Carnets Vanteaux - Seul au milieu des grillons qui chantent

Carnets Vanteaux - Seul au milieu des grillons qui chantent

8 juin 2021 - par Pierre GIANGOBBE 
 - © Pixabay - Enirehtacess
© Pixabay - Enirehtacess

La consigne : Seul entouré de chiens qui mordent (titre du recueil de David Thomas, Editions de l’Olivier, 2021)


Enfant, j’aimais guetter le soir
Lorsqu’il tombait, je courrais le rejoindre.
Je courrais par les sentiers, je courrais jusqu’à perdre haleine.
Puis je m’arrêtais sur un coteau.
Seul au milieu des grillons qui chantent.
Loin des cheminées et des fenêtres éclairées.
Le vent faisait bruisser le feuillage des trembles.
Je croyais assister à un concert de voix invisibles
Salué par de mystérieux applaudissements.

Aujourd’hui, je regarde le soir derrière un carreau de fenêtre
Il n’a plus d’énigme, il n’a plus de voix.
J’entends une sirène de police qui hurle, des grognements de chiens
Et des rires de fêtards clandestins.
Je suis seul.
Au milieu des fausses notes du monde,
Seul visage à faire la grimace
Et tout seul chez moi
Seul inconnu dans la glace.

Je crois que j’ai perdu quelque chose.