Une grande scène pour l’art autochtone

Une grande scène pour l’art autochtone

4 mai 2019 - par Le Devoir 

« Pendant 100 ans, mon peuple va dormir ; dans 100 ans, il se fera réveiller, par les artistes. » C’est par cette citation de Louis Riel qu’Annie Smith St-Georges, aînée algonquine, plume d’aigle en main, a salué la première saison du premier théâtre autochtone national au monde. Jour de célébration pour les voix et les arts autochtones, qui prendront désormais racine sur les scènes du Centre national des arts (CNA) d’Ottawa.

Lire l'article sur Le Devoir (Québec)