Sénégal - Retour sur l’année 2018

Sénégal - Retour sur l’année 2018

23 janvier 2019 - par Moustapha Tamba 
 - © Flickr - Olivier Lemettais
© Flickr - Olivier Lemettais

L’année 2018 marquera l’histoire économique du Sénégal post-indépendance avec la réalisation d’infrastructures de base, mais aussi avec le prêt octroyé, au mois de décembre, à Paris par les partenaires techniques et financiers de 14 milliards de dollars, soit 7 356 milliards de FCFA.

Les présidents Macron et Sall à la 3e Conférence mondiale de reconstruction des Fonds du Partenariat Mondial pour l’Education
© GPE

POLITIQUE

En février 2018, le gouvernement du Sénégal a renforcé sa diplomatie avec la venue de nombreux chefs d’État étrangers à l’occasion de la 3e conférence mondiale de reconstruction des Fonds du Partenariat Mondial pour l’Éducation : Emmanuel Macron (France), Nana Akufo-Addo (Ghana), Ibrahima Boubacar Keïta (Mali), Roch Marc-Christian Kabore (Burkina Faso), Mahamadou Issoufou (Niger), Idriss Deby (Tchad).

Par ailleurs, un des évènements majeurs de la vie politique et 2018 est la condamnation à 5 ans de prison le 30 mars du maire de Dakar, Khalifa Sall. Il lui est reproché de « faux en écriture de commerce », « faux et usage de faux dans les documents administratifs “et escroquerie portant sur des deniers publics.
En effet, c’était le 7 mars 2017 que le maire de la ville était accusé et incarcéré, au centre de l’affaire : la gestion de 18 milliards de FCFA de la caisse d’avance de la mairie. D’ailleurs, cela a impacté sur sa candidature à l’élection présidentielle du 24 février 2019. Suite à sa condamnation, il est éliminé en même temps que Karim Meïssa Wade, le fils de l’ancien président Abdoulaye Wade. Concernant ces élections présidentielles, seuls 5 sur les 27 candidats sont éligibles, notamment Macky Sall, Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Issa Sall et Madické Niang.

ÉCONOMIE

En vue de marquer le bilan économique de son septennat, le président Macky Sall a initié une série de tournées économiques dans les régions de l’intérieur. En fait, ces tournées ont consisté à l’inauguration d’infrastructures socio-économiques de base : routes, autoroutes, ponts, forages, électrification des villages, postes de santé, centres de santé, centres de formation des jeunes.

Il a aussi lancé les projets de Promovilles consistant à doter un certain nombre d’équipements à des villes secondaires. Ainsi, il était tour à tour en tournée en Casamance au mois d’octobre, dans la région orientale au mois de novembre, dans les régions du centre et du nord en décembre.
À Dakar, il a reçu le 21 juillet 2018 la visite du président chinois Xi Jinping qui lui a remis les clés de l’Arène Nationale de Lutte. Le 4 décembre 2018, il a inauguré le Marché d’Intérêt National de Diamniadio et la Gare des gros porteurs en compagnie du président turc Recep Tayyip Erdogan. Le 20 décembre, il inaugure l’autoroute AIDB-Thiès-Touba. Enfin, le 22 décembre, il inaugure la Plateforme Industrielle Internationale de Diamniadio (P2ID) qui va créer 23 000 emplois.


La plateforme "P2ID"
© P2ID

Mais la satisfaction de l’État sénégalais se situe d’un prêt à Paris des partenaires techniques et financiers de 14 milliards de dollars, soit 7 356 milliards de francs CFA. En fait, venu chercher 2 850 milliards, le président Macky Sall se retrouve avec plus de 7 milliards de dollars. Ainsi, il n’a pas manqué de saluer l’appui de la Banque mondiale, plus grand contributeur avec 3,5 milliards de dollars, la Banque Africaine de Développement (BAD) avec 2,3 milliards de dollars et la France avec 1,5 milliard d’Euros. Cet argent est destiné à financer le Plan d’Actions Prioritaires (PAP) de l’État qui va de 2019 à 2023.

