Éditorial

Éditorial

COVID-19, quid de la e.francophonie

7 avril 2020 - par Arnaud Galy 

Même si elles comportent des disparités et parfois des ambiguïtés, les consignes données par une majorité d’États à leurs concitoyens se rejoignent sur certains plans : restons chez nous, ne nous rassemblons pas, éloignons-nous les uns des autres et retenons nos postillons ! Rien dans cet arsenal de mesures ne facilite ce qui fait le fondement de nos sociétés : le lien, l’échange, l’éducation et le travail. Aujourd’hui, rester en bonne santé et se nourrir sont les deux impératifs. L’ensemble du personnel de santé, les travailleurs des chaînes alimentaires et du transport payent un lourd tribut pour que nous satisfassions ces besoins primaires.

« Le numérique » à la rescousse !

Le moment est donc venu de déployer des innovations numériques de toutes sortes. Imaginer « le monde d’après » est un casse-tête sauf pour les fanfarons qui profitent de l’occasion pour se pousser du col, mais ce qui semble inéluctable est la prédominance des technologies numériques dans toutes leurs diversités. La Francophonie n’est pas en reste dans la recomposition du monde post-COVID-19 et nous ne pouvons que nous en féliciter. Deux exemples :

L’Université catholique de Louvain - UCL (Wallonie-Bruxelles) est précurseure en la matière. Ses centres de recherches sont depuis belle lurette actifs dans la quête de solutions adaptées au monde des entreprises, des services publics ou des médias. L’Organisation Internationale de la Francophonie, dans le cadre d’un soutien à l’innovation et à la créativité numérique, fait alliance avec l’UCL et met en place une plateforme dont le slogan est Participez à l’élaboration de solutions solidaires !

L’autre institution francophone qui met les petits plats dans les grands à l’occasion de la pandémie est l’Agence Universitaire de la Francophonie. Partant du principe qu’il faudra dans les mois à venir limiter au maximum les déplacements et les cours « présentiels », l’AUF dynamise ses ressources et ses pratiques numériques.

L’Agora-sphère en première ligne

Un mot concernant Agora Francophone Internationale : le télétravail et l’animation à distance d’un réseau... ça nous connaît ! Certes, les conditions de vie et l’impact économique que la pandémie impose à « l’agora-sphère » sont indéniablement handicapants. Toutefois, gardons le lien ! Toutes les propositions de contributions sont à envoyer à :
redaction@agora-francophone.org

Informer, exprimer une opinion argumentée, contribuer au débat, démonter les infox et les approximations et divertir intelligemment sont plus que jamais indispensables... nous restons à l’écoute de vos cogitations.
IMPORTANT : pour ne pas alimenter l’inéluctable angoisse que porte ce moment où le COVID-19 est légitimement à toutes les sauces, vous pouvez aussi, proposer des sujets autres. L’éducation, l’environnement, la liberté de la presse et la liberté d’expression, la diversité et la création, les ODD ou l’économie sont autant de thématiques que le virus ne doit pas anéantir ! Il y aura un après, rendons-le supportable ! Agora francophone est un acteur de la e.francophonie, vous le savez bien, n’est-ce pas ?