Récit intime dans un Cameroun en déliquescence

Récit intime dans un Cameroun en déliquescence

3 janvier 2020 - par Le Monde Afrique 

A travers une galerie de portraits de mères et de leurs enfants qui luttent pour leur survie dans une société patriarcale en déliquescence, Hemley Boum mêle dans Les jours viennent et passent (éd. Gallimard) la petite et la grande Histoire. Le roman de ces trois générations est celui du Cameroun. L’auteure, née à Douala en 1973, évoque la lâcheté des hommes et la duperie des indépendances, constate qu’« il y a une indéniable volupté à céder à la violence et à la corruption ».

Lire l'article sur Le Monde Afrique (France)