Quid des alternances forcées ou apaisées ?

Quid des alternances forcées ou apaisées ?

29 avril 2019 - par Wathi 

Une mise en perspective des alternances politiques en Afrique à une année de la fin des deux premières décennies de l’année 2000, s’impose nécessairement. Au moment de l’écriture de cette note, les Congolais n’avaient pas encore un président du nom de Félix Tshisekedi. Devrais-je plutôt dire que Kabila n’avait pas décidé de quitter le pouvoir. Tout comme Dos Santos en Angola, Bouteflika en Algérie et Omar el-Béchir au Soudan n’avaient point été contraints à la sortie.

Lire l'article sur wathi.org (Afrique)