Face à la mobilisation populaire : le jeu dangereux du pouvoir

Face à la mobilisation populaire : le jeu dangereux du pouvoir

18 mars 2019 - par El Watan 

La décision prise par le chef de l’État, Abdelaziz Bouteflika, le 11 mars, de renoncer au 5e mandat et de reporter l’élection présidentielle, avec comme conséquence la prorogation du 4e mandat, a été massivement rejetée par les Algériens. Aujourd’hui, au lieu d’apporter des garanties, des signaux forts quant à sa bonne foi, le système en place a enclenché ce qui s’apparente à des manœuvres dans le but de casser la mobilisation citoyenne.

Lire l'article sur El Watan ((Algérie)