DIPLOMATIE

En 2018, le Sénégal a été le lieu d’un intense ballet diplomatique. Déjà le 22 janvier, S.A.R Henry de Luxembourg du Grand-Duché a fait une visite officielle de trois jours, en début février Emmanuel Macron (France), Nana Akufo-Addo (Ghana), Ibrahima Boubacar Keïta (Mali), Roch Marc -Christian Kabore (Burkina Faso), Mohamed Issoufou (Niger), Idriss Deby (Tchad) assistaient au Forum pour le Partenariat Mondial pour l’Education à Dakar. Du 28 février au 02 mars, le Sénégal a reçu une visite officielle du président turc Recep Tayyip Erdogan. Le 11 avril, le Sénégal reçoit la visite du président de la Sierra- Léone, Julius Maado Bio.
Le 24 avril 2018, Macky Sall reçoit une visite d’Amitié du président de la Guinée Bissau, José Mario Vaz. Le 27 avril, le président de la République de Cabo Verde, Jorge Carlos, de Almeida Fonseca faisait une visite officielle au Sénégal et à cette occasion, il prononçait un discours à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar sur le thème ; ‘Les défis du développement et de la démocratie en Afrique : le cas particulier de la République de Cabo Verde’.
Au second semestre de 2018, il y eut le 21 juillet 2018, la visite du président chinois Xi Ping pour la remise des clés de l’Arène Nationale de Lutte. Cette visite est suivie par celle de la chancelière allemande, Angela Merkel les 29 et 30 août. Le 6 décembre 2018, le président de l’Union des Comores Azali Assoumani est invité d’honneur pour l’inauguration du Musée des Civilisations Noires (MCN) et trois jours la présidente de l’Estonie, Kersli Kaljulaïd, débarquait pour une visite officielle de trois jours à Dakar.

SOCIETE

L’Université Gaston Berger de Saint-Louis a été le 15 mai 2018 le théâtre de violentes échauffourées entre forces de l’ordre et étudiants. En effet, avec le retard des bourses, les étudiants avaient décidé de la tenue des journées sans tickets. Le bras de fer entre étudiants et les autorités du Rectorat a débouché sur des grabuges. Les étudiants érigent des barrières sur la RN2 empêchant la circulation des personnes et de voitures. Dans l’enceinte de l’Université, les campus sociaux et pédagogiques sont mis à sac. La direction du CROUS, le Rectorat, les lieux de vente des tickets, les bureaux des enseignants sont vandalisés. En chemin vers la commune de Saint-Louis, ils se sont arrêtés à l’Office des Lacs et Cours d’eau (OLAC) où ils ont brûlé le car de transport de cette société étatique, avant de mettre à sac la demeure du ministre Mary Teuw Niane en charge de l’Enseignement supérieur. La tension est si vive qu’au cours des échauffourées, une balle a atteint mortellement l’étudiant Mouhamadou Fallou Sène. Suite à cette mort, les universités du pays ont manifesté leur mécontentement en dénonçant violemment l’attitude des forces de l’ordre et en exigeant la démission du ministre de l’Enseignement supérieur pour incompétence.



CULTURE

Le Parc culturel mis en place sous le président Abdoulaye Wade, a bénéficié d’une nouvelle infrastructure. En effet, le 6 décembre 2018, le Musée des Civilisations Noires (MCN) a été inauguré par le président Macky Sall en présence de l’ambassadeur de la République Populaire de Chine au Sénégal, dont le pays a été le réalisateur. Il a fallu 58 ans pour que l’idée émise par le président Léopold Sédar Senghor soit réalisée par son troisième successeur, le président Macky Sall. Le musée s’étend sur une surface de 14 000 m² et construit sur 5 étages qui abritent les salles d’expositions. Son architecture renvoie à la forme des cases à impluvium que l’on retrouve chez l’ethnie diola de Casamance, précisément dans le département d’Oussouye. Le Musée des Civilisations Noires (MCN) a coûté 22 milliards de FCFA.



SPORT

Pour la deuxième fois, l’équipe du Sénégal de football est présente à la Coupe du Monde de Football en Russie après celle conjointement organisée par la Corée du Sud et le Japon en 2002. Elle faisait partie des 5 représentants africains qualifiés pour Moscou 2018, avec le Nigéria, le Maroc, la Tunisie et l’Égypte.
Le Sénégal partageait sa poule H avec les équipes de la Colombie, le Japon et la Pologne. Le jeudi 19 juin, le Sénégal bat le Pologne par 1 but à 0 ; le 24 juin, il concédait un nul 2 à 2 au Japon ; le 29 juin, il est défait par les Cafétéros de la Colombie par 1 but à 0.
Ayant obtenu au classement le même nombre de points que le Japon, le Sénégal est éliminé à cause de 6 cartons jaunes contre 4 pour le Japon. Les Lions de la Téranga sortent ainsi de la Coupe du monde de Russie au premier tour. Bref, ce fut une cruelle élimination au stade de Samara où la Colombie et le Japon se qualifient pour le second tour.


La grande classe du pélican !
© Flickr - Steluma

Recherche par régions et pays dans toute la collection AFI