La francophonie réconcilie la jeunesse avec les médias

La francophonie réconcilie la jeunesse avec les médias

1) Elèves du collège Vauban - 2) Carte de la Francophonie - Palimpseste : Arnaud Galy - 1) © Jessica Dubois de l'ESJ-Lille et Charlotte Lecouffe, professeure du collège Vauban - 2 © Organisation Internationale de la Francophonie
1) Elèves du collège Vauban - 2) Carte de la Francophonie
Palimpseste : Arnaud Galy - 1) © Jessica Dubois de l’ESJ-Lille et Charlotte Lecouffe, professeure du collège Vauban - 2 © Organisation Internationale de la Francophonie

Le 3 avril 2019, des collégiens de Calais ont enregistré une émission de radio sur le thème de la francophonie. Elle fait suite à plusieurs interventions d’éducation aux médias et à l’information dans leur établissement.

« Ce projet me permet de voir comment se déroule une émission de radio, toute la préparation qu’il faut avoir pour obtenir les informations et ne pas dire de choses fausses » explique Joshua. Cet élève de troisième au collège Vauban de Calais (France) a animé l’émission de radio que vous pouvez écouter ci-dessous. Enregistrée dans les studios de l’École Supérieure de Journalisme de Lille, elle est le résultat de plusieurs séances de préparation réalisées par un journaliste professionnel et cinq étudiants de l’Académie ESJ-Lille.

Un programme structurant : les Cordées de la réussite

Afin de parvenir à ce résultat, une émission de plus d’une trentaine de minutes, les élèves ont réalisé un certain nombre de contenus : chroniques, interviews, micros-trottoirs… L’occasion pour eux de découvrir et s’essayer aux pratiques journalistiques à travers des aspects techniques évidemment, mais aussi théoriques. Comment « découper » une interview sans trahir les propos de la personne interrogée ont pu par exemple se demander certains. Il s’agit alors d’expliquer comment un journaliste travaille et doit faire des choix. Une transmission nécessaire alors que la défiance à l’encontre de la profession s’installe. Le baromètre annuel Kantar sur la confiance des Français dans les médias pour le journal La Croix a atteint cette année son plus bas niveau depuis sa création, en 1987.

S’inscrivant dans le cadre des Cordées de la réussite, un programme mené conjointement par les ministères de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Cohésion des territoires, ce projet a aussi été un moment de rencontre et d’échange entre ces collégiens et les étudiants de l’Académie ESJ-Lille. L’objectif ? Promouvoir les études supérieures auprès de ces jeunes d’origine modeste afin de favoriser l’égalité des chances. Leur professeure de français, Charlotte Lecouffe, en tire un bilan positif. Elle constate que ces élèves ont acquis « un peu de confiance pour certains, de l’ouverture et puis une curiosité qui n’était pas forcément là au tout début du projet et qui est un peu plus vivante maintenant ».

La francophonie, vecteur d’apprentissage et de transmission

La poursuite de cet objectif global d’éducation aux médias s’est concrétisée par la production d’une émission radiophonique axée autour d’un seul et même sujet : la francophonie. Un choix thématique sciemment opéré par la professeure de français de cette classe de troisième en zone d’éducation prioritaire. Et pour cause, l’exploration de cette notion présente un certain nombre d’intérêts pédagogiques susceptibles de la rattacher au programme scolaire classique.

D’un point de vue purement linguistique d’abord, l’étude de la francophonie est l’occasion pour ces collégiens de saisir l’importance de la langue française, notamment en terme d’implantation géographique, et d’en questionner la nature tout à la fois malléable, évolutive, complexe, littéralement vivante. Mais la notion de francophonie, par son caractère résolument transdisciplinaire, invite par ailleurs à la multiplication des angles d’étude et d’approche. Elle permet ainsi d’appréhender les processus historiques qui sont à l’origine de la diffusion de la langue française, tels que la colonisation ou l’évolution des frontières au gré des conflits inter-étatiques. Aussi, par l’étude de cette notion, l’occasion est donnée de comprendre l’organisation institutionnelle et politique dont la communauté francophone fait l’objet.

Une thématique dotée de multiples enjeux éducatifs donc, mais dont la rencontre avec les élèves ne s’est pas faite avec évidence. En effet, bien qu’à son évocation la francophonie constitue une notion parlante et inspirante, rares sont ceux qui, parmi ces collégiens, étaient alors en mesure de s’en faire une représentation parfaitement limpide. Il en résulte que la construction de ce projet autour de la thématique francophone a nécessité de mener un véritable travail sémantique et conceptuel. Par la suite, cette émission radiophonique s’est, dans ses modalités de conception, traduite par une répartition des tâches. Chaque petit groupe de travail, composé de quelques élèves et d’un étudiant en journalisme les épaulant, s’est chargé d’exploiter un ou plusieurs versants de la francophonie et de lui donner corps.

De façon concrète, ont émergé au fil des séances de travail un ensemble de contenus très divers. Au programme, une présentation conceptuelle et institutionnelle de la francophonie, un micro-trottoir portant sur la culture culinaire francophone, une chronique axée sur l’épanouissement économique de l’entreprise Ubisoft au sein de l’espace francophone, l’interview d’une maîtresse de conférence en linguistique, un reportage sur l’apprentissage de la langue française par des personnes immigrées, ou encore une chronique humoristique s’emparant de la culture musicale francophone. De quoi rendre fiers ces collégiens et les inciter à s’interroger et entreprendre de nouveau.

L’émission de radio enregistrée par les élèves de troisième au collège Vauban de Calais

Précédents Agora mag