9es Rencontres Internationales de la Photographie de Fès

9es Rencontres Internationales de la Photographie de Fès

14 novembre - 15 décembre 2015
2 novembre 2015

COMMUNIQUÉ de PRESSE

Thème : Mutations, l’image et ses possibles
Curatrice : Jeanne Mercier

Depuis une dizaine d’années, la pratique photographique est en pleine mutation à l’image du monde. Ces cinq dernières années, ces changements se remarquent particulièrement en Afrique où la jeune génération utilise les potentialités du support numérique pour faire évoluer les procédés de la chaîne photographique – de la réalisation à la diffusion – permettant à l’image d’être de plus en plus fluide.
La photographie n’a cessé d’évoluer avec l’avènement des technologies numériques et la circulation accrue des images sur le web, notamment sur les réseaux sociaux. Téléphones mobiles, tablettes portatives, webcams, retouche numérique ont bouleversé les usages. Flickr, Selfies, Instagram, autant de formes et d’outils ont émergé, reflétant un monde globalisé, connecté avec une visibilité toujours plus immédiate.

Les Rencontres Internationales de la Photo de Fès qui ont pour titre, en 2015, « Mutations, l’image et ses possibles » rendent compte des différentes formes et propositions photographiques émanant de pays africains. Tous les auteurs ont comme point commun de chercher à décloisonner l’image et de s’intéresser autant au processus de création qu’au résultat exposé. De l’affichage public, à la projection, des expositions jusqu’aux livres, on remarque que les photographes détournent les codes esthétiques et se les approprient. Ainsi, il est moins question de présenter de belles images, que de mettre en lumière les nouveaux possibles du support numérique. Ces photographes font partie d’une culture mondiale qui questionne de nouvelles temporalités/réalités en élargissant toujours plus la pratique des images à travers leurs œuvres.

Le Festival invite les spectateurs/acteurs à poser un regard nouveau sur l’image à travers des sujets toujours réinventés de génération en génération : portraits, archives, paysages… À travers la démarche personnelle de chaque artiste, on interroge les enjeux et usages de la photographie contemporaine, la question de la représentation, notre rapport à l’image devenue perméable à notre identité et à un monde en perpétuelle mutation. Dans un monde où les images circulent en permanence, comment susciter de l’émotion ? Comment parler d’un continent ?

http://if-maroc.org/fes/


Ondes de perturbation © Nestor Da

Celebrity#60150/ série La condition ovine © Nabil Boutros

Une boutique de coiffeur de bord de la route au marché central d’Accra, Tudu©Nana Kofi Acquah (@africashowboy) for @everydayafrica 

Ceux qui restent/2015©Wiame Haddad

Hidden portrait II © Héla Ammar

Kikan, série This is what hatred did/ 2014©Cristina de Middel

Marmite mousso #1 © Paul Sika

 Sans titre#4 de la série Reconstitutions, 2013© Randa Maroufi

Biographie Jeanne Mercier (Paris/ Rabat)
Jeanne Mercier est critique d’art et curatrice indépendante basée entre l’Europe et l’ Afrique. Elle est co-fondatrice et rédactrice en chef d’Afrique in visu, plateforme autour du métier de photographe en Afrique depuis 2006. Après des études en histoire de l’art, spécialisée en Histoire de la Photographie, elle a réalisé en 2005 un mémoire sur « Les Rencontres Africaines de la Photographie » (LHIVIC-EHESS) et travaille aujourd’hui sur les nouvelles pratiques et formes de diffusion de la photographie en Afrique du nord et de l’Ouest. Aujourd’hui, elle mène en parallèle des activités de conseil en programmation culturelle et écrit pour différentes revues artistiques et photographiques comme Diptyk et l’Oeil de la Photographie. Jeanne Mercier est également nominatrice du Prix Pictet, membre du Jury du Prix Popcap, Prize for Contemporary African