« C’est l’ignorance qui conduit à sacrifier des albinos »

« C’est l’ignorance qui conduit à sacrifier des albinos »

Salif Keïta
24 juin 2017 - par Le Monde Afrique

Salif Keïta, 67 ans, surnommé « la voix d’or de l’Afrique », a lu notre série de témoignages d’albinos du Malawi. Le chanteur malien, lui-même atteint par cette maladie génétique de dépigmentation de la peau, a tenu à livrer ses impressions sur l’albinisme. Bien qu’étant en permanence en tournée de par le monde pour défendre la quinzaine d’albums qu’il a écrits, l’artiste est très engagé dans les problématiques liées aux personnes atteintes d’albinisme. Jeune homme, il a choisi de devenir musicien faute de pouvoir prétendre au métier d’instituteur à cause de sa mauvaise vue, qui est une conséquence de l’albinisme.

Lire l'article sur Le Monde Afrique (France)