FRANCOPHONIE - Forum de la langue française - Québec. J – 40 !

FRANCOPHONIE - Forum de la langue française - Québec. J – 40 !

Michel Audet, les mots du chef d’orchestre...

Le chef d’orchestre du Forum mondial de la langue française est le Québécois Michel Audet. Intéressons-nous à son parcours personnel autant qu’à l’idée qu’il se fait de l’événement.

16 juin 2012 - par Arnaud Galy

Du 2 au 6 juillet la langue française s’exposera dans une vitrine de premier choix. Des milliers de francophones convergeront vers Québec pour la fêter et penser son avenir ! Certains représenteront les 200 millions de francophones bercés depuis toujours par cette langue. D’autres viendront du Brésil, de Russie, de Chine, d’Inde ou des États-Unis. Ils seront les portes-parole des millions de personnes qui partagent le français par choix personnel. Le chef d’orchestre de ce  Forum mondial de la langue française est le Québécois Michel Audet. Lui-même souhaite que ce rassemblement ne soit pas alourdi par un trop plein de protocole aussi, oublions un instant son titre de commissaire général du Forum et intéressons-nous à son parcours personnel autant qu’à l’idée qu’il se fait de l’événement.


Michel Audet - Commissaire général du Forum mondial de la langue française
Ph : Aimablement prêtée par le Forum.

Professeur en sciences humaines et sociales à l’université de Laval (Québec), il s’est spécialisé dans les domaines du transfert des connaissances et de l’informatisation de la société. Après 25 ans d’enseignement, il prit le large pour représenter le gouvernement québécois auprès de l’UNESCO. Au terme d’un mandat de quatre ans l’OIF* lui a proposé de prendre en main la première édition du Forum mondial de la langue française. Une manifestation qui était en gestation depuis le Sommet de la Francophonie de Montreux (Suisse) en 2010.

Nous n’avions ni références, ni expériences, ni balises ! Il a fallu tout inventer au fur et à mesure... la programmation, le financement, la communication et même les procédures pour trouver les jeunes participants. L’organisation des Sommets de la Francophonie ne pouvait servir de modèle car les deux types d’événements sont trop différents. Le Forum est un rassemblement de la société civile, sans filtre. Nous le concevons comme un espace d’échanges ou s’exprimeront les rêves, les ambitions, les craintes et les espoirs... Les Sommets sont des rencontres intergouvernementales répondant à des calendriers et des intérêts politiques donnant lieu à des déclarations de chefs d’état. C’est un tout autre concept et la programmation est toute autre. À Québec, les tables rondes et les rencontres formelles ou informelles livreront des réflexions autant sur l’économie que la culture, autant sur la cohabitation linguistique que sur les perspectives de développement offertes par l’espace numérique.


Québec... un des horizons de la francophonie
Ph : Aimablement prêtée par la CCI de Québec

Comme la marche du monde fait parfois penser à un jeu de construction en perpétuel ajustement, régulièrement frappé par des tornades financières et économiques ou par des tentations de replis teintée de nationalisme, il est temps pour l’espace francophone de donner de la voix. L’ambition du Forum est de générer la naissance de nouveaux réseaux, de nouer des alliances, de rassembler des forces, d’établir des agendas... afin que la langue française prenne toute sa part dans l’évolution de la planète et dans la vie quotidienne de ses habitants. Le Forum doit être un signal lancé au monde signifiant que la Francophonie est présente sur tous les fronts : Les crises alimentaires, le développement durable et les économies vertes, l’éducation et la diversité culturelle... La jeunesse de demain portera un intérêt redoublé à la langue française si celle-ci est un écho à ces enjeux. Elle doit aussi s’imposer comme un levier, un outil, pour faire des affaires. C’est pourquoi nous réunirons des centaines de jeunes entrepreneurs qui débattront et porteront leurs valeurs avec enthousiasme. Nous affirmerons que la langue française doit renforcer sa présence au cœur des industries numériques qui transforment tant la création artistique et la diffusion des idées...

Tout un programme qui sera détaillé dans les semaines à venir sur le site du Forum...
... sans oublier le blogue tenu depuis des mois par une équipe d’auteurs prolifiques !


* OIF : Organisation internationale de la Francophonie. 56 états et gouvernements membres et 19 observateurs.

Osons un parallèle !

Le Festival de Cannes bat son plein. Derrière la compétition qui fait rage, car l’économie du cinéma n’est pas tendre, c’est la diversité des regards posés sur le monde qui est en jeu. Preuve en est, qu’au-delà de la sélection pour la Palme d’or, les cinéphiles attentifs sont séduits par les films projetés sous le label « Un certain regard ». Cette année, le cinéma francophone présente La Pirogue, du réalisateur sénégalais Moussa Touré*. Soumettre au plus grand nombre « un certain regard », telle est la malicieuse proposition que le Forum de la langue française pourrait reprendre à son compte !

* Réalisateur soutenu par le Fonds panafricain pour le cinéma et l’audiovisuel (FPCA)

Moussa Touré - réalisateur de la Pirogue
Ph : Aimablement prêtée par la production.

Lire l'article sur Le site du Forum mondial de la langue française - lien avec le blogue.