Le campement d’Hochelaga ou la cité des enfants perdus

Le campement d’Hochelaga ou la cité des enfants perdus

Alexandra Laramée a 23 ans, de grands yeux clairs, doux et tristes. Elle est assise sur un sac de couchage, la tête dans ses mains délicates. Hier, elle a assisté aux funérailles d’une amie, morte sous les roues d’un camion à ordures, au début d’avril. Elle aussi était dans la rue, dit-elle. Nous étions au même centre jeunesse.

Lire l'article sur Radio Canada