Carnets Vanteaux en chanson 1/2

Carnets Vanteaux en chanson 1/2

23 février 2021 - par Gaïa Raimbault 
Eddy de Pretto - © Page FB de l'artiste
Eddy de Pretto
© Page FB de l’artiste

La page Carnets Vanteaux continue en chanson

Chaque semaine, les étudiants de FABLI écriront une microfiction inspirée d’une consigne différente, réécriture d’un texte, écriture à partir, d’un tableau, d’une chanson...

Milena Makarius (FABLI)


Consigne

Réécriture de la chanson d’Eddy de Pretto, KID dont voici le texte :

Tu seras viril mon kid, je n’veux voir aucune larme glisser
Sur cette gueule héroïque et ce corps tout sculpté
Pour atteindre des sommets fantastiques que seule une rêverie pourrait surpasser
Tu seras viril mon kid, je n’veux voir aucune once féminine
Ni des airs, ni des gestes qui veulent dire
Et Dieu sait, si ce sont tout de même les pires à venir
Te castrer pour quelques vocalises
Tu seras viril mon kid, loin de toi ces finesses tactiques
De ces femmes origines qui féminisent, groguisent
Sous prétexte d’être le messie fidèle de ce fier modèle archaïque
Tu seras viril mon kid, tu tiendras dans tes mains l’héritage iconique d’Apollon
Et comme tous les garçons, tu courras de ballons en champion
Et deviendras mon petit héros historique
Virilité abusive
Virilité abusive
Tu seras viril mon kid, je veux voir ton teint pâle se noircir
De bagarres et forger ton mental
Pour qu’aucune de ces dames te dirigent vers de contrées roses
Néfastes pour de glorieux gaillards
Tu seras viril mon kid, tu hisseras ta puissance masculine
Pour contrer cette essence sensible que ta mère
Nous balance en famille, elle fatigue ton invulnérable Achille
Tu seras viril mon kid, tu compteras tes billets d’abondance
Qui fleurissent sous tes pieds, que tu ne croiseras jamais
Tu cracheras sans manière en tous sens
Défileras fier et dopé de chair, de nerf protéiné
Tu seras viril mon kid, tu brilleras par ta force physique
Ton allure dominante, ta posture de caïd
Et ton sexe triomphant pour mépriser les faibles
Tu jouiras de ta rude étincelle
Virilité abusive
Virilité abusive
Virilité abusive
Virilité abusive
Mais moi, mais moi, je joue avec les filles
Et moi, et moi, je ne prône pas mon chibre
Mais moi, mais moi j’accélérerai tes rides
Pour que tes propos cessent et disparaissent
Et moi, et moi, je joue avec les filles
Et moi, et moi, je ne prône pas mon chibre
Et moi, et moi j’accélérerai tes rides
Pour que tes propos cessent et disparaissent


NO KID

Tu seras féminine ma fille
Je ne veux voir aucune lèvre posée sur cette bouche angélique
Et ce corps tout galbé pour atteindre des sommets fantasmés
Que seule une rêverie pourrait surpasser
Tu seras féminine ma fille
Je ne veux voir aucune once masculine
Ni des airs, ni des gestes qui veulent dire il manque ici le COD, non ?
Et Dieu sait, si ce sont tout de même les pires à venir
T’affamer pour quelques kilos pris
Tu seras féminine ma fille
Près de toi ces finesses tactiques
De ces hommes origines qui masculinisent
Sous prétexte d’être le messie fidèle
De ce fier modèle archaïque

Tu seras féminine ma fille
Tu tiendras dans tes mains leur héritage iconique
D’Apollon, et comme toutes les filles
Tu courras de taille fine en mannequin
Et tu deviendras ma petite princesse oubliée
Féminité abusive
Sexualisée abusée

Tu seras féminine ma fille
Je veux voir ton teint pâle s’affiner de régime
Et apprivoiser ton mental pour que tous ces hommes
Te dirigent vers des contrées sombres
Que tu t’effaces pour de glorieux gaillards
Tu seras féminine ma fille
Tu baisseras ta puissance féminine
Pour gonfler cette essence sensible que ta mère
Nous balance en famille, elle fatigue ton vulnérable Achille
Tu seras féminine ma fille
Tu compteras ses billets d’abondance
Qui fleurissent sous tes pieds mais que tu ne toucheras jamais
Tu baisseras la tête en tout sens
Défileras soumise et sans chair, d’anorexie magnifiée
Tu seras féminine ma fille
Tu brilleras par ta faiblesse physique
Ton allure faible, ta posture de victime
Et son sexe triomphant pour mépriser le tien faible
Il jouira de sa rude étincelle
Féminité abusive
Sexualisée abusée
Féminité abusive
Sexualisée abusée
Mais moi, mais moi, je joue avec les gars
Mais moi, mais moi, je prône mon sexe
Mais moi, mais moi,
j’accélérerai tes rides
Pour que tes propos cessent et disparaissent
Mais moi, mais moi, je joue avec les gars
Mais moi, mais moi, je prône mon sexe
Mais moi, mais moi,
j’accélérerai tes rides
Pour que tes propos cessent et disparaissent