Le temps est dur pour les revendeurs de journaux

Le temps est dur pour les revendeurs de journaux

désintérêt des jeunes pour la lecture
4 mai 2018

Au Mali, l’internet et le dégoût de la population pour la lecture pèsent lourdement sur le chiffre d’affaires des revendeurs de journaux depuis quelques années. Les kiosques à journaux sont inondés chaque matin. Mais les acheteurs ne s’y bousculent plus. Moins d’exemplaires sont écoulés. Les invendus sont retournés dès le lendemain dans les organes. La dégringolade du chiffre d’affaires des revendeurs est due à l’avènement de l’Internet, soutient Abdramane Diallo, revendeur de journaux depuis plus de dix ans.

Lire l'article sur essentielmali.com (Mali)