Pas facile de mourir « en bon musulman »

Pas facile de mourir « en bon musulman »

14 octobre 2016

À la mort d’un proche, les musulmans du Québec doivent choisir entre l’inhumation du corps dans le pays d’accueil et son rapatriement au lieu de naissance. Deux solutions qui heurtent les croyances.

Lire l'article sur Nouvelles - Université de Montréal (Canada - Québec)