Être noir en Algérie

Être noir en Algérie

Par Kamel Daoud - écrivain
21 mai 2016 - par Jeune Afrique

De nombreux migrants noirs, même ceux qui ne sont pas musulmans, ont recours aux symboles de l’islam pour faire appel à la charité des Algériens. Pourquoi ? Parce que la misère permet de décoder la culture mieux que la réflexion, et les migrants, sans toit ni pain, ont vite compris qu’ici, souvent, il n’existe pas d’empathie entre hommes, seulement entre coreligionnaires.

Lire l'article sur Jeune Afrique