Les Libanais de Dakar sous le choc : « C’est dur d’aider à distance, surtout depuis l’Afrique »

Les Libanais de Dakar sous le choc : « C’est dur d’aider à distance, surtout depuis l’Afrique »

6 août 2020 - par Le Monde Afrique 

Dans son salon de coiffure du centre-ville de Dakar, le barbier libanais ne parvient pas à décoller les yeux du poste de télévision. Les images des explosions qui ont secoué le port de Beyrouth, mardi 4 août, passent en boucle. Selon le dernier bilan, au moins 137 personnes sont mortes et 5 000 ont été blessées lors de cette catastrophe sans précédent, et c’est comme si le coiffeur connaissait chacune d’elles. « Tous les Libanais sont comme ma famille, ça me fait trop mal », lance-t-il, le visage marqué.

Lire l'article sur Le Monde