Résurrection du français à Bethléem !

Résurrection du français à Bethléem !

Palestine
21 juillet 2020 - par Irène Bonnand 
 - © Aimablement prêtée par Irène Bonnand
© Aimablement prêtée par Irène Bonnand

L’Alliance française de Bethléem, en Palestine, c’est 400 étudiantes et étudiants de 5 à 59 ans et c’est une petite équipe composée de salariées et de volontaires en service civique. Elle propose des cours de français, d’arabe, de théâtre, de danse traditionnelle palestinienne et diverses activités culturelles ainsi que l’accès à une belle médiathèque.

L’AFB a été créée en 2003. Association à but non lucratif de droit palestinien, ses statuts ont été approuvés par l’Alliance française de Paris pour faire partie du réseau culturel international des 800 Alliances Françaises, actives dans plus de 131 pays. Elle appartient au réseau régional des Alliances françaises du Proche-Orient avec Dubaï, Abu Dhabi, Riyad, Bahreïn et Port Saïd.

Bethléem est une ville vouée au tourisme, 60% des emplois lui étant lié. Dès lors, la maîtrise du français y revêt une importance particulière, les francophones étant nombreux à la visiter. Apprendre le français représente également pour de nombreux jeunes la possibilité de pouvoir étudier à l’étranger et d’échapper ainsi durant quelques années aux conditions de vie difficiles auxquelles est confronté tout palestinien de Cisjordanie.

Actuellement, nous développons deux projets autour du tourisme et de la langue française. Le premier offre aux étudiants de Palestine une formation au Diplôme de français professionnel (DFP) Tourisme-Hôtellerie-Restauration de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris (CCIP), un diplôme reconnu internationalement dont les épreuves finales se déroulent en ligne. L’année dernière, cinq de nos étudiants ainsi que trois étudiants de Gaza ont passé cet examen avec succès. Le prochain cours commencera cet été. Dans ce contexte, l’Alliance Française de Bethléem a signé en 2019 un partenariat avec la Chambre de Commerce de cette ville et nous travaillons avec le ministère du Tourisme palestinien pour obtenir l’équivalence du DFP avec le diplôme palestinien de guide touristique.

Notre second projet qui a démarré au mois de juin dernier est intitulé Mashrou’ Mariam. Il s’agit d’offrir à des femmes de Bethléem et ses alentours qui tiennent des chambres d’hôtes, une mise à niveau en langue française ainsi qu’une formation en communication et interculturalité. C’est un projet enrichissant où chacune des huit femmes qui en bénéficient apporte son expérience au groupe.

Nous espérons pouvoir développer ce projet en tissant un réseau des hébergements touristiques francophones à Bethléem qui bénéficient d’un personnel formé à la langue française et aux attentes du public parlant notre langue.

Nous avons été placés en confinement pendant trois mois à compter du 5 mars et nous retournons en confinement pour une période indéterminée, les cas augmentant de jour en jour. Toutefois, tous nos cours donnés « en présentiel » peuvent passer en ligne sans difficulté, du jour au lendemain, grâce aux webinaires IF profs suivies par les enseignants. Pendant la première période de confinement, nous avons maintenu tous nos cours et dispensé plusieurs « cours solidaires », à savoir un cours en échange de bénévolat. Nous avons même inscrit de nouveaux étudiants.

Nos étudiants ont la parole !


Nassri, 17 ans, lycéen et violoniste
« L’alliance française de Bethléem donne une opportunité d’apprendre la belle langue et la culture françaises ! En tant que lycéen et citoyen de Bethléem, l’Alliance française m’a vraiment aidé à continuer l’apprentissage du français pour atteindre mon objectif : aller en France pour y faire mes études supérieures. Grâce à l’Alliance, je me sens capable de m’exprimer facilement et correctement en français. J’ai tellement progressé ! Je trouve que la France me convient plus que d’autres pays, car elle a une richesse diverse dans tous les domaines, par exemple : la musique, l’architecture, les sciences, le patrimoine, l’histoire, etc... L’Alliance française offre une grande variété de stages culturels ou linguistiques qui attirent non seulement les habitants de Bethléem, mais aussi les étrangers. Je crois que s’il n’y avait pas une Alliance française, mon rêve d’étudier en France serait impossible ou même n’existerait point...
Merci à ce centre culturel et éducatif iconique de Bethléem !
Vous avez d’une façon formé mon futur !
 »

