Harcèlement sexuel : la parole se libère... mais cela reste insuffisant

Harcèlement sexuel : la parole se libère... mais cela reste insuffisant

7 mars 2020 - par L’Orient le Jour 

Le 3 mars 2020, la Commission nationale de la femme libanaise (CNFL), présidée par Claudine Aoun Roukoz, a présenté une proposition de loi criminalisant le harcèlement sexuel, à travers le député des Forces libanaises Georges Adwan.

Lire l'article sur L’Orient le jour (Liban)