CORéE du SUD – Contes maléfiques et bilinguisme

CORéE du SUD – Contes maléfiques et bilinguisme

Quand la langue française et les arts graphiques se rencontrent...

L’Université nationale de Chungbuk, l’Alliance française de Daejeon et l’Institut français de Corée sont fiers de vous annoncer la naissance de "Contes maléfiques et autres merveilles de Corée", le 24 octobre dernier.

23 novembre 2012 - par Arnaud Galy

Rodolphe Meidinger est enseignant de français à l’Université nationale de Chungbuk à Cheongju, la capitale d’une province située au centre de la Corée du Sud, privée de tout accès à la mer ce qui est unique dans le pays ! Une originalité qui n’empêche pas les idées venues du large et le désir de s’enrichir d’autres cultures d’occuper l’esprit des étudiants du cru. Une curiosité que Rodolphe Meidinger exploite au mieux ! Depuis longtemps, bien avant sa prise de fonction au "pays du matin calme" *, ce globe-trotteur de la francophonie utilise le conte comme passerelle entre les cultures.

Tout a commencé en 2010, une première expérience avec ses étudiants, à qui il propose de traduire et d’illustrer par de courts diaporama « powerpoint » des contes coréens traditionnels. Le travail aboutit à la parution du « Voyage de Simcheong » aux éditions Elytis. Une mise en bouche qui devait appeler d’autres initiatives...

2011, « allez rebelote* ! » Cette fois Rodolphe Meidinger et ses étudiants s’attaquent aux contes fantastiques coréens d’une époque allant du 14e siècle au début du 20e. La grande majorité est écrite entre le 18e siècle et le 19e et tous sont antérieurs au protectorat japonais. Un opéra traditionnel vient pimenter l’ensemble...

Contes maléfiques et autres merveilles de Corée

Une nouvelle fois, les étudiants devaient traduire et illustrer les contes grâce à de petits montages en « powerpoint ». Mais l’histoire ne s’est pas arrêtée là ! Les collègues coréens de Rodolphe Meidinger prirent contact avec le département « design et arts graphiques » de l’université. Et là... tout s’enchaina : les étudiants artistes s’approprièrent les textes et laissèrent libre court à leur créativité ; Rodolphe Meidinger reprit et « fignola » les textes écrits en français par ses étudiants ; d’autres étudiants firent une nouvelle traduction des textes français en coréen, ce travail étant affiné par des enseignants coréens ! Au final, voici donc une douzaine de textes issus du plus profond de la culture coréenne, remarquablement illustrés par des artistes du 21e siècle, mis à disposition d’un public francophone et coréen puisque bilingue !

L’Université nationale de Chungbuk, l’Alliance française de Daejeon et l’Institut français de Corée sont fiers de vous annoncer la naissance de "Contes maléfiques et autres merveilles de Corée", le 24 octobre dernier. Certes le tirage de l’ouvrage est confidentiel et "il n’y en aura pas pour tout le monde" mais il existe ! Preuve qu’un pays non francophone peut tisser un lien fort avec "ceux qui ont la langue française en partage" et ainsi contribuer à la diversité culturelle. Chouette, non ?

* Mexique, République Tchèque...
* « allez rebelote » : expression familière signifiant « allez, on recommence ». Vient du jeu de carte, la belote.


Le blog de Rodolphe Meidinger

Lire l'article sur Le blog de Rodolphe Meidinger