"Un Haïtien à Berlin" - James Noël et son premier roman "Belle merveille"

"Un Haïtien à Berlin" - James Noël et son premier roman "Belle merveille"

21 octobre 2020 - par Peter Klaus 
 - © Francesco Gattoni
© Francesco Gattoni

Ce n’est pas tous les jours qu’un jeune auteur haïtien reçoit le Grand Prix International de Littérature, décerné par la Maison des Cultures du Monde à Berlin !
Cette année ce fut au tour de James Noël (*1978), originaire de Port-au-Prince, d’obtenir ce prix pour son premier roman "Belle merveille", publié en France en 2017. Il a obtenu ce prix en compagnie de la traductrice Rike Bolte lors de la publication allemande de ce petit roman.
La dernière fois qu’un auteur d’origine haïtienne a obtenu ce prix, ce fut en été 2014 et le récipiendaire d’alors fut Dany Laferrière.

En 2018 déjà, James Noël a obtenu le Prix Caraibéen de l’Association des écrivains de langue française (ADELF) et il a été honoré par le Sénat français avec l’attribution d’une décoration.
James Noël a été l’invité officiel d’une soirée lecture-discussion le 25 août dernier animée par sa traductrice Rike Bolte. La traduction en allemand de la soirée lecture-discussion entre les deux fut réalisée - et ceci n’est pas une une coutume - par l’éditeur Peter Trier qui dans sa maison d’édition Litradukt s’est spécialisé en littérature haïtienne.

La soirée autour de James Noël a été organisée à la « Literaturhaus » de Berlin (Maison de la Littérature), un îlot quasi-paradisiaque en plein centre de Berlin à deux pas des Champs-Élysées berlinois, la Kurfürstendamm, propice à accueillir les artistes et écrivains. Le COVID-19 a obligé les organisateurs à seulement attribuer quelques rares places à des auditeurs intéressés, une deuxième salle avait été prévue pour accueillir quelques visiteurs supplémentaires qui pouvaient suivre la soirée grâce à une transmission de l’image et du son.

James Noël n’est pas à sa première visite à Berlin. Étant surtout connu pour sa poésie, il a plusieurs fois été invité au Festival international de Poésie de Berlin ("Weltklang der Poésie"). Très détendu il a répondu aux questions de l’animatrice et a expliqué ses recours à des compositions poético-sonores dans ce court roman qui se consacre à une vue particulière sur le séisme dévastateur de 2010, sur le travail des ONG en Haïti et à l’amour naissant entre son héros Bernard, un rescapé de ce cataclysme et Amore, une bénévole Napolitaine qui s’est engagé dans une ONG.

"Belle merveille" met en scène le chaos de la ville de Port-au-Prince et le coup de foudre salutaire qui embrase les deux solitaires et ceci dans un langage propre au poète, disloqué et syncopé.
Un petit premier roman qui mérite beaucoup de lecteurs.


Précédents Agora mag