« Il y a peu d’acteurs qui s’intéressent à la valorisation de la médecine traditionnelle et des plantes médicinales alors que cet enjeu est essentiel »

« Il y a peu d’acteurs qui s’intéressent à la valorisation de la médecine traditionnelle et des plantes médicinales alors que cet enjeu est essentiel »

31 mai 2019 - par Wathi 

Le Dr. Daouda Diouf, directeur exécutif de l’ONG Enda Santé, il parle de la nécessité d’avoir des politiques de santé endogènes et participatives mais aussi de l’importance de protéger les savoirs et pratiques traditionnelles en santé.

Lire l'article sur wathi.org (Afrique)