Carnets Vanteaux - L’initié du bonheur

Carnets Vanteaux - L’initié du bonheur

13 mars 2022 - par Garance Bourdin 
 - © Pixabay - Brian-Cute
© Pixabay - Brian-Cute

Atelier Microfictions
animé par Milena Mikhaïlova Makarius

Consigne : la dernière phrase doit être « C’est tout ce qu’il voulait savoir » en référence à la microfiction de David Thomas « La main du petit garçon » (Seul entouré de chiens qui mordent, Editions de l’Olivier, 2021, p. 34.

De nos jours, au cœur d’une profonde forêt,
Vit un sorcier aux pouvoirs secrets.
Il passe sa vie en temps et en heure,
Menant à bien son rêve : découvrir la recette du philtre du bonheur.

Un matin, un vieux papier jauni s’échappe d’un de ses grimoires.
Une petite feuille fragile, rendue friable par le poids des ans,
Recouverte d’une ancienne écriture d’antan.
Est-ce là la source tant recherchée de son pouvoir ?

Le sorcier examine la note de plus près
Pour découvrir une liste d’ingrédients singuliers :

Des étoiles de rubis, quelques flammes de cornaline et un soleil d’ambre,
Pour le souhait d’une vie passionnée et ardente.

Quelques brins d’émeraudes, une brise de jade et trois nuages de turquoises,
Pour toucher l’existence de sérénité et d’égalité d’âme.

Des gouttes de saphir, une nuit d’onyx et deux galaxies d’améthyste
Pour rappeler le courage demandé dans les épreuves sombres de la vie

Une rivière de diamants, quelques flocons de perles et des larmes d’opales,
Pour honorer la pureté de l’existence jusque dans son âme.

Et la note s’arrête là,
Donnant au sorcier une recette à la portée de ses pouvoirs.
Il sourit, apaisé ; voilà.
C’est tout ce qu’il voulait savoir.