant d’un mouvement sécessionniste", a déclaré le président Paul Biya, 84 ans, au pouvoir depuis… 1982. " Face à ces agressions, je tiens à rassurer le peuple camerounais que toutes les dispositions seront prises pour mettre hors d’état de nuire ces criminels", a-t-il ajouté, après la mort, depuis mardi dernier, de quatre militaires et deux policiers, des meurtres attribués à de présumés rebelles sécessionnistes anglophones.

Lire l'article sur La Libre Belgique (Belgique)