Carnets Vanteaux - "Le mépris" IV

Carnets Vanteaux - "Le mépris" IV

20 octobre 2021 - par Robert Douette 

Consigne : Ecrire une page (au maximum une page A4) "inspirée" par la scène inaugurale du film "Le mépris" de Jean-Luc Godard.


Toi et moi allongés dans un grand lit

Il ne se passe rien

Sinon les banalités plates (et crues)

Du quotidien

Ta peau nue

Et douce comme de la soie

Vestale de satin incendiaire

Qui me tient affectueusement la main

Moi être abject barbu

Ventru et froid

Caché dans l’ombre de ta beauté

Entre les draps froissés

Par les courses folles de nos deux corps enflammés

Par la nuit animale

À suer corps et eaux

Et à s’aimer en vain

Aussi au petit matin

Et après le coït charnel

Le repos aidant

Nous revient alors en plein visage

L’évanescence de nos sentiments

Nous voilà soudainement philosophes

Calmes et apaisés

Comme si la veille les tempêtes avaient soufflé

Le vent de la folie

Sur nos têtes enfiévrées

Tu me parles d’amour

De persuasion

J’essaie de le faire rimer avec toujours

Mais hélas

C’est un mensonge par omission...