« La littérature sert à réparer et réhabiliter les êtres autant qu’on se répare soi-même », confie Gaëlle Bélem

« La littérature sert à réparer et réhabiliter les êtres autant qu’on se répare soi-même », confie Gaëlle Bélem

9 février 2021 - par Project-iles 

En lice pour le prix des Cinq Continents 2020, Un monstre est là, derrière la porte de Gaëlle Bélem est un roman tranchant, le récit d’un enfant, une jeune fille un peu teigne, qui examine les gaucheries, les renoncements, les ratages du monde des adultes. Nous sommes à La Réunion, dans une famille cafre. Un roman naturaliste qui cherche à échapper aux clichés habituels et qui explore le destin d’une famille : les Dessaintes.

Lire l'article sur Project’îles