Somaya, 28 ans, professeure d’anglais et d’arabe
« L’Alliance française de Bethléem n’est pas juste l’endroit où j’ai appris le français, mais c’est aussi là où j’ai eu l’opportunité de travailler pour la première fois, comme professeure d’arabe pour les étrangers. Ce job a été la clé de mon amour pour l’enseignement en général. Enfin, ce que je peux dire, c’est que cette petite porte de ce petit bâtiment a ouvert d’autres grandes portes devant moi pour continuer mon voyage dans l’apprentissage. »

Mohanad, 31 ans, commerçant
« J’ai commencé par être attiré par l’accent français, puis j’ai étudié le français quelques années afin d’avoir une bonne connaissance pour voyager en France, le français est une partie incontournable de ma vie ! D’ailleurs, je poursuis actuellement mes cours de DFP (Diplôme de Français professionnel option Tourisme) avec l’Alliance française de Bethléem pour travailler dans le domaine du tourisme en français ! »

Arige, 42 ans, mère de 4 enfants
« Le français a commencé à entrer dans mes veines à l’âge de 4 ans, grâce à mes parents qui m’ont donné la chance d’entrer dans une école francophone. Le français a grandi dans mon cœur comme une jolie fleur qui se remplit chaque année d’amour et de bonheur pour la langue, la culture et la tradition françaises, avec l’espoir de visiter la France un jour.
Oui ! La langue française est ma vie !
Mes enfants participent à tous les évènements de l’Alliance depuis plus de 4 ans, et je suis totalement heureuse d’avoir eu la chance d’être avec l’Alliance, qui est devenue une partie de ma vie ! Merci également à l’Alliance française de Bethléem et à leurs professeurs professionnels de m’avoir donné confiance et de m’avoir aidée à passer le DELF B1 et B2
 »

Aseel, 22 ans, étudiante en cinquième année d’ingénierie architecturale
« J’ai toujours été intéressée par les langues, j’ai commencé à apprendre le français quand j’étais à l’école. J’ai obtenu mon diplôme du DELF B1 en 2015, ce qui m’a donné la chance de visiter la France. J’ai pu suivre un stage linguistique au CAVILAM Alliance Française à Vichy, et vivre chez une famille d’accueil française très gentille. J’écoute toujours de la musique française que j’adore ! Je crois que la langue française est la langue de l’élégance et de l’art. C’est un excellent moyen pour explorer et être proche d’une culture différente.
Je kiffe le français et j’espère avoir une autre chance de visiter la France dans un futur proche !
 »

Pour donner une image plus vivante des activités de l’Alliance Française de Bethléem, voici deux interventions radiophoniques de ses étudiants :

Dans le « journal transnational et sonore au temps du corona » de l’émission Foule Continentale sur la radio France Inter
Mohanad est un jeune entrepreneur de 31 ans, il a quitté sa famille pour s’installer à Hébron, au sud de la Cisjordanie. Il y a monté une entreprise d’achat et de vente de matériel électronique. Il raconte comment son quotidien de chef d’entreprise a été ébranlé par la pandémie.


Réalisé par la radio France Inter
Helen confinée à Bethléem prépare son bac, joue au piano et raconte l’histoire de la Palestine. Je m’appelle Hélène, j’ai 17 ans, je suis palestinienne.
Je vis en Cisjordanie, dans une ville qui s’appelle Beit Jala, et j’habite dans une appartement avec mes parents, ma sœur et mon frère.
Je suis étudiante, je prépare mon bac, donc ma vie est simple, puis je suis une guide dans une troupe de scouts à Bethléem.


La rédaction d’Agora francophone remercie vivement Jean-Noël Cuenod pour son aimable participation à la fabrication de ce MAG#08.


Galerie photos

Portfolio

Précédents Agora mag