Classement des titres francophones de la téléréalité musicale - « The Voice »

Classement des titres francophones de la téléréalité musicale - « The Voice »

Par Jean Claude Amboise - Contributeur au réseau Agora
30 juillet 2018

Comme critères de sélection des chansons, j’ai retenu d’une part celles que les candidats locaux non francophones ont présenté intégralement en français lors de la première étape de la compétition musicale des émissions, d’autre part interprétées au moins dans deux pays non francophones. Ce classement a été établi à la fois selon le nombre de pays dans lequel la chanson a été réinterprétée et celui des candidats par pays qui l’ont choisie. Les titres des chanteuses à voix, particulièrement d’Édith Piaf, y sont prépondérants.

1. La vie en rose (1947) d’Édith Piaf, chanteuse dotée d’une voix que l’on peut qualifier de saisissante, est perçue comme l’incarnation de la chanson française à l’international. Ce titre emblématique a été choisi par les candidats du plus grand nombre et de variété de pays : de Russie, du Chili, d’Ukraine, du Vietnam, de Roumanie et d’Équateur.

2. Je suis malade (1994) dans la version de la Belgo-Canadienne Lara Fabian, chanteuse connue pour la charge émotionnelle de sa voix. Regardez son interprétation lors d’un concert à Moscou en 2010. Les candidats de la Russie (deux), de l’Albanie, de la Croatie et de la Roumanie ont opté pour ce titre.

3. Je t’aime (1997) autre morceau de Lara Fabian. Les candidats de la Russie (deux), de la Roumanie, de l’Ukraine et de la Grèce l’ont choisi.

4. Je veux (2010), titre de jazz manouche de la chanteuse Zaz, a été retenu par les candidats de la Turquie (deux), de l’Allemagne, de l’Espagne et de la Roumanie.

5. Dernière danse (2013), titre pop aux sonorités orientales de la chanteuse Indila, est celui de la vidéo musicale de la chanson féminine francophone la plus visionnée de tous les temps. Les candidats de la Grèce, de la Roumanie, de l’Albanie et de l’Azerbaïdjan ont opté pour lui.

6. Non je ne regrette rien (1960), d’Édith Piaf, a été choisi par les candidats de la Roumanie, du Portugal et de l’Ukraine. Sa réinterprétation a été particulièrement appréciée en Russie : le morceau a remporté la première édition de l’émission en 2012.

7. Padam, padam (1951), d’Édith Piaf. Les candidats de l’Ukraine (deux) et de la Grèce l’ont retenu.

8. La bohème (1965), titre emblématique empreint de poésie du chanteur français le plus connu au monde, Charles Aznavour, a été présenté par les candidats de la Turquie et de la Roumanie. Dans ce pays, cette chanson a remporté la septième édition de l’émission en 2017.

9. Milord (1959), d’Édith Piaf. Les candidats de la Russie ainsi que de la Roumanie l’ont choisi.

10. Mon mec à moi (1988), morceau de la chanteuse à la voix puissante et rauque Patricia Kaas, a été retenu par les candidats de l’Ukraine ainsi que de la Roumanie.

Ces chansons confirment dans leur réinterprétation l’intérêt que suscite la chanson de langue française dans son authenticité à l’international, particulièrement en Roumanie, en Ukraine et en Russie.

Deux réinterprétations récentes présentent de nouvelles perspectives pour la chanson francophone. D’une part en faveur de l’élargissement des genres musicaux avec la réinterprétation du titre house Papaoutai (2013) du Belge Stromae lors de la troisième édition de la version pour enfants du programme « The Voice » en Ukraine en 2016. La vidéo musicale du chanteur est celle du titre en français le plus visionné de l’histoire. Perspectives d’autre part territoriales : en 2017, le chanteur Dimash Kudaibergenov, du Kazakhstan, pays bilingue kazahk-russe, s’est intéressé à la réinterprétation du titre SOS d’un terrien en détresse (2004) dans la version du chanteur à la tessiture très élevée et à la large amplitude vocale Grégory Lemarchal, et populaire en Russie. Dimash Kudaibergenov l’a présenté lors de la première édition de l’émission de téléréalité musicale chinoise dénommée « Geshou » (« Chanteur ») en 2017, diffusée par Hunan Télévision, la deuxième chaîne du pays en terme d’audience. Il a obtenu la deuxième place, marquant le potentiel de la chanson de langue française en Chine.

Article paru dans Langue et Cultures Françaises et Francophones (LCFF) - juin 2018

Jean-Claude Amboise
Docteur en droit
Avocat au barreau de Paris
Intervenant en droit de la culture

Références générales

- Jean-Claude Amboise, « La chanson française à l’étranger… en français dans le texte », L’Année francophone internationale, 19, p. 51-56.

https://www.observatoireplurilinguisme.eu/fr/dossiers-thematiques/culture-et-industries-culturelles/177778469-du-côté-des-créateurs/la-chanson/4512-la-chanson-francaise-a-letrangeren-francais-dans-le-texte-jc-amboise

- Jean-Claude Amboise, « La chanson française à l’étranger : succès et genres musicaux », L’Année francophone internationale, 20, p. 190-194.

https://www.observatoireplurilinguisme.eu/fr/dossiers-thematiques/culture-et-industries-culturelles/177778469-du-côté-des-créateurs/la-chanson/6682-la-chanson-francaise-a-letrangersucces-et-genres-musicaux-jc-amboise

- Jean-Claude Amboise, « Poids économique et image de marque de la chanson française à l’étranger », dans Le français en chantant, Françoise Argod-Dutard (dir.), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Interférences », 2015, p. 351-365.

- Site des pays qui diffusent le programme « The Voice ». En français : https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Voice ; en anglais : https://en.wikipedia.org/wiki/The_Voice.

- Encyclopédie Wikipédia.