L’État libanais doit la vérité et la justice aux victimes

L’État libanais doit la vérité et la justice aux victimes

10 novembre 2020 - par L’Orient le Jour 

Le 26 octobre dernier, Dima Abdel Samad Kais, 52 ans, a, après quatre-vingt-trois jours de coma, succombé à ses blessures provoquées par la double explosion au port de Beyrouth. Le nombre de vies fauchées par ce drame s’élève désormais à 204, auxquelles s’ajoutent des milliers de blessés et de sinistrés.

Lire l'article sur L’Orient le Jour