francophonie, OIF, Francophonie, Organisation Internationale de la Francophonie, langue française, diplomatie culturelle, littérature, théâtre, festival, diversité culturelle, les francophonies

MENU
APPEL A LA JEUNESSE

APPEL A LA JEUNESSE

La jeunesse, actrice de la francophonie du 21ème siècle

23 mai 2024 - par Jean-Claude Mairal 
 - © Pixabay - geralt
© Pixabay - geralt

Silva Ochoa Haydé, docteure en littérature et civilisation française, responsable du département de didactique de la langue et de la littérature de l’Université Nationale Autonome du Mexique, lors de sa conférence « Francophonie en Amérique ou francophonies des Amériques ? Parier sur le pluriel », le mercredi 15 mai à l’Université des Antilles en Martinique, dans le cadre du colloque de la Francophonie des Amériques, nous a fait voyager au cœur de la francophonie, des terres Inuit, à l’Argentine, en passant par la Louisiane et le Mexique. Par ce voyage, elle a fait la démonstration que la francophonie est une autre voie pour accéder au Monde. Elle rejoint les propos d’Alain Mabanckou pour qui « La littérature francophone est un grand ensemble dont les tentacules enlacent plusieurs continents... la littérature française, elle, nous l’oublions trop, est une littérature nationale. C’est à elle d’entrer dans ce grand ensemble francophone. ». Ou ceux de Gilles Vigneault pour qui, « La francophonie, c’est un vaste pays, sans frontières. C’est celui de la langue française. C’est le pays de l’intérieur. C’est le pays invisible, spirituel, mental, moral qui est en chacun de vous ». Ces propos sont l’expression d’un véritable changement de paradigme, alors que pendant longtemps, la France et sa littérature apparaissaient comme le phare de la Francophonie.

C’est une vision de la francophonie et de la langue française différente qui s’exprime, selon que l’on se trouve en Afrique de l’Ouest victime de la colonisation française, au Moyen-Orient, en Asie, en Océanie, en Europe où aux Amériques. Des espaces géographiques et des cultures, des spiritualités et une Histoire propres à chacun d’eux sont unifiés et reliés par une francophonie plurielle. Désormais il est temps de parler des francophonies qu’exprime si bien, « Le réseau international des maisons des francophonies ».

Alors que certains commentateurs, notamment en France, parlent du déclin de la Francophonie, comparée à tort à la France-Afrique, Yvan Kabacoff de TV5 Monde qui réalise et présente « Destinations Francophonie » en se rendant dans de très nombreux pays, déclarait récemment, rejoignant les propos de Silva Ochoa Haydé : « La francophonie est plus vivante que jamais….Elle est diverse, variée et vivante ». C’est donc avec confiance que nous devons aborder la question des francophonies, non dans une conception passéiste, néocoloniale et impériale, mais avec une vision plurielle, moderne et dynamique.

Et l’on peut se demander si ce n’est pas à la jeunesse de faire vivre cette francophonie, ces francophonies aux multiples facettes ? Nous le pensons, car c’est elle qui va construire la francophonie du 21ème siècle.

C’est le questionnement que lance en sa direction, le Think Tank International I-Dialogos en partenariat avec Agora Francophone, afin que les jeunes aident à produire une réflexion innovante en faveur d’une francophonie plurielle, vivante, ouverte sur l’ensemble du Monde, intégrant tous les pays qui disposent en leur sein d’une communauté francophone et francophile, aussi petite soit-elle.


EXPRIMEZ-VOUS !

Alors que va se tenir prochainement en France, le Sommet de la Francophonie, que pensent les jeunes de la francophonie ? 
Le Think Tank International I-Dialogos et Agora francophone souhaitent poser 4 questions concernant la francophonie à des jeunes (14-30 ans) de la planète francophone !

1) Vous sentez vous francophones ? Que signifie pour vous être francophone aujourd’hui ? Est ce que ce terme vous parle ?
2) Selon vous, doit on parler de francophonie ou des francophonies ? C’est-à-dire de repenser la francophonie au singulier en francophonies au pluriel. 
3) Pour vous, locuteurs, locutrices de la langue française, quelle devrait être une francophonie du 21ème siècle ?
4) Selon vous n’est-il pas temps de mettre la jeunesse au cœur de la francophonie, d’en faire les acteurs et actrices majeurs de l’espace francophone au plan mondial ?

Merci de contribuer ! Soyez libres !
Envoyez à Jean-Claude Mairal, auteur du texte ci-dessus : jcmairal@yahoo.fr

Partagez cette page sur votre réseau :