Derrière une loi vitrine, le calvaire des femmes victimes de violence continue

Derrière une loi vitrine, le calvaire des femmes victimes de violence continue

11 octobre 2020 - par Inkyfada 

En 2019, le ministère de l’Intérieur a enregistré moins de 3000 plaintes pour violences sexuelles. Malgré l’adoption de la loi 2017-58 “relative à l’élimination de la violence à l’égard des femmes” censée faciliter le processus de plainte, ce parcours reste un calvaire pour de nombreuses victimes.

Lire l'article sur Inkyfada (Tunisie)