« On se fait battre jusqu’à ce qu’on croie mourir » : le calvaire des enfants talibés

« On se fait battre jusqu’à ce qu’on croie mourir » : le calvaire des enfants talibés

16 juin 2019 - par Le Monde Afrique 

Dans les rues de Dakar, ils sont une présence que l’habitude a rendue invisible. En haillons, la peau boursouflée par la gale, une boîte de concentré de tomates vide aux pieds pour recueillir l’aumône, ils sont les « talibés », ces enfants mendiants affiliés pour la plupart à une daara, une pension coranique. Si le phénomène est connu du public, les conditions de vie de ces enfants le sont moins.

Lire l'article sur Le Monde Afrique (France)