La Casamance veut garder son âme

La Casamance veut garder son âme

29 mars 2022 - par Sénéplus 

Décembre 1982, au jour de Noël, Ziguinchor, capitale de la région de Casamance de l’époque, s’est réveillée avec une gueule de bois. Des individus instrumentalisés par Abbé Augustin Diamacoune Senghor avaient mis la ville sens dessus-dessous pour une cause indépendantiste mal fondée. Le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc), dont ils ont usurpé le nom, était l’œuvre d’hommes politiques au discours et à la méthode bien structurés, une attitude totalement différente des actions d’éclat mal inspirées que mènent depuis lors les animateurs du mouvement.

Lire l'article sur Sénéplus