Confinerie orientale, une BD confinée mais explosive

Confinerie orientale, une BD confinée mais explosive

10 octobre 2020 - par Arnaud Galy 
 - © Za Legras
© Za Legras

Alors que les Libanais souffrent dans leur chair et leur âme pendant que leurs dirigeants et « élites » continuent à se partager le gâteau du pouvoir malgré les gros yeux que leur font certaines puissances étrangères, comme la France, s’apprête à sortir une BD qui raconte « tout » ! Za Legras propose une vision décalée et instructive de la vie quotidienne des habitants d’un quartier populaire de la ville d’El Mina près de Tripoli. Un peuple révolté, confiné pour cause de virus puis sidéré par une giga-explosion meurtrière. Za Legras, lui, n’est que de passage, mari d’une professeure d’un lycée français, il croque des scènes, capte des instants, dessine les oubliés d’un système chaotique et broyeur, sans oublier de piquer là où ça fait mal. Le style naïf cache en fait une foule d’informations. Confinerie orientale est à ranger parmi les BD journalistiques.
Si le projet vous séduit, devenez-en partenaire !




Galerie photos

Portfolio