Carnets Vanteaux - Mon déjeuner avec le président

Carnets Vanteaux - Mon déjeuner avec le président

8 juin 2021 - par Mingfei Zha 

La consigne : Mon déjeuner avec le.la Président.e


Je n’avais jamais eu la chance de déjeuner avec le président de la République, même si cela a toujours été mon rêve.
Je pensais que j’allais seulement lui raconter les frivolités quotidiennes, la vie à l’école, les enfants agaçants, mon professeur préféré, le bouleversement provoqué chez moi par le regard d’un garçon qui s’appelle Hippolyte, etc. Mais ça allait l’ennuyer, c’était sûr. Qui aurait le temps pour écouter l’histoire d’amour d’une écolière ? De quoi je lui parlerais alors, de ma vocation ? De la situation au Proche-Orient ? Ou bien de la réforme éducative qui prenait son plein essor en ce moment ?
Les après-midis où j’étais toute seule à la maison, je regardais la télé. Il était toujours à la télé, les sourcils froncés, noyé dans une réflexion et espérant dénouer l’énigme la plus compliquée du monde. Il souriait rarement, mais laissait souvent transparaître son sourire bienveillant envers les passants chaleureux dans la rue. Une fois, il a même donné un baiser à une jeune fille, et quand je l’ai vu, j’ai ressenti tout de suite une forte jalousie.
Le rêve que j’ai caressé depuis une dizaine d’années a été finalement accompli la semaine dernière. Il paraissait beaucoup plus vieux qu’à la télé, les cheveux complètement blancs sans teinture, un visage rempli de taches brunes sans maquillage. Ses mains tremblaient un peu lorsqu’il essayait de prélever de la salade avec la fourchette.
« Je te sers, Papa, lui dis-je en me levant.
-  Merci, ma chérie, me dit-il avec un regard doux à émotion dense. Dis donc, comment s’est passé entre toi et Hippolyte ? Tu sais, bien qu’on ne se voie pas beaucoup, je sais tout de toi. »