Quand Saint-Louis s’impose comme capitale de la mode africaine par Ulvaeus Balogoun

Quand Saint-Louis s’impose comme capitale de la mode africaine par Ulvaeus Balogoun

23 décembre 2019 - par Ulvaeus Balogoun 
 - © Ulvaeus Balogoun
© Ulvaeus Balogoun

C’est dans la rue Bakar Wally sur le quai qui longent le grand bras du fleuve Sénégal que Baye Fall Bathily et ses mannequins posent leur installation de lumières, de podium et de scènes pour l’acte 1 du défilé de mode du Festi’Mod. Ici, la tradition du beau et de l’élégance qui caractérisait la ville de Saint-Louis est remise au goût du jour. Grâce au savoir–faire de quelques stylistes de la ville, la mode et la création se heurtent aux regards des curieux, des passants et des professionnels de la mode.

Baye Fall Bathily
© Ulvaeus Balogoun

Selon Baye Fall Bathily, styliste, créateur de mode et promoteur du Festi’Mod, « la mode était presque morte à Saint-Louis. Et ce festival vient valoriser le patrimoine culturel de cette ville en offrant de la visibilité aux jeunes créateurs, modélistes et stylistes tout en les aidant à se professionnaliser ».

En effet, Saint-Louis, ville de culture est souvent désignée comme le carrefour de la mode, facteur déterminant de l’élégance qui préserve une histoire, celle des Signares : des femmes noires ou métisses très familiarisées avec la langue et les mœurs françaises, qui, à l’époque de la colonisation, sortaient dans les rues, la démarche souple, escortées de demoiselles de compagnie et de griots, parés d’une variété de bijoux et d’or, faisant ainsi l’objet d’étalage ostentatoire et de rivalités attentives.
« Saint Louis avait une histoire, la façon de s’habiller des Signares et de se balader dans les rues. Leurs accoutrements constituent aujourd’hui le symbole de la mode ; une identité par rapport aux autres régions du Sénégal » explique Baye Fall Bathily.

Le patrimoine de Saint-Louis comme source d’inspiration
Le titre de l’élégance dont se targue la ville de Saint Louis trouve son essence dans son histoire. L’île de Saint-Louis, classée héritage de l’humanité par l’UNESCO est dotée d’une architecture unique et bien conservée.
« Saint-Louis rime avec tourisme et patrimoine. Ici, il n’y a que de l’inspiration. Quand dans la rue, vous voyez une dame sur le balcon, ou des bâtisses qui datent de l’époque coloniale, cela démontre l’élégance de la ville » renchérit Baye Fall qui relève la pertinence de son festival dont l’ambition est de faire de Saint-Louis, la capitale internationale de la mode africaine. « À Saint-Louis, la mode est vue comme de l’art  » conclut celui que l’on considère comme étant le révolutionnaire de la mode à Saint Louis. Comme le Festi’Mod, la plupart des festivals de Saint-Louis sont basés sur des éléments historiques. S’y rendre n’est pas seulement divertissant, c’est aussi un bon moyen pour en savoir davantage sur la culture et les traditions saint-louisiennes.


Galerie